Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Piqûres d’insectes

En côtoyant certains endroits, l’homme est souvent confronté aux piqûres de parasites et d’insectes. Ces bestioles attaquent l’être humain pour se défendre et pour se nourrir. Ils sont nombreux, mais les plus fréquents sont les taons,  les aoûtats, les moustiques, les guêpes, les abeilles, les tiques, les puces, les acariens, et les poux. Dans la majorité des cas, leur piqûre se manifeste par des démangeaisons qui apparaissent suite au grattage. En  présence de virus, de champignons, et de bactéries, ces démangeaisons peuvent s’infecter. Dans certaines postures, la manifestation de ces piqûres se traduit par des faibles douleurs qui sont inoffensives si l’individu n’est pas anaphylactique. Contrairement à cela, si le sujet est sensible ou a eu des effets face à ce genre de morsure, il est plausible que des complications affluent. A ce moment-là, il est préférable de prendre urgemment les dispositions nécessaires.

D’une manière générale, les premières actions à effectuer lorsqu’on vient d’être piqué par un insecte seraient de laver la partie mordue avec de l’eau et du savon neutre. Il faut bien rincer pour enlever  tout excédent et trace de savon. Essuyez doucement pour que cette zone se sèche. Appliquer doucement un  produit ou une solution antiseptique pour la peau. Terminer par enduire légèrement une crème spéciale contre les démangeaisons. Il arrive que la bestiole ait laissé son dard dans la chaire. Il faut l’ôter délicatement avec une pince à épiler pour que ce dernier ne s’enfonce pas encore plus. Puis poursuivre avec une désinfection avec de l’alcool à 70°. Si telle est la façon généralisée de les prendre en main, des petites nuances se rencontrent selon  le genre d’hexapode qui a mordu l’individu. Lire la suite …

Rubéole

Remèdes homéopathiques contre la rubéole

La rubéole est une maladie virale, bénigne pour l’enfant, mais potentiellement dangereuse pour la femme en début de grossesse. Les patients atteints de la rubéole doivent rester chez eux préférablement, d’abord pour améliorer leur état de santé, ensuite pour réduire les risques de contagion. Lire la suite …

  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés