Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Le médicament homéopathique Bryonia Alba est fabriqué à partir d’une plante nommée bryone blanche. La bryone blanche est une plante herbacée vivace par sa racine, de la famille des Cucurbitacées poussant en Europe et en Afrique du Nord. La teinture de mère du Bryonia Alba est obtenue à partir de la racine charnue de cette plante.

Cette souche homéopathique est utilisée dans plusieurs types de maladies, dont les affections en relation avec l’ORL, les maladies respiratoires et le rhumatisme. Les médecins commencent à mettre leur confiance sur ce nouveau médicament. Plusieurs praticiens de ce traitement ont été satisfaits au niveau résultat obtenu. Lire la suite …

Généralité du remède homéopathique Baptisia tinctoria :

La baptisia tinctoria est une plante d’Amérique du Nord de la famille des Fabacées (plante dicotylédones). Cette plante à tige est très appréciée pour ses propriétés immunostimulantes. Elle est classée parmi les plantes médicinales.

Actuellement, le monde de l’homéopathie commence à exploiter les vertus de cette plante dans la fabrication des médicaments. Les spécialistes dans ce domaine ont donc fabriqué un remède à base de cette plante portant le même nom « Baptisia tinctoria ». Les substances contenues dans ce médicament augmentent l’index bactéride pouvant aider l’organisme à lutter contre les infections. Baptisia tinctoria est donc prescrit dans le traitement des maladies infectieuses, la grippe intestinale et de fièvre typhoïde. Lire la suite …

Présentation du médicament homéopathique Bellis perennis :

Le Bellis perennis est un médicament homéopathique fabriqué à partir d’une fleur connue sous le nom de pâquerette ou petite marguerite. La pâquerette est une herbe vivace appartenant à la famille des Astéracées poussant dans les prairies et pâturage d’Europe. La médecine traditionnelle a utilisé ce genre de plante dans les soins des différentes sortes de maladies. Actuellement, le monde de l’homéopathie a continué l’exploitation de la pâquerette dans la fabrication des médicaments anti-inflammatoires, antalgiques et anti-ecchymotiques nommés Bellis perennis. Ce remède est présenté sous plusieurs formes : granules, doses, gouttes, ampoules buvables, triturations et suppositoire. Le Bellis perennis est donc prescrit dans le traitement des traumatismes et des maladies musculaires. Lire la suite …

Aralia Racesomosa est un remède homéopathique appliqué dans le traitement des troubles liés à l’ORL et les problèmes pneumologiques. Il est fabriqué à partir de la racine d’aralia qui est une plante des montagnes poussant dans le nord de l’Amérique. Sa teinture mère est présente dans les médicaments antitussifs tels que les sirops et les tisanes. Depuis sa création, l’homéopathie a permis à de nombreux malades de se soigner et de retrouver une bonne santé. Les herboristes commencent à suggérer ce genre de traitement à ses clients.

Ce médicament est prescrit dans les soins des rhinites allergiques et les problèmes respiratoires (asthmes, toux, rhumes…). Les différents composants du médicament agissent efficacement dans ces différentes sortes de maladies.

Dans quel cas utiliser ce médicament ?

Ce médicament est prescrit dans le traitement de plusieurs maladies.

Maladies respiratoires :

Par définition, les maladies respiratoires sont des maladies qui touchent directement l’appareil respiratoire provoquant des dysfonctionnements de la respiration. La plupart de ces maladies sont provoquées par les cigarettes, l’alcool et le tabac. Les maladies respiratoires peuvent se présenter sous plusieurs formes telles que : l’asthme, la pneumonie, les rhumes…

En cas de symptôme de maladie respiratoire, le malade doit suivre des traitements à l’aide des différents médicaments suggérés par le médecin traitant ou les pharmaciens. Actuellement, l’homéopathie possède un médicament à base de plante médicinale servant à soigner les maladies respiratoires. Ce remède porte le nom d’Aralia racemosa connu sous plusieurs formes : granules, doses, sirop et ampoules buvables.

La toux :

En termes de définition, la toux est une contraction spasmodique soudaine et souvent répétitive de la cavité thoracique humaine. Elle consiste à bloquer la circulation de l’air dans les voies aériennes et augmente la pression intrathoracique. Le traitement de ce type de maladie doit se faire immédiatement afin d’éviter les risques d’aggravation du symptôme.

Dans le monde de l’homéopathie, il existe plusieurs types de médicaments antitussifs très efficaces qui éliminent les bactéries sources de la maladie. L’Aralia racemosa par exemple peut très bien agir dans le soin de la toux dans un bref délai. Il n’y a rien de plus meilleur que d’obtenir un résultat satisfaisant avec des médicaments à base de plante médicinale.

Contrepartie de l’homéopathie :

Comme on dit « toutes les bonnes choses ont ses contreparties », c’est aussi le cas de l’homéopathie. Depuis sa création l’homéopathie divise le monde médical, opposant ainsi les partisans d’une thérapeutique novatrice et moins agressive à des praticiens sceptiques et peu enclins au changement. Rapidement, de nombreux médecins s’unissent et affirment que les conclusions établies par le fondateur de l’homéopathie Hahnemann ne sont pas convaincantes. Au cœur de la controverse, on retrouve principalement la théorie de la dynamisation qui, pour la vaste majorité des contemporains d’Hahnemann, ne peut nullement être corroborée par la logique scientifique. Mais bon, chacun à sa façon de prendre les choses, le mieux c’est de bien faire une longue réflexion avant de prendre une décision.

D’après son origine, l’Ammonium Carbonicium est un remède obtenu à partir de la réaction entre l’ammoniac et le dioxyde de carbone qui sont des éléments toxiques. Ce type de médicament est recommandé en cas de fatigue générale, problèmes circulatoires, problèmes sexuels et problèmes cardio-vasculaires. Ce médicament a pour action d’apaiser les palpitations cardiaques, de soigner l’insuffisance rénale et les affections bucco-dentaires. Lire la suite …

L’ambroisie est une plante de la famille des Astéracées. Par définition l’astéracée est une plante dicotylédone qui comprend près de 13 000 espèces réparties en 1 500 genres.  Ce type de plante est caractérisé par des fleurs réunies en capitules (serrées les unes à côté des autres) qui sont placés sur l’extrémité du rameau. Les étamines de cette plante sont soudées par leurs anthères déhiscentes vers l’intérieur.  La plupart des ambroisies produisent des pollens très allergisants

Cette fleur est classée comme une plante médicinale destinée au traitement des allergies et des rhinites. La majorité des spécialistes dans le soin des allergies et des rhinites prescrit ce genre de remède naturel à leur patient.

Traitement à base de médicament homéopathique :

Comme tous les autres traitements utilisés dans le monde de la médecine, l’homéopathie est un mode de soin qui se fait par l’intermédiaire des remèdes fabriqués avec des substances naturelles : végétales, minérales et animales. Les remèdes homéopathiques sont donc 100 % naturelles et ne présentent aucun risque d’effet secondaire.

Ce type de traitement a été déjà effectué par la médecine traditionnelle c’est-à-dire avant même l’arrivée de la science. En constatant son efficacité, les praticiens homéopathiques ont décidé d’élargir ce mode de soin. Et récemment l’homéopathie est devenue le traitement le plus utilisé dans le traitement des différentes maladies.

Lutter contre l’allergie aux pollens :

L’allergie au pollen est une maladie qui arrive très souvent à une personne hypersensible dès son contact avec une fleur. Cette maladie peut se présenter sous deux formes : rhinite et conjonctivite. Dans le cas d’une rhinite la personne affectée peut ressentir des symptômes similaires au rhume tel que : l’écoulement nasal, brûlure dans le nez et fièvre.

Le traitement à base d’Ambrosia artemisiaefolia est le moyen efficace pour lutter contre les rhinites causées par l’allergie. Ce type de remède apaise les symptômes et traite les aspects cutanés causés par l’inhalation de l’allergène. Il élimine aussi les rougeurs et les démangeaisons dues aux allergies. Ce qui prouve que ce type de remède est spécialement conçu pour lutter contre les rhinites allergiques.

Soigner la conjonctivite avec l’Ambrosia artemisiaefolia :

La conjonctivite est une irritation de la conjonctive causée par un virus ou par une allergie. La conjonctivite allergique peut être provoquée par les pollens, elle n’est pas contagieuse.

Actuellement, il existe nombreux types de médicaments contre ce genre de maladie, vu qu’elle est facilement guérissable.  L’Ambrosia artemisiaefolia par exemple est un remède homéopathique très efficace pour le traitement de la conjonctivite provoquée par les pollens. Demander l’avis d’un spécialiste suffit pour recevoir plus de détail sur ce médicament.

Posologie de l’Ambrosia artemisiaefolia :

–          Rhinites : Prendre 5 CH d’Ambrosia Artemisiaefolia toutes les heures, à raison de 2 granules par prise. Une fois que l’état du praticien s’améliore, limiter la prise du médicament 3 fois par jour.

–          Conjonctivite : Vu que la conjonctivite se trouve au niveau des yeux, le mode d’emploi doit effectivement suivre les prescriptions médicales.

L’ambre gris ou ambra grisea est un remède homéopathique obtenu par l’interaction des sécrétions biliaires et des aliments ingérés par les cachalots (une espèce de cétacés à dents de la famille des physétéridés).  Il se trouve à la surface des océans ou sur les plages. Ce médicament est un peu dégoûtant, mais il est vraiment efficace.

Les praticiens de l’homéopathie ont déduit que la solidification intestinale du cachalot peut être utilisée comme un remède efficace dans tous les types de troubles comportementaux. Cette fois, les spécialistes de l’homéopathie ont décidé d’entamer une nouvelle formule à base de poisson, mais pas de plante comme d’habitude. C’est la preuve que ce genre de soin peut être obtenu par tous les produits naturels. Lire la suite …

En 1754, le chimiste allemand Andreas Sigismund Maggraf à découvert que l’isolation de l’alun avec la bauxite pourrait donner naissance à une substance chimique appelée oxyde d’aluminium (Al2O3).  Par définition la bauxite est une roche latérique de couleur blanche, rouge ou grise. Elle est caractérisée par une forte teneur en alumine et en oxyde de fer qui sont des éléments essentiels dans la production de l’Aluminium. La couleur de cette roche dépend de l’altération du climat. Ce type de roche est très utilisé dans plusieurs industries de production d’aluminium.

Actuellement, les médicaments homéopathiques Alumina sont utilisés pour différents soins : gastro-entérologie, dermatologie et ophtalmologie. Ils se présentent sous différentes formes : granules, doses, gouttes, ampoules buvables essentiellement composées de saccharose et de lactose. Lire la suite …

L’Aloe est une plante charnue adaptée pour survivre dans les milieux arides. Contrairement au plante xérophytes (stock d’eau dans les feuilles, les tiges, les racines), l’aloe sont xéromorphiques (empêche la perte d’eau) grâce à ses feuilles recouvertes de cire. Ce genre de plante pousse dans les pays tropicaux comme Madagascar, Afrique et quelques fois en Arabie et en Inde. Actuellement, cette plante charnue est classée comme médicament homéopathique très efficace contre les maladies internes et externes du corps humain.

Par définition l’Aloe Socotrina est donc un remède homéopathique d’origine végétale issu de l’aloe qui sert à soigner les hémorroïdes, la diarrhée aiguë et l’entérocolite. Ce médicament est une sorte de calmant dans les douleurs, les brûlures et les démangeaisons. Lire la suite …

L’Allium sativum est un remède homéopathique à base d’ail.

Origine de l’Allium sativum :

L’ail est une plante potagère monocotylédone à goût et odeur forte. Elle est souvent utilisée comme condiment en cuisine. Nombreux sont les noms attribués à ce type de plante : ail commun, ail de cuisine, ail cultivé, chapon, perdrix, théariques des pauvres et théariaque des paysans.

Dans le monde de la cuisine, l’ail est vraiment utilisé pour relever le goût des nourritures. Une seule gousse d’ail peut vraiment rendre l’odeur et le goût du repas succulent.

L’ail est aussi connu sous le nom scientifique Allium sativum, elle a un aspect homéopathique idéal dans la fabrication des divers médicaments. Sa teinture mère est préparée à partir du bulbe qui renferme les gousses. Actuellement, les médicaments à base d’ail sont utilisés dans les soins de plusieurs maladies cardiaques, bronchite chronique et tant d’autres.

Soigner plusieurs maladies avec Allium sativum :

L’emploi de ce médicament homéopathique est conseillé en cas de : Dyspepsie : ensemble des symptômes de douleur épigastrique (estomac), Bronchite chronique : toux avec crachats tous les matins durant une durée prolongée, L’arthrose de hanche : lésion d’articulation de la hanche, cartilage et os d’origine mécanique. Il a donc un effet : antibactérien, antibiotique et antimycosique qui eut bien combattre la principale source de ces différentes maladies.

À part ces différentes actions citées dans la première partie, il est aussi important de savoir que l’ail est aussi cardioprotecteur et hypotenseur. C’est-à-dire que l’Allium sativum participe beaucoup à la dilatation des vaisseaux sanguins. En prenant ce genre de médicament, le praticien est donc protégé contre les AVC (Accident Vasculaire Cérébrale).

L’Allium sativum peut également être utilisé dans les soins externes comme les verrues, l’otite (inflammation de l’oreille) et l’oxyure.

Particularité de l’Allium sativum :

Ce remède homéopathique se présente sous plusieurs formes : granules et doses (à base de saccharose et de lactose), triturations en poudre (contenant du lactose) et des solutions buvables (sirop, ampoules). L’Allium sativum peut être associé à d’autres types d’autre produit comme le miel, en cas d’allergie.

Ce type de médicament n’a pas de conséquence néfaste au cours de la grossesse et de l’allaitement, vu qu’il a été fabriqué dans les normes homéopathiques. C’est-à-dire que ce remède contribue à prévenir et traiter un grand nombre de pathologies internes et externes sans endommager ni nuire l’organisme.

Perdre du poids avec l’Allium Sativum :

À part les régimes à suivre pour perdre du poids, il est actuellement prouvé que l’Allium sativum peut également être un moyen efficace pour perdre encore plus de kilos.

Mais avant de suivre ce type de traitement, il faut d’abord entamer une analyse psychique et physique. C’est-à-dire qu’il faut détecter l’origine de la prise de kilos. En plus si le praticien veut commencer le traitement, il doit forcement arrêté tous les contacts avec le tabac, l’alcool et la cigarette.

Ce sont les critères requis pour obtenir un bon résultat sur la perte de poids. Mais dans ce genre de traitement, l’avis d’un spécialiste est vraiment important.

  • Complotisme, Homéopathie, et COVID-19 19 mai 2020
    Complotisme et Coronavirus J’aime bien comprendre et éventuellement apprendre le sens des mots, surtout ceux qu’on me jette à la figure. Voici ce que dit Wikipedia, dont chacun connaît la « neutralité ». Une théorie du complot, également désignée par les néologismes conspirationnisme ou complotisme, est une hypothèse qui propose d’expliquer un événement par l’action concertée et […]
  • Hering et Lachesis, premier proving 8 mai 2020
    Hering et Lachesis, premier proving   Je suis très heureux que mon ami Athelas ait mis la main sur ce texte qui fait vibrer nos fibres d’homéopathes. En effet l’aventure de Hering au Surinam, son empoisonnement volontaire pour explorer les propriétés du venin et permettre de sauver par la suite des dizaines de milliers de […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés