Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Apnée du sommeil

Apnées du sommeil : une pathologie peu connue

Le syndrome d’apnées du sommeil ou encore le syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil est un trouble du sommeil qui se caractérise par un arrêt du flux respiratoire ou par une diminution de ce flux. En d’autres termes, elle se définit par une apnée ou par une hypopnée. Dans certains cas, ce trouble devient gênant et peut entrainer la mort. En effet, le syndrome d’apnées obstructives du sommeil se définit par l’apparition de séries anormalement fréquentes d’obstruction  partielle ou complète des voies aériennes supérieures qui surviennent durant le sommeil. Ainsi, ces gênes durant le sommeil engendreraient des manifestations cliniques qui se caractérisent par une somnolence excessive diurne avec parfois des endormissements irrépressibles. Il existe ainsi plusieurs symptômes qui traduisent le syndrome d’apnées du sommeil.

Les symptômes du syndrome d’apnées du sommeil

Il existe ainsi des syndromes qui touchent particulièrement cette pathologie comme la constatation d’apnées  par l’entourage durant le sommeil, les céphalées matinales, la somnolence durant la journée et le ronflement. Plusieurs signes et symptômes sont identiques à ceux d’une aggravation de la déglutition salivaire atypique ou du reliquat de la déglutition infantile telle qu’une interruption prématurée de la maturation des organes buccaux, du développement et de la croissance. L’on peut également parler de laxité musculaire, de souffrance respiratoire, de respiration buccale, de prédisposition aux allergies, ou d’infections fréquentes des voies respiratoires. Le symptôme le plus évident et le plus important est la somnolence diurne. Il est grave, car les personnes atteintes sont en difficultés pour rester éveillées et à se concentrer sur toute activité.

Les risques du syndrome d’apnées du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil présente des risques majeurs aux personnes touchées par cette pathologie. Les risques sont énormes, car à ce rythme, le cerveau se fatigue du fait qu’il ne peut se reposer durant la nuit. Il faut noter que chaque reprise de la respiration qui succède à une apnée engendre un réveil de quelques secondes. L’apnée empêche ainsi d’approfondir le sommeil et d’être récupérateur. Dans cette même visée, le cœur se fatigue lui aussi, puisque chaque apnée pour lui est synonyme d’un travail supplémentaire. En outre, le cœur doit effectuer doublement ses travaux avec peu d’oxygène. Une apnée est responsable de la diminution du taux d’oxygène dans le sang. Ainsi, évoluant à ce rythme, d’autres maladies s’en suivent comme l’hypertension artérielle, l’angine de poitrine, les phénomènes de tachycardie et peuvent aller jusqu’à l’infarctus du myocarde ou à l’insuffisance cardiaque. En effet, les poumons sont également susceptibles de se fatiguer et de provoquer une insuffisance respiratoire. C’est une incapacité chronique à fournir l’oxygène nécessaire à l’ensemble de l’organisme.

Le syndrome d’apnées du sommeil et homéopathie

Bien que le syndrome d’apnées du sommeil soit une pathologie qui engendre des risques importants pour la santé, l’homéopathie est en mesure de traiter de façon exhaustive les troubles du sommeil. Cette pathologie résulte ainsi des troubles du comportement qui tendent vers une anxiété permanente. Ainsi, cette anxiété s’exprime de façon différente  et où certaines personnes connaissent des nuits agitées et d’autres ne peuvent pas s’empêcher de grignoter afin de soulager leur angoisse. De ce fait, des traitements homéopathiques sont mis en place afin de traiter au cas par cas chaque patient et chaque pathologie rencontrée chez chaque patient.

  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés