Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Issus d’un arbre à feuilles caduques de la famille des Simarubacées nommée « Ailante glandueux ou faux vernis du Japon originaire d’Asie », AIanthus glandulosa est un médicament homéopathique pour le traitement des affections de la peau. Ce type de plante pousse au Nord-est de la Chine et au centre de Taïwan, sa hauteur peut atteindre jusqu’à 15 mètres sauf que sa durée de vie est vraiment courte 50 ans maximum. Lire la suite …

Les médicaments homéopathiques sont issus des différentes sortes de produits naturels, végétaux, animaux, minéraux ou chimiques fortement dilués dans des substances adaptées. Ils agissent d’une manière efficace et sans effet secondaire. De nos jours, les remèdes homéopathiques commencent à prendre son ampleur dans le monde pharmaceutique.

Origine de l’Agaricus muscarius :

L’Agaricus muscarius est un remède homéopathique issu d’un champignon basidiomycète connu sous le nom d’Amanita muscaria ou Amanite tue-mouche. Ce type de champignon situant dans les pays de l’hémisphère sud-est vraiment toxique et psychotrope. Il n’est pas mortel, mais provoque des graves troubles gastro-intestinaux et neurologiques.

Le médicament Agaricus muscarius a une action contraire au champignon, car ce type de remède agit efficacement sur le traitement de plusieurs maladies spasmodiques.

Propriété et indication de l’Agaricus muscarius :

Dans le monde de l’homéopathie, l’Agaricus muscarius est classé comme un remède contre les troubles spasmodiques connus sous les symptômes de tremblements, mouvements incontrôlés, tics du visage et difficulté de coordination des membres. Ce remède est présenté sous plusieurs formes : granules, doses, gouttes et comprimés.

Sa posologie dépend alors du type et de la forme adoptée au médicament

La dilution de l’Agaricus muscurius boiron par exemple dépend la couleur du tube. La couleur jaune correspond à 4 CH, le vert 5 CH, rouge 7 CH, bleu 9 CH, vert d’eau 12 CH, orange 15 CH et mauve 30 CH. Ce tube de granule peut être utilisé dans plusieurs symptômes, la dose de préparation n’est donc pas déterminée. Seul le médecin traitant peut savoir le type de traitement adéquat à la maladie et à l’état de la personne.

Les médicaments Agaricus muscurus sont indiqués à tous les types de personnes : nourrissons, enfants, adultes et personnes âgées. Concernant la grossesse : ces médicaments homéopathiques n’ont aucun effet secondaire, ni contre indication avec d’autres médicaments. Mais pour s’en assurer, il est important de consulter l’avis des spécialistes.

Traitement adapté aux enfants et les femmes :

Ce type de traitement sert de calmant contre la nervosité et rectifier la maladresse (doigts, gaucherie des gestes) chez les enfants.

L’Agaricus muscurus peut aussi aider les femmes à soulager la douleur des règles, les troubles hormonaux. C’est-à-dire tous les traitements gynécologiques.

Témoignage sur ce type de médicament :

Plusieurs praticiens de ce médicament homéopathique ont témoigné des effets satisfaisants obtenus au cours du traitement. Même les médecins traitants ont été convaincus que ce type de médicament agit d’une manière efficace dans tous les types de maladies.

Le traitement des maladies avec les plantes médicinales semble être apprécié par plusieurs types de personne à cause de son efficacité immédiate et son prix adapté au budget de tout le monde.

Précaution à prendre si on veut suivre le traitement :

Les personnes qui souhaitent suivre ce genre de traitement doivent certainement consulter un médecin. L’objectif de cette action est de connaître la nature de la maladie surtout dans le cas d’un enfant. Seul un spécialiste peut savoir les résultats que peuvent apporter les remèdes homéopathiques.

D’après le classement scientifique, Actea est un genre de botanique provenant de la famille des Ranunculaceae. Il existe 30 espèces d’Actea éparpillées dans le monde entier. L’Actea Racemosa par exemple est une des plantes homéopathiques appartenant à l’espèce d’Actea. Elle est aussi connue sous plusieurs noms comme Cimicifuga racemosa et actée à grappe.

Poussant dans les plaines Est de l’Amérique du Nord, l’Actea Racemosa se présente sous une belle forme. Elle est dotée d’une feuille triternées et d’une grappe de fleure blanche, sa taille mesure environ 2 mètres de haut. L’Actée à grappe adore le type de climat sec des Améridiens.

Depuis plusieurs années, les Amérindiens ont toujours utilisé ce genre de plante pour faciliter l’accouchement et lutter contre la dysménorrhée. Actuellement, les remèdes à base d’Actea Racemosa sont les plus utilisés dans le traitement des maladies ayant rapport avec la gynécologie. Lire la suite …

Par définition l’Actea spicata est une espèce d’arbrisseaux de la famille des Renonculacées (plantes dicotylédones). Elle est caractérisée par des baies toxiques et mortelles sur le corps humain. Après consommation des baies, la personne peut ressentir des inflammations hépatiques et des douleurs rhumatismales au niveau des articulations provoquées par les protoanémonine. Ce genre de plante pousse dans les régions froides et les régions tempérées de l’hémisphère Nord.

Malgré sa morphologie toxique, l’Actea spicata est classé comme une des plantes médicinales servant à traiter plusieurs types de maladies comme le rhumathisme articulaire (au niveau du poignet, des orteils) et les spasmes musculaires. Lire la suite …

En Europe, l’Aconit Napel ou casque de Jupiter est une plante classée comme toxique. Dans ce pays la cueillette de ce genre de plante est strictement interdite. En faisant une recherche, les scientifiques ont déduit que ce végétal peut quand même être classé comme une plante médicinale, vu qu’elle provient de la famille des Renonculacées.

Les remèdes à base d’Aconit Napel connu sous le nom d’Aconitum Napellus peuvent servir d’anesthésie contre les rhumatismes et les névralgies. À part sa propriété anesthésique, l’Aconitum Napellus soigne également les congestions aiguës, l’angine de poitrine, la névralgie faciale, l’hypertension artérielle et la fièvre. Lire la suite …

Présentation de l’Acidum sulfuricum :

L’Acidium Sulfuricum est médicament homéopathique à base d’acide sulfurique. Il est utilisé pour le traitement des troubles gastro-entérologiques comme les maux d’estomac, les pyrosis, les coliques, les diarrhées quelque soit le type. A son état normal, l’acide sulfurique est un produit dangereux au niveau de la peau et des yeux, son usage doit alors se faire avec beaucoup de précision. Mais en le transformant en Acidium Sulfuricum, il est devenu un remède très recherché dans le domaine pharmaceutique.

Aspect des troubles gastro-entérologiques :

Nombreux sont les aspects des troubles gastro-entérologiques. Plus précisément, ces aspects se présentent sous forme de douleur et de brûlure au niveau de l’estomac, du ventre et de l’œsophage.

Le pyrosis est une sensation de brûlure senti au niveau de l’estomac. Il est provoqué par des aliments et liquides à base de café, des nourritures épicées et grasses.

La colique est aussi une des manifestations des troubles gastro-entérologiques. Elle se présente sous forme de fatigue et de douleurs abdominales et lombaires.

La diarrhée accompagnée d’une lipothymie est également une des facteurs des troubles gastro-entérologiques. Ce type de diarrhée se manifeste par des excrétions écumeuses accompagné d’une glaire jaunâtre et d’une odeur acide.

Le seul remède de ces différentes maladies gastro-entérologiques est l’Acidium Sulfuricum. Ces remèdes se différencient uniquement sur leur forme : comprimé, sirop, baume et granule.

Vanocomplex Nr 71 un médicament à base d’Acidium Sulfuricum :

A part le soin des troubles gastro-entérologiques, l’Acidium Sulfuricum est aussi utilisé dans le soin des Arthroses au niveau des grandes articulations comme le genou et la hanche. Vanocomplex est composé d’acidium sulfuricum D6, d’Argentum D12, d’Arnica D4, de Bryonia D4, de Causticum D12 et de Ledum D3. Présenté dans un flacon de 20 ml, chaque goutte de Vanocomplex soulage rapidement les douleurs au niveau des articulations. Les différents composants de ce type de médicament soigne et active le fonctionnement des tissus cartilagineux.

Le traitement avec Vanocomplex Nr 71 dure plusieurs jours étant donné que l’arthrose nécessite un soin prolongé. La posologie de ce remède se fait en 2 étapes décroissants au niveau de la fréquence : première semaine 10-15 gouttes à prendre 4 à 6 fois par jour. La fréquence de la posologie diminue de 2 à 3 fois par jour dans la deuxième semaine du traitement.

Vu que le traitement de l’arthrose avec ce genre de remède prend beaucoup de temps, il est strictement recommandé de consulter un médecin avant de se lancer au traitement parce que le surdosage peut provoquer des conséquences néfastes au niveau de la morphologie des articulations.

Traiter la dépendance aux boissons alcoolisées avec l’Acidium Sulfuricum :

L’action de ce médicament homéopathique dans le corps humain est vraiment surprenante. Récemment les scientifiques ont démontré que l’Acidium Sulfuricum peut intervenir dans le traitement de la dépendance aux boissons alcoolisées. En avalant un comprimé d’Acidium Sulfuricum, la personne dépendante des produits alcooliques arrive à apaiser son envie. Le fait de diminuer l’envie de boire est une chose vraiment difficile, mais grâce à l’action miraculeuse de l’Acidium Sulfuricum, le traitement devient plus facile.

Définition et généralité de l’Acidium Phosphoricum :

Par définition, l’acide phosphorique ou Acidum Phosphoricum est un élément chimique de formule H3PO4. Il est composé d’acide sulfurique et de phosphate de calcium minéral. Comme son nom l’indique l’Acidum Phosphoricum est riche en phosphore qui un élément utile dans plusieurs fabrications tels que les boissons gazeuses, les plombs dentaires et les engrais phosphatés.

Récemment, les scientifiques ont annoncé que l’Acidium Phosphorium est aussi un remède homéopathique efficace pour le traitement des asthmes, de la fatigue, de la dépression intellectuel et les MST (Maladie Sexuellement Transmissible). Ils ont aussi avoué qu’actuellement il existe un médicament à base d’acide phosphorique qui apaise les douleurs cancéreuses. Ce médicament porte le nom de Kalium Phosphoricum.

Acidium phosphoricum composé boiron :

Il s’agit d’un médicament rassemblant tous les composants homéopathiques utilisé dans le traitement des maladies causé par le surmenage intellectuel ou physique. Composé d’acidum phosphoricum, d’Anacardium orientale, d’Arnica montana, d’Argentum nitricium, d’Avena sativa, de Kalium phosporicum … Ce type de remède se présente sous différentes formes : comprimé, granule et solution buvable. Sa posologie se réfère au poids et à l’âge de la personne mais ce qui est sur c’est qu’il existe toujours un traitement adapté au besoin de tout le monde.

D’après une recherche effectuée par les inventeurs de l’Acidium Phosphoricum composé boiron, ce genre de médicament n’a aucun effet néfaste durant la grossesse et l’allaitement. Ils ont affirmé que la composition de ce médicament n’a aucun élément toxique. Mais avant la prise de ce médicament il est quand même préférable de consulter l’avis d’un docteur.

Kalium Phosphoricum un antidote contre les douleurs cancéreuses :

Le phosphate de potassium ou Kalium Phosphoricum est une combinaison de carbonate de potassium dilué dans de l’acide phosphorique. Ce type de remède homéopathique sert à dulcifier les différentes douleurs causées par plusieurs origines comme le cancer par exemple.

Il peut être classé comme type de calmant efficace pour combattre les terreurs nocturnes, l’agoraphobie, les changements d’humeur. Le phosphate de potassium soulage les douleurs durant les règles et le baby blue après l’accouchement, ce médicament est donc adapté à la femme.

Le traitement avec ce médicament se fait en seulement 3 jours mais son efficacité peut tenir plusieurs jours. Dans le cas où la personne est atteinte d’une trouble de mémoire, le médecin prolonge la durée de traitement de 9 jours. On peut donc dire que la durée de traitement dépend de la nature de la maladie et du type de personne.

Savoir choisir son remède efficace :

Avant de choisir son remède efficace, il est essentiel de savoir le type de maladie. Pour le connaître, il est important de consulter un médecin qui va ensuite identifier les caractéristiques de la maladie ainsi que les médicaments adéquats.

Il se peut que la personne connaisse son type de maladie mais le choix des médicaments par soi même est vraiment risqué surtout au niveau des composants chimiques. Le fait de ressentir la fatigue n’en déduit pas que le corps à besoin de phosphore et que la prise de médicament à base d’Acidium phosphoricum peut résoudre le problème.

La majorité des pays Africains classé comme pays pauvre utilise encore les soins traditionnels à l’aide des plantes homéopathiques. Ces pays ont plusieurs types de plantes médicinale efficaces pour le traitement de plusieurs maladies. Actuellement ce mode de traditionnel commence à se disperser dans les pays Américain et Européen vu son efficacité. L’Abies Nigra par exemple est une plante homéopathique exploité par un grand nombre de chercheur américain pour le soin des différents spasmes. Lire la suite …

De nos jours, les médicaments à base de plante médicinale commencent à prendre son ampleur dans le monde pharmaceutique. Les scientifiques ne cessent de lancer plusieurs recherches pour découvrir des nouveaux remèdes encore plus efficaces et naturels. On peut même dire que ces derniers essaient de s’approcher des pays disposant un grand nombre de plante médicinale et qui ne savent pas l’exploiter. Les Américains par contre ont bien réussi à produire un médicament homéopathique avec leur célèbre Abies Canadensis qui est efficace pour le traitement de plusieurs maladies.

Présentation de l’Abies Canadensis

Abies canadensis est une plante médicinale se trouvant dans la partie est américaine. Elle est connue sous plusieurs noms comme le sapin de Canada et épinette blanche. Provenant de la famille des Conifères, son écorce est riche en tannin qui est une substance naturelle riche en molécules organiques. Plusieurs médicaments sont fabriqués à partir de l’Abies Canadensis comme le célèbre Baume de Canada par exemple.

Mais actuellement les scientifiques américains ont aussi avoué que cette plante est un remède efficace pour plusieurs maladies telles que les maux d’estomac, les fièvres et les maladies de l’utérus. Le sapin de Canada n’est donc pas une plante de décoration pour Noël, mais une guérison intéressante vu sa composition.

Épinette blanche pour soigner l’estomac, fièvre, maladie de l’utérus :

D’après une recherche établie, l’épinette blanche agit avec grand succès dans le soulagement des maux d’estomac. Ces maladies peuvent se présenter sous plusieurs aspects : boulimie, trouble alimentaire, goinfrerie, gastrite, ballonnements, vertige…Epinette Blanche agit d’une manière efficace et limitée.

La fièvre peut aussi être traitée avec des médicaments homéopathiques tels que l’épinette blanche. À part les différents moyens utilisés pour apaiser les fièvres, l’utilisation des remèdes à base de plante médicinale est aussi recommandée. L’effet des remèdes naturels est vraiment rapide par rapport aux produits chimiques.

La prise des médicaments chimiques dans le traitement des maladies de l’utérus peut causer des effets secondaires. Les homéopathiques par contre ne présentent aucun effet néfaste, alors qu’elle agit d’une manière efficace dans les soins lutéiniques. Ceci est prouvé après une longue recherche et expérience établie par différents scientifiques.

Mode d’emploi et posologie :

Le mode d’emploi des médicaments à base de sapin de Canada varie de son aspect (baume, comprimé, sirop…), il est inscrit sur les notices se trouvant à l’intérieur ou sur l’étiquette de chaque boîte. Mais il est fortement recommandé de demander l’avis du médecin ou du pharmacien avant chaque traitement pour savoir si ce dernier est bien adéquat au type de maladie.

Comme tous les autres types de médicament, la posologie des homéopathiques dépend de l’âge, le poids de la personne voulant pratiquer le traitement. Normalement, la prise de ce médicament se fait par 1 à 3 fois par jour dans un écart de 3 à 6 heures. L’essentiel est de suivre les conseils du médecin traitant, car le fait de suivre les consignes augmente la chance d’efficacité des médicaments tout au long du traitement.

Herbacée vivace de la famille des astéracées originaires des climats tempérés, artemisia absinthium ou grande absinthe est une plante velues recouvertes de poils argentés qui la protège des insectes. La tige est verte et les feuilles soyeuses. Elle pousse à l’état sauvage au bord des chemins ou dans les maisons en ruine. Elle aime les lieux arides et caillouteux où suinte peu d’eau.

Elle a une forte odeur âcre et un goût d’une grande amertume due à l’absinthine qu’elle contient. Au Moyen-Âge et dans l’antiquité on utilisait absinthium pour ses pouvoirs abortifs et ses propriétés d’antidote de la ciguë. Elle était aussi utilisée contre mal de mer, la toux, pour les infections des yeux et des oreilles, pour les fièvres, contre les problèmes digestifs de toute sorte et pour réguler le flux menstruel.

Elle est aujourd’hui retenue pour ses propriétés toniques, digestives et vermifuges, pour le soulagement qu’elle apporte aux maux d’estomac, aux flatulences et aux ballonnements et pour ses propriétés apéritives qui en fait un argument de choix contre l’anorexie.

Les symptômes :

Que dire de manière concise d’une substance aussi riche et complexe qu’absinthium ? Sans hésitation qu’elle s’adresse d’abord et prioritairement à tous ceux qui présentent toute une collection de symptômes évoquant l’épilepsie, l’état alcoolique ou post-alcoolique sans souffrir pour autant d’aucune de ces pathologies.

Rappelons à ce titre un des fondements de l’homéopathie : il n’est pas nécessaire de ressentir la totalité des symptômes d’une substance pour correspondre à cette substance. Seule la présence de deux, trois ou plusieurs symptômes clés d’une substance peut suffire à évoquer cette substance.

Autre chose, il n’est pas nécessaire de souffrir d’une des pathologies décrites en illustration d’une substance pour correspondre à cette substance. Autrement dit vous pouvez très bien n’être ni alcoolique ni épileptique et correspondre pourtant précisément à cette substance.

Dans le cas d’absinthium et de ses symptômes particulièrement forts et invalidants il faudra par contre consulter rapidement si ceux-ci s’accumulent afin de vérifier qu’il n’existe aucune raison organique à vos troubles. C’est une règle qui doit rester très présente à votre esprit.

Si l’homéopathie est tout à fait capable de faire céder des symptômes très invalidants et particulièrement installés comme par exemple, le cas d’une hyperthermie hypothalamique avec une température de 39° permanente, chez une jeune fille de 17 ans, qui faisait craindre aux allopathes un début de cancer du rein en l’absence de toute autre cause apparente et qui céda en moins de deux heures à un traitement homéopathique bien prescrit.

Vous devez d’abord et en première intention vérifier que ces symptômes très fort s’ils existent et vous empêchent de vivre bien n’ont pas une raison organique, une pathologie source qu’il faudra traiter prioritairement par l’allopathie si cela s’impose.

Mais revenons à absinthium. Cette substance particulièrement riche s’adresse à tous ceux donc qui présentent au plus ou moins fort degré les symptômes de l’empoisonnement à l’absinthe, lesquels évoquent à coup sûr l’épilepsie ou le mal alcoolique. Il n’est donc pas question de dire qu’absinthium guérit l’épilepsie mais plutôt les symptômes de l’empoisonnement par cette plante qui sont étrangement proches de l’épilepsie, nuance !

Posologie :

A noter enfin qu’absinthium sera aussi prioritairement prescrit aux sujets les plus jeunes qui présentent des grands symptômes d’agitation avec penchants kleptomanes. Ils ont une imagination débordante et sont quasi impossibles à coucher et à endormir le soir. On en connaît tous des comme ça, on en abrite même souvent chez soi mais attention pour correspondre à absinthium, il faut qu’ils soient imaginatifs, pas méchants pour un sou et avec des tendances à la kleptomanie.

  • Complotisme, Homéopathie, et COVID-19 19 mai 2020
    Complotisme et Coronavirus J’aime bien comprendre et éventuellement apprendre le sens des mots, surtout ceux qu’on me jette à la figure. Voici ce que dit Wikipedia, dont chacun connaît la « neutralité ». Une théorie du complot, également désignée par les néologismes conspirationnisme ou complotisme, est une hypothèse qui propose d’expliquer un événement par l’action concertée et […]
  • Hering et Lachesis, premier proving 8 mai 2020
    Hering et Lachesis, premier proving   Je suis très heureux que mon ami Athelas ait mis la main sur ce texte qui fait vibrer nos fibres d’homéopathes. En effet l’aventure de Hering au Surinam, son empoisonnement volontaire pour explorer les propriétés du venin et permettre de sauver par la suite des dizaines de milliers de […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés