Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Ailanthus glandulosa

Issus d’un arbre à feuilles caduques de la famille des Simarubacées nommée « Ailante glandueux ou faux vernis du Japon originaire d’Asie », AIanthus glandulosa est un médicament homéopathique pour le traitement des affections de la peau. Ce type de plante pousse au Nord-est de la Chine et au centre de Taïwan, sa hauteur peut atteindre jusqu’à 15 mètres sauf que sa durée de vie est vraiment courte 50 ans maximum.

Propriétés et utilisation de l’Ailanthus glandulosa :

En contact avec la peau, le pollen de l’Ailante glandueux peut provoquer plusieurs sortes d’allergies : irritation, conjonctivite, maux de tête. Les Asiatiques utilisent cet arbre dans la fabrication des charbons de bois. Son écorce riche en tanin est utilisée par les scientifiques dans la production des différents remèdes.

Vu que ce dernier à des propriétés antiseptiques, astringentes, bactéricides, cardiaques, cathartique, béchique, émétique, antispasmodique, analgésique, fébrifuge et taenifuge. À part ses différentes propriétés, le suc des racines est aussi employé en Europe comme matière essentielle dans la production des insecticides et des raticides.

Les médicaments homéopathiques Ailanthus glandulosa sont utilisés dans différentes sortes de maladies comme : l’asthme, cancer, diarrhée, dysenterie, malaria, gonorrhées, hémorroïdes, problèmes ophtalmiques et problèmes intestinaux. En plus, ils réagissent efficacement dans les différentes infections provoquées par l’invasion des bactéries streptococciques se présentant sous plusieurs formes : fièvre, angine, pharyngite.

Ce type de remède est aussi utilisé dans le soin pédiatrique, c’est-à-dire qu’il est bien adapté à la morphologie des corps des enfants sans risques d’effets secondaires.

Efficacité de ce médicament homéopathique :

Depuis sa création, les remèdes homéopathiques à base d’Ailanthus grandulosa tiennent toujours une bonne place dans le monde pharmaceutique à cause de son efficacité. La fabrication de ce genre de médicament suit la norme internationale c’est-à-dire que le remède contribue à prévenir et traiter un grand nombre de pathologies internes et externes sans endommager ni nuire l’organisme.

Comme tous les autres médicaments homéopathiques, chaque traitement à base d’Ailanthus grandulosa offre la guérison systématique des malades même dans les doses les plus faibles. Les producteurs de ce genre de médicament ne cessent de trouver plusieurs moyens efficaces pour convaincre plusieurs patients à pratiquer un traitement satisfaisant dans le soin des différentes sortes de médicament.

Posologie de l’Ailanthus grandulosa :

La posologie de ce remède n’est pas déterminé seul l’avis d’un spécialiste peut confirmer la dose et la prise de ce genre de médicament. Mais durant le traitement, il est conseillé de prendre le médicament avant le repas de préférence 10 minutes, car son contact avec les aliments et les boissons peut ralentir son efficacité.

Controverse de l’homéopathique :

Malgré son succès dans le monde pharmaceutique, les médicaments homéopathiques ont aussi des points négatifs. La majorité des médecins ne prescrivent jamais à ses patients le traitement homéopathique parce qu’ils pensent que ces derniers ont des effets secondaires sur la morphologie du corps humain. Leur conclusion se base par fois sur le fait que ces médicaments proviennent des plantes toxiques. Mais bon, chacun à sa manière de voir les choses !

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés