Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Trac

Le trac peut se présenter de différentes manières chez les personnes atteintes. Il s’agit d’un phénomène plutôt commun qui peut survenir à chacun. Ce stress vient lorsqu’une personne est amenée à faire une apparition en public ou devant des auditeurs. Il semble impossible de raisonner le trac étant donné qu’il se manifeste de façon involontaire et que l’individu ne maîtrise pas. Le trac demeure naturel, et tout le monde peut l’avoir à un certain moment donné au cours de sa vie. Mais lorsqu’il devient trop intense et qu’il handicape la personne, il est préférable de trouver un moyen afin de l’apaiser le plus possible. Ce stress est surtout engendré lorsque l’individu craint de ne pas réussir en pensant que peut-être il n’a pas l’aptitude et la capacité à concrétiser une chose. Au cours de la prestation, il disparaît généralement. C’est surtout au début, avant même de commencer l’exposition qu’il demeure le plus important. Cependant, il se peut qu’il persiste au cours de la prestation même, avec le trouble et la gêne causés par celui-ci, la peur peut prendre le dessus en nuisant à la qualité de l’exposition. Le fait de fournir de gros efforts pour cacher la peur finit par faire perdre beaucoup d’énergies au sujet. Ce dernier souffre alors de grosses fatigues. Il n’existe pas d’âge ni de sexe pour que le trac surgisse.

Les signes de manifestations du trac

Il existe des signes communs à tous lorsque le trac se manifeste. Cependant, il est possible que d’autres signes avant-coureurs puissent surgir chez certains sujets, mais qui ne se voient pas chez d’autres.

D’une manière généralisée, un homme ou une femme ayant le trac tremble, surtout au niveau de ses genoux. Ses mains deviennent moites et il a mal au ventre. Certains sujets développent même une diarrhée. À ces indices peuvent s’ajouter la vision embrouillée, la gorge serrée, et la bouche sèche. Il a besoin d’air frais ou d’air chaud, devient frileux et voit afficher des éruptions cutanées. Son teint devient tout rouge, il peut rester immobile sans bouger ou contrairement à cela ressent le besoin de bouger dans tous les sens.

Savoir gérer le trac

En homéopathie, il existe plusieurs remèdes qui peuvent apaiser les manifestations du trac, offrant ainsi la possibilité au sujet d’avoir le maximum maîtrise de son corps et de son esprit. Si le trac reste récurrent, il convient de suivre un traitement de fond afin de pouvoir le gérer. Le remède homéopathique à utiliser devrait convenir aux signes évocateurs du stress.

Conduite à tenir

En plus des produits homéopathiques, la personne concernée devrait adopter une autre conduite à tenir pour rendre son trac le plus vivable possible. Il faut essayer de se décontracter le maximum possible même si cela s’avère difficile à réaliser en situation de stress.

Il devient évident que l’individu doit se préparer mentalement à parler en public. Il doit rester positif et avoir en tête l’idée de réussir quoi qu’il en soit.

L’intellectuel de la présentation devrait être étudié dans tous les détails pour s’assurer qu’il n’y ait aucune erreur. Il s’agit d’une question de sécurité qui permettra à l’individu d’avoir un peu moins peur.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés