Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Ulcère variqueux

L’ulcère variqueux fait partie des ulcères de la peau. Il correspond à un stade plus poussé d’une insuffisance veineuse. Cette forme d’insuffisance veineuse atteint surtout les femmes âgées de plus de 60 ans et qui sont obèses. L’ulcère variqueux forme une plaie au niveau de la jambe. À cause de l’altération de la circulation sanguine au niveau des veines de la jambe chez les sujets touchés, la plaie a du mal à se cicatriser. De plus, les veines en mauvais état ne fluidifient pas la circulation sanguine, du sang se trouve stocké dans cette partie. Raison pour laquelle le grattage intempestif, un choc plus ou moins léger, et une blessure peuvent provoquer la formation de la plaie correspondant à l’ulcère variqueux.

L’ulcère variqueux ou varice est classé parmi les œdèmes touchant les membres inférieurs étant donné qu’il est localisé essentiellement au niveau des jambes. Il peut correspondre à la complication des maladies veineuses, des phlébites et des varices.

Les causes de l’ulcère variqueux

L’ulcère variqueux est engendré par l’affaiblissement des valvules.

La sédentarité constitue également l’une des causes pouvant provoquer la manifestation de l’ulcère variqueux. Cette sédentarité fait référence au manque d’exercice physique, et aux longs moments d’immobilité en station debout ou assise.

Il est héréditaire et se transmet de père en fils. Les personnes ayant des parents victimes d’ulcère variqueux doivent faire très attention à garder un poids stable, car cette pathologie serait sûrement suscitée en cas de surcharge pondérale.

Les signes évocateurs de l’ulcère variqueux

En se manifestant pour la première fois, l’ulcère variqueux fait ressentir de la lourdeur, des fourmillements et des douleurs au niveau des jambes. En plus de ces sensations, le patient pourra avoir des démangeaisons. Tous ces signes prévoient déjà la formation des varices. Ces symptômes sont d’autant plus intenses lorsque le sujet reste immobile, sans bouger, durant un certain temps.

Les petites veines sont affectées par des varicosités qui se font voir à l’œil nu et qui peuvent être palpées au toucher. Tout autour de l’ulcère se trouvent des varices qui ressemblent à une toile d’araignée. Le soir, ces varices deviennent plus rougeâtres et se gonflent.

En cas d’aggravation ou de complication de la maladie, l’ulcère variqueux peut provoquer une surinfection streptococcique, des surinfections mycosiques et de l’eczéma variqueux.

Prévenir l’ulcère variqueux

Certaines méthodes de prévention peuvent retarder ou limiter l’apparition de l’ulcère variqueux. Il s’agit d’effectuer de la marche active, de nager, de ne pas vivre dans les lieux disposant d’un chauffage via le sol, ne pas se faire piétiner, et dormir avec les jambes en position surélevée.

Le traitement de l’ulcère variqueux

Il existe deux façons de soigner l’ulcère variqueux. La première consiste en un traitement local tandis que la seconde correspond à un traitement de fond.

Le premier se réfère à un traitement antiseptique qui sert surtout à limiter l’infection. Il se fait en trois étapes à savoir le nettoyage par un désinfectant pour ôter le pus, la sérosité, le débris de peau et les croûtes. La seconde étape consiste à bourgeonner la peau. Et la dernière étape sert à épidermisation.

Concernant le traitement, pour éviter toute récidive et pour guérir complètement, les remèdes homéopathiques sont préconisés.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.0/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 2 votes)
Ulcère variqueux, 2.0 out of 5 based on 3 ratings
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés