Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Traiter l’insolation avec l’homéopathie

D’une part, les rayons du soleil sont indispensables pour l’équilibre de la vie sur terre et pour la santé des êtres vivants, notamment de l’homme. Mais d’autre part, ils sont à la cause de certains problèmes graves tels que l’insolation. Une trop forte exposition aux rayons du soleil peut perturber l’organisme et peut provoquer le syndrome de l’insolation. Il se manifeste surtout lorsque ce sont la nuque et la tête de la personne qui ont été exposées au soleil. Le crâne emmagasine la chaleur émise par les rayons ultra-violets et c’est ce qui perturbe le contrôle de régulation de la température de la personne.

Comment se manifeste l’insolation ?

Le syndrome de l’insolation peut se manifester sous plusieurs symptômes. Les premiers signes peuvent correspondre à des traces de rougeur sur la peau lorsque la personne était restée sous le soleil durant un certain temps. Des malaises peuvent aussi apparaître, comme l’impression d’avoir le visage tout brûlant, une certaine forme d’ankylose au niveau de la nuque, des vertiges, et une sensation de lourdeur. Ces malaises sont souvent accompagnés d’une hausse importante de la température du corps sans que la personne soit fiévreuse. Parfois, la personne victime de l’insolation ressent des bourdonnements dans les oreilles. Il arrive aussi que le rythme cardiaque de la personne s’accélère ou ralentit. L’insolation prend une tournure très dangereuse lorsque, en plus des symptômes sus-cités, viennent s’ajouter des crises d’étourdissement, des problèmes de somnolence, des vomissements, des nausées, et de très violents maux de tête.

Traitement de l’insolation par l’homéopathie

L’insolation ne doit pas être négligée puisque malgré le fait que généralement elle est bénigne, elle peut devenir fatale dans les cas extrêmes. C’est la raison pour laquelle, les remèdes homéopathiques sont conseillés. Grâce à leur efficacité, avec une action rapide, ils permettent de limiter les complications. Les traitements homéopathiques à suivre diffèrent en fonction des symptômes qui se manifestent.

Pour un enfant ayant une insolation, il faut lui administrer une dose de 4 granules de glonoinum 4 CH toutes les 4 heures, associée à une dose du remède opium 7 CH.

Le conseil d’un médecin homéopathe, ou du moins du pharmacien est nécessaire pour avoir la dose précise et la fréquence.

Lorsque la victime de l’insolation a une tension artérielle élevée, des palpitations surtout sur la partie du cou, et une congestion, le Glonoïne 5 CH est le remède homéopathique recommandé.

Certains sujets ne ressentent même pas la chaleur alors qu’ils sont déjà brûlants, en même temps ils n’ont pas soifs.

Apis Mellifica à dilution 5 CH est le remède conseillé à ces personnes, une dose de 5 granules à prendre toutes les heures.

Lorsque l’insolation s’accompagne de grosse fatigue et de frilosité, il est recommandé de prendre Natrum Carnobicum à dilution 9 CH, 5 granules toutes les heures jusqu’à soulagement.

Lachesis mutus 15 CH convient à l’insolation avec impression de suffocation, 5 granules à prendre toutes les heures.

Maux de tête intense, hausse de température, vomissements et même transpiration abondante, dans de tels symptômes, il faut prendre Belladona 15 CH avec une prise de 5 granules renouvelable toutes les heures. Pour les maux de tête uniquement, Glanoinum 9 CH peut être pris.

En cas de sensation d’étourdissement ou d’être abruti, Gelsemium sempervirens 15 CH, sur une dose de 5 granules est parfait.

Les sujets agités, anxieux et qui ne transpirent pas se traitent avec Aconitum napellus à dilution 15 CH, une prise de 5 granules à renouveler toutes les heures.

Ce qu’il faut faire dans l’immédiat

Mais avant même de prendre un remède quelconque, le premier réflexe à avoir est d’abord de refroidir la personne victime de l’insolation. Il faut le mettre à l’ombre, dans un endroit frais et bien aéré, et lui faire passer une serviette mouillée à l’eau froide sur la nuque et le front. Il faut aussi lui faire boire beaucoup d’eau pour le réhydrater. Ces actions arrêteront l’hyperthermie.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés