Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Zona

Après la varicelle, ce qu’il faut faire pour éviter le zona

Beaucoup de personnes croient que le zona est une maladie de la peau. C’est une dermatose virale causant une infection souvent sur le visage ou le thorax par le biais du virus Herpes zoster. Totalement non contagieux, il se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses localisées sur un ganglion nerveux ou le long d’un nerf. Le virus varicelle zona, responsable de la varicelle cause cette maladie virale est « réactivé » provoquant des douleurs (douleur névralgie ou douleur postzostérienne) qui peut durer des mois ou des années après la guérison de l’éruption. On recense 9 personnes sur 10 qui ont déjà eu la varicelle et sont donc porteurs du virus varicelle zona. Le zona se caractérise par des douleurs, décrites comme des sensations de brûlures, de piqûres d’orties ou d’élancements. Semblables aux lésions de la varicelle, celles du zona se manifestent par poussées successives par des vésicules, microvésicules et pustules accompagnées par des croûtes. Les zones du corps qui en sont affectées sont la région cervicale, les territoires abdominolombaires et pelviens, mais aussi les racines nerveuses. Il se peut que les douleurs provoquées par l’infection persistent même après que les lésions cutanées soient guéries (assimilées à des douleurs sciatiques). Le sujet atteint peut ressentir des décharges électriques. Il se peut même qu’il ne supporte pas la chaleur, le froid, le souffle du vent ou le frottement d’un vêtement sur la peau. Certains cas particuliers peuvent également survenir : problèmes oculaires, méningites non bactériennes, paralysie du visage.

La principale cause du zona est la varicelle. Même après la guérison, certains virus survivent et restent dans les ganglions nerveux pendant des années. Avec l’âge ou suite à une maladie, le système immunitaire du sujet peut ne plus contrôler le virus, d’où sa réactivation. C’est alors que les vésicules apparaissent suite à une réaction inflammatoire dans les nerfs et les ganglions. En vieillissant, une personne s’affaiblit et c’est à partir de 50 ans que les risques s’amplifient. À 85 ans, 50% des hommes et des femmes seront touchés par le zona. Même s’il n’est pas contagieux, c’est une maladie à prendre au sérieux. Le liquide contenu dans les vésicules rouges contient des particules du virus de la varicelle, qui sont néanmoins très contagieux. La maladie qui se transmettra à la personne qui y touche est la varicelle, si elle ne l’a jamais eue.

Pour éviter d’être touché par le zona, c’est de ne pas contracter la varicelle, ce qui n’est pas évident puisque son virus se propage facilement chez les enfants en bas âge. Même après une vaccination contre la varicelle, il faudra plusieurs années pour déterminer si les virus sont totalement éradiqués. En outre, le traitement du zona peut se faire par quelques soins locaux d’hygiène. Le patient doit faire une toilette à l’eau tiède en utilisant un savon non agressif et non antiseptique. Pour éviter la surinfection bactérienne, utiliser un antiseptique après la toilette (chlorhexidine ou fluorescéine, en solution aqueuse). Ensuite, d’autres traitements consistent à prescrire des médicaments qui arrêtent la progression du virus, d’en réduire la durée du zona et d’éviter tout risque de névralgie postzostérienne grâce à un antiviral comme l’acyclovir, le famciclovir ou le valacyclovir.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.7/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 1 vote)
Zona, 2.7 out of 5 based on 3 ratings
  • Complotisme, Homéopathie, et COVID-19 19 mai 2020
    Complotisme et Coronavirus J’aime bien comprendre et éventuellement apprendre le sens des mots, surtout ceux qu’on me jette à la figure. Voici ce que dit Wikipedia, dont chacun connaît la « neutralité ». Une théorie du complot, également désignée par les néologismes conspirationnisme ou complotisme, est une hypothèse qui propose d’expliquer un événement par l’action concertée et […]
  • Hering et Lachesis, premier proving 8 mai 2020
    Hering et Lachesis, premier proving   Je suis très heureux que mon ami Athelas ait mis la main sur ce texte qui fait vibrer nos fibres d’homéopathes. En effet l’aventure de Hering au Surinam, son empoisonnement volontaire pour explorer les propriétés du venin et permettre de sauver par la suite des dizaines de milliers de […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés