Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Urticaire

L’urticaire, une menace sérieuse pour notre peau

L’urticaire se manifeste par une éruption cutanée provoquant des démangeaisons au niveau de la peau. C’est également une dermatose très fréquente qui touche tout âge. En jargon médical, les spécialistes l’appellent éruption oedémato-prurigineuse fugace. La zone touchée par l’urticaire change dans les premières 24 heures et il suffit de quelques jours pour que l’éruption se manifeste. En fonction des complications, elle peut disparaître totalement au bout de six semaines, il s’agit de l’urticaire aiguë. Mais si elle persiste et se prolonge au-delà de cette période, on parle d’une urticaire chronique. Généralement, l’urticaire se manifeste sous rougeur par une éruption cutanée suivie de démangeaisons. Il n’apparait pas que sur une partie du corps, mais aussi sur une grande zone, sa taille s’étale sur quelques centimètres à la taille d’une main. Mais dans la plupart des cas, l’urticaire est temporaire. La crise urticaire aiguë peut durer 4 à 7 jours dont la gravité découle soit d’un choc anaphylactique ou à une localisation laryngée d’un angioœdème. L’éruption se manifeste très vite et devient plus sévère après 12 heures et se dissipe dans les 24 qui suivent. Les personnes exposées au stress et à l’alcoolisme souffrent d’urticaire chronique dont les symptômes persistent entre 6 à 12 semaines. Selon des sondages effectués par des spécialistes, que 10% des personnes présentant ces symptômes persistants pouvaient les subir l’année durant. Plus gênante avant sa disparition, l’urticaire chronique se manifeste surtout les soirées, provoquant même des troubles du sommeil. Dans tous les cas, l’avis du médecin est de rigueur dès lors que le patient présente des symptômes qui persistent dans les 48 heures. Les médicaments prescrits sont des comprimés oraux à base de corticostéroïdes. En outre, une autre forme d’urticaire moins commune peut toucher une personne sur dix. Il s’agit de la vascularité urticairienne qui provoque l’inflammation des vaisseaux sanguins par la vasculite.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.3/5 (4 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
Urticaire, 3.3 out of 5 based on 4 ratings
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés