Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Aconitum napellus

En Europe, l’Aconit Napel ou casque de Jupiter est une plante classée comme toxique. Dans ce pays la cueillette de ce genre de plante est strictement interdite. En faisant une recherche, les scientifiques ont déduit que ce végétal peut quand même être classé comme une plante médicinale, vu qu’elle provient de la famille des Renonculacées.

Les remèdes à base d’Aconit Napel connu sous le nom d’Aconitum Napellus peuvent servir d’anesthésie contre les rhumatismes et les névralgies. À part sa propriété anesthésique, l’Aconitum Napellus soigne également les congestions aiguës, l’angine de poitrine, la névralgie faciale, l’hypertension artérielle et la fièvre.

Fabrication des médicaments homéopathiques à base d’Aconitum Napellus :

Par définition l’Aconitum Nappellus est un remède homéopathique fabriqué à partir d’une plante toxique dénommée Aconit Napel. Classé parmi les plantes le plus toxique des Pyrénées, ce végétal homéopathique peut être transformé en médicament très efficace pour plusieurs de types de maladie.

La fabrication du remède commence après la récolte de la plante en fin de floraison entre le mois de juin jusqu’au mois d’août. Les cabinets pharmaceutiques se lancent ensuite à la transformation de la plante toxique en un produit nécessaire dans la fabrication des antidotes contre les maladies.
Dans quel cas utiliser le casque de Jupiter ?

L’Aconitum Napellus est prescrit pour le traitement de plusieurs types de maladies tels que :

  • Infection respiratoire : toux, angine, bronchite, laryngite, rhinolaryngite.
  • Neurologie : douleurs nerveuses.
  • Troubles de comportement : angoisse, peur…
  • Cardiologie.
  • Gynécologie : règles douloureuses, troubles hormonaux.

Puisque l’Aconitum Napellus provient d’une plante toxique, il est fortement recommandé de consulter l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant la prise de ce médicament. Cette précaution peut éviter le surdosage qui pourrait causer des effets néfastes à la santé.

Posologie et forme de l’Aconitum Napellus :

La posologie et la forme du remède homéopathique varient selon le type de maladie. Mais il est important de savoir les personnes sous traitement d’Aconitum Napellus doit certainement boire une bonne quantité d’eau de préférence tous les 10 minutes.

Dosage pour le traitement des maladies fiévreux : 5 granules d’Aconitum Napellus 9 CH durant le traitement des cas fébrile. Ces granules sont à prendre dans l’espace de 2 heures jusqu’à ce que le malade commence à transpirer.

Posologie en cas de trouble du comportement : 5 granules 15 CH à prendre tous les soirs avant de se coucher. Le traitement peut durer 15 jours.

Traitement des maladies vasculaires : 5 granules d’Aconitum 15 CH à mettre sous la langue toutes les 3 heures durant 1 ou 2 jours.

Traitement des troubles gynécologiques : Dans le cas de l’aménorrhée suite à une frayeur, prendre une dose à 9CH le premier jour, 15 CH le deuxième jour et pour finir 30 CH à prendre le troisième jour.

Précaution d’emploi :

Le mode d’emploi de ce type de médicament est toujours inscrit sur la boîte ou dans les notices. D’après les consignes, ce remède ne présente aucun risque pour les femmes enceintes. Les personnes concernées par le traitement doivent éviter de fumer, les boissons alcoolisées et caféinées.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.1/5 (70 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 13 votes)
Aconitum napellus, 3.1 out of 5 based on 70 ratings
  • La cohérence 21 octobre 2017
    La cohérence ou le chemin le plus court vers le simillimum Par Edouard Brousssalian. Introduction : les signes caractéristiques Qu’est-ce qui rend un signe caractéristique ? Il peut être général en soi, Il peut être rare et étrange: Il peut être étiologique Il peut être connu d’un seul ou au plus de 3 médicaments Il a une […]
  • Homéopathie : les remèdes en bref 16 octobre 2017
      L’équipe de Planète Homéo remercie chaleureusement le Docteur Annick MICHAU pour cet excellent travail de collecte des commentaires, qui a été effectué à partir des commentaires et digressions du Docteur Edouard Broussalian pendant les cours et les cas cliniques. Mise à jour au 15 février 2017.  » Cette photographie (prise par mon mari au […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés