Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Traiter l’iritis avec l’homéopathie

L’iris correspond à une membrane qui sert de diaphragme entre la chambre postérieure et antérieure de l’œil. Grâce à la pupille se trouvant à son milieu, elle a pour fonction de réguler l’intensité et la quantité de lumière qui est transmise à la rétine. L’inflammation de l’iris correspond à l’iritis. Lorsque l’inflammation commence à toucher l’uvée, notamment sa partie antérieure, la maladie est appelée uvéite antérieure. L’inflammation ne s’arrête pas à l’iris proprement dit, elle peut aussi toucher le corps ciliaire qui sécrète l’humeur aqueuse. L’iritis ne se néglige pas puisque s’il n’a pas été traité à temps, il peut faire perdre la vision au patient. Son traitement doit se faire immédiatement puisqu’une telle négligence peut coûter la vue à la personne et c’est irréversible.

Les symptômes de l’iritis

L’iritis peut se manifester sous plusieurs formes, mais les symptômes les plus fréquents correspondent à la baisse considérable de l’acuité visuelle, à la douleur au niveau de l’œil et à sa rougeur. Il arrive aussi que le sujet ait des maux de tête importants avec une sensation brûlante. Parfois, la personne atteinte voit, dans son champ de vision, de petits points. Dans certains cas, on constate le resserrement de la pupille. Ces symptômes peuvent survenir très rapidement en un ou deux jours, mais dans la majorité des cas ils sont tout de même tolérables. Il n’atteint uniquement qu’un seul œil. Il est très rare de trouver une personne atteinte d’une iritis sur les deux yeux.

Les remèdes homéopathiques pour traiter l’iritis

Pour guérir l’iritis, le médecin peut prescrire certains médicaments. Pour avoir un résultat rapide et efficace, il convient d’associer le traitement médical à celui de l’usage des remèdes homéopathiques. Ces derniers peuvent servir en prescription élargie et en traitement d’appoint.

Le traitement homéopathique le plus efficace pour soigner l’iritis semble être l’association de trois médicaments à savoir le Rhus Toxicondendron 5 CH, le Mercurius Corrosivus 5 CH, et l’Euphrasia Officinalis 5 CH. Pour le Rhus Toxicondendron, à défaut du 5 CH, le patient peut prendre la dilution 7 CH. Mercurius Corrosivus 5 CH est très efficace pour soulager les rougeurs. La dose à prendre pour chacun de ces médicaments homéopathiques serait de 3 granules. Ils sont à prendre un à un en alternance et non en même temps. C’est-à-dire qu’il faut prendre une dose de Rhus Toxicondendron 5 CH, puis laisser passer un laps de temps et prendre trois granules de Mercurius Corrosivus 5 CH, et Euphrasia Officinalis 5 CH après. Chacun de ces remèdes doit être pris trois fois par jour.

L’iritis traumatique causée spécialement par une intervention sur les yeux, par une blessure, ou par une exposition à un vent très fort, sec et froid se traite avec Aconitum Napellus. Parfois l’iritis ne survient pas seule, elle peut être également associée à une autre maladie comme l’ophtalmie purulente. Dans ce cas, le médicament homéopathique recommandé serait Argentum nitricum.

Il se peut aussi que l’iritis soit accompagnée d’une photophobie et d’une conjonctivite granuleuse. La photophobie tend à s’aggraver lorsque l’œil est exposé à la chaleur. Il se manifeste par la formation de pus et le gonflement de la caroncule. Le développement du pus se localise au niveau de la chambre intérieure des yeux. Le traitement qui convient ici correspond à l’Hepar Sulfuris Calcareum.

Pour connaître la dilution, la dose et la fréquence de la prise lors de l’usage d’Aconitum Napellus, Argentum nitricum et Hepar Sulfuris Calcareum dans le traitement de l’iritis, il est préférable de consulter un spécialiste, ou du moins demander l’avis du pharmacien. Le médecin traitant peut aussi donner une indication sur leur utilisation.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Traiter l’iritis avec l’homéopathie, 3.0 out of 5 based on 1 rating
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés