Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Cadmium metallicum

Cadmium metallicum, remède homéopathique à base de cadmium.

Depuis son existence, l’homéopathie ne cesse de produire plusieurs types de médicaments à base de plante, animale et minérale. C’est la preuve que ce mode de soin tient une place importante dans le monde pharmaceutique.  En général, les homéopathes se basent sur les modes de soin traditionnel qui d’après eux était une méthode de soin très efficace sur les différentes formes de maladies. Ils ont donc continué à fabriquer des remèdes avec des teintures mères naturelles.

Dernièrement, l’homéopathie a mis en place un nouveau médicament à base de cadmium. Le nom adopté à ce médicament est Cadmium metallicum. Il est présenté sous plusieurs formes : granules, doses, ampoules buvables, comprimés et suppositoire. Ce médicament est prescrit dans plusieurs pathologies telles que : le cancer, la gastro-entérologie, l’ORL et les pathologies respiratoires.

Traitement des pathologies gastro-entérologie :

La gastro-entérologie est un terme scientifique désignant l’étude du tube digestif ainsi que ses maladies.  Les pathologies de l’appareil digestif se situent donc au niveau des différents organes comme : l’œsophage, l’estomac, le pancréas, le foie, les intestins, le rectum et l’anus. Les symptômes se présentent sous différentes formes : ballonnement, crampe de l’estomac, l’hémorroïde… Une fois que l’appareil digestif est endommagé, il ne fonctionne plus normalement et provoque un trouble de digestion. Afin de lutter contre les risques gastro-entérologie, il est nécessaire d’effectuer un traitement avec le Cadmium metallicum de l’homéopathie. Les composants du Cadmium metallicum agissent rapidement sur les facteurs sources des maladies.

Eviter le cancer avec Cadmium metallicum :

Par définition, le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormale importante au niveau d’un tissu normal de l’organisme, menaçant ainsi la survie de ce dernier. Les facteurs de risque de cette maladie peuvent être endogènes (provenant de l’organisme) et exogènes (extérieur de l’organisme). Cette pathologie est considérée comme une maladie très grave parce que son évolution dans le corps humain peut mener jusqu’à la mort. Une fois que le cancer apparaît chez une personne, il est important que cette dernière suive un traitement qui ralentit au maximum la propagation de la maladie. Le Cadmium metallicum est un remède homéopathique adapté au soin du cancer. D’après un sondage effectué auprès des médecins, plus de 50 % ont affirmé que ce médicament est vraiment efficace dans le traitement d’une personne atteinte du cancer.

Traitement des maladies d’ORL avec Cadmium metallicum :

Dans le soin des maladies d’ORL (oreille, nez, larynx), les Oto-rhino-laryngologistes prescrivent le Cadmium mettallicum à ses patients. A noter que les symptômes de maladies ORL peuvent se présenter sous forme de : démangeaison (au niveau de l’oreille, du nez et du larynx), rhinite, grippe, nez bouché, coryza, laryngite, oreillon, affection au niveau de la gorge et cancer du Larynx. Ce remède homéopathique améliore l’état grippal chez les enfants et les adultes. Il est aussi utilisé dans le soulagement des douleurs ressenties durant l’oreillon et atténue le problème de soif en cas de rhinite.

Soin des pathologies respiratoires avec Cadmium mettalicum :

En cas de maladie respiratoire, il est conseillé d’utiliser un remède homéopathique comme le Cadmium mettalicum. Ce dernier agit efficacement dans l’expulsion des bactéries provoquant les troubles de la respiration et des autres pathologies. Pour avoir plus de détail sur ce médicament, demander de l’aide auprès d’un homéopathe qui va prendre en charge d’expliquer le fonctionnement du médicament.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés