Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Toxoplasmose

La toxoplasmose est une infestation dite zoonose de par le fait qu’elle  contamine via les animaux. L’agent infectieux qui provoque la toxoplasmose est un protozoaire appelé Toxoplasma gondii. Ce parasite instigateur de la toxoplasmose transite chez les êtres vivants à sang chaud, cependant il a pour hôte définitif un animal des familles des félidés. D’une manière générale, elle est plutôt bénigne, mais elle devient menaçante chez les mères en grossesse. Les femmes prégnantes à risques sont celles qui ont une défense immunitaire faible et celles qui n’ont pas été atteintes auparavant pour en être prémunie. Pour ces dames, le fœtus se retrouve en danger vu que cette septicémie parasitaire est véhiculée par la mère pour contaminer le fœtus. Une femme gestante atteinte d’une toxoplasmose a beaucoup de risques d’avoir un bébé ayant des malformations innées.

Ce qu’il faut faire

La femme enceinte doit doubler de vigilance pour éviter de se mettre en contact avec le parasite qui le provoque. Normalement durant les consultations gynécologiques et obstétriques au cours de la grossesse, le dépistage de la toxoplasmose est devenu systématique pour chaque mère. En détectant la pathologie, le médecin pourra le prendre en charge le plus tôt. Normalement, les chats et tout autre félidé devraient être déplacés loin de la femme enceinte et du bébé.

Quelques précautions doivent être prises à savoir, éliminer les aliments faits avec du lait cru, ne pas consommer de la viande pas bien cuite, toujours se laver les mains notamment après le contact avec une viande crue, laver vigoureusement les légumes et les fruits, ne pas toucher aux effets des félidés ainsi qu’à leurs excréments.

Comment se transmet la toxoplasmose ?

Au départ, la toxoplasmose se trouve en tant que kyste au niveau des tissus des oiseaux et des souris. Le chat mangeant ces bestioles s’infecte. Le parasite se fixe dans les parois de son intestin grêle et se développe en formant des ookystes qui peuvent survivre durant un an dans un milieu extérieur. Ces ookystes sont éliminés de l’intestin du chat via les selles. Le cycle revient lorsque les objets souillés par les ookystes ont été ingurgités par un être à sang chaud. À noter que c’est seulement chez le chat que le parasite se développe dans la partie intestinale. Chez les autres animaux, il forme un kyste. La cohabitation entre un chat et une femme enceinte dans un même lieu est devenue dangereuse pour cette dernière. Le protozoaire évolue au sein de l’organisme pour arriver au niveau du placenta qu’il traverse sans difficulté, notamment au terme de la grossesse. Le fœtus sera alors infecté par une toxoplasmose dite latente. Plusieurs mois suivant sa naissance, la manifestation d’une choriorétinite est révélée chez le bébé.

Comment se manifeste la toxoplasmose ?

Les signes avant-coureurs de la toxoplasmose sont les douleurs musculaires, les maux de gorge, les céphalées et la fièvre. Les ganglions se forment et deviennent volumineux. Parfois, la maladie est inapparente et semble bénigne, raisons pour lesquelles il est souvent difficile de le diagnostiquer. Une analyse de sang peut se traduire une hyperéosinophilie. Un fœtus atteint peut amener à un décès fœtal in utero ou à un avortement tardif.

Traiter la toxoplasmose

Le traitement commence par des cures d’antibiotique à répéter tous les mois. En cas plus grave, il se pourrait que les médecins conseillent à la mère d’interrompre la grossesse pour plus de sécurité. Il est aussi possible de renforcer le traitement. Il existe des remèdes homéopathiques destinés spécialement au traitement de toxoplasmose. Ces produits homéopathiques peuvent aider le sujet à lutter contre cette affection.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.2/5 (10 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -2 (from 4 votes)
Toxoplasmose, 3.2 out of 5 based on 10 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés