Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Trouble de l’œil

Le corps humain en général peut être sujet à des troubles, il en est de même pour l’œil. Généralement, ces troubles de l’œil sont causés par des virus ou des microbes et aussi parfois par des hématomes, des allergies et des situations mécaniques du genre œil au beurre noir par exemple. Il n’existe pas d’âge limite pour voir apparaître les troubles de l’œil.

L’inflammation et l’irritation de la conjonctivite, ainsi que la rougeur de l’œil sont les manifestations de la conjonctivite. De l’œil du patient coule également du pus et du larmoiement. Il arrive que les paupières se collent lorsque le pus se sèche.

Le petit furoncle surgissant juste au niveau de la paupière, à la racine du cil, correspond à l’orgelet. L’orgelet provient de la prolifération des staphylocoques. Il existe aussi une autre variante de ce petit furoncle qui peut surgir à tout instant sur les glandes sébacées sises au niveau de la paupière. Cet autre type est appelé chalazion.

L’œil au beurre noir n’est nul autre qu’un traumatisme touchant les tissus installés autour de l’œil et donnant ainsi un ton bleu violacé à la peau. Cette contusion est provoquée par un coup.

Le syndrome de l’œil rouge est suscité par la fragilité des vaisseaux capillaires au sein de l’œil. La couleur rouge provient d’une hémorragie sous-conjonctivale ou d’un épanchement de sang. En dépit du ton rouge de l’œil, souvent effrayant, le patient ne ressent aucune régression de l’acuité visuelle ni aucune douleur. À moins que la rougeur se centre au niveau de la cornée et constitue un genre de cercle périkératique, dans ce cas l’acuité visuelle du sujet est altérée.

La cause engendrant le syndrome de l’œil sec consiste à l’évaporation du liquide lacrymal. Ce liquide se trouve dans le globe oculaire. Cette affection atteint beaucoup de femmes en phase de ménopause, car à cette période de la vie, la sécrétion lacrymale de l’organisme féminin est réduite. L’acuité visuelle est perturbée. Ceci s’explique par la sensation d’avoir des grains de sable à l’intérieur de l’œil et par l’impression de brûlure. Certaines personnes développent même des démangeaisons de l’œil.

Les symptômes

Il existe certains signes plus ou moins communs qui montrent l’existence d’un trouble de l’œil chez une personne. En plus des signes évoqués auparavant pour chaque trouble, à eux tous ils rendent rouges les yeux du patient. Ce dernier a des difficultés à supporter les courants d’air et la lumière. L’acuité visuelle du sujet semble très perturbée, avec une vision floue qui tend vers la cécité si aucune prise en charge n’a été faite. La différenciation des couleurs, notamment le ton rouge, ainsi que les douleurs de l’œil font aussi partie des signes avant-coureurs des troubles de l’œil.

Traitement des troubles de l’œil

A chaque cas de trouble de l’œil correspond un traitement homéopathique bien adapté. Les produits de l’homéopathie sont naturels, ils ne sont introduits dans le corps qu’en quantité infinitésimale. Les remèdes utilisés dépendent de chaque cas.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Trouble de l’œil, 1.0 out of 5 based on 1 rating
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés