Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Torticolis

Le torticolis est une inflammation située au niveau du cou. Il s’agit d’une affection plus ou moins classique et courante. C’est une contracture musculaire du cou, elle est très douloureuse. Le muscle dont il est question ici est le sterno-cléido-mastoïdien. Selon son évolution, le torticolis peut ne pas se limiter uniquement à ce muscle, il peut s’étendre dans d’autres zones comme celui du trapèze par exemple. Par rapport aux hommes, les femmes sont beaucoup plus sensibles au torticolis.

Un adulte faisant l’objet d’un torticolis a sûrement eu une position anormale en dormant, ou une posture pas confortable en s’asseyant longuement, au bureau ou devant son PC par exemple. Cependant, un torticolis est aussi provoqué par la présence d’une tumeur dans la zone du cou, par une infection atteignant le système nerveux, et par une hyperthyroïdie.

Ce ne sont pas uniquement les grandes personnes qui font l’objet d’un torticolis, un bébé peut pareillement être touché. Dans ce cas, les principales causes sont la plagiocéphalie ou une mise au monde difficile. La plagiocéphalie correspond à une anomalie congénitale. Dans le cadre d’une naissance difficile, le personnel de la maternité peut être amené à utiliser un forceps. Il se peut aussi que bébé ait été en position siège dans l’utérus de la mère.

Les différentes formes de torticolis

De nombreuses formes de torticolis existent, mais la plus courante est le type musculaire. Ces différents types de torticolis varient surtout selon les origines qui les ont provoquées. Il existe des torticolis neurologiques, malformatives, orthopédiques, traumatiques, infectieuses, et congénitales.

Les genres post-traumatiques, infectieux, ou neuro articulaires peuvent persister sur plusieurs jours, des récidives sont à prévoir.

La prévalence d’un torticolis congénital est de 4 pour mille.

Les principaux symptômes d’un torticolis

Le torticolis se manifeste par la douleur intense ressentie au niveau   du cou. Mais il ne s’agit pas uniquement de douleur puisque le muscle du cou devient tout raide et se contracte fortement. Le patient a du mal à faire tourner sa tête et la souffrance s’intensifie au fur et à mesure qu’il essaie de bouger son cou. Le muscle du cou est en torsion et la tête se tourne ou se penche vers un côté.

Pour les bébés, les symptômes correspondent à la position de sa tête qui tend à se pencher tout le temps vers un seul côté. S’il s’agit d’un torticolis congénital, il faut noter que certains muscles sont plus raccourcis par rapport à la normale.

Soigner un torticolis

S’il est dû à une mauvaise position lorsque la personne a dormi la nuit, un peu d’anti-inflammatoire et d’antalgique peuvent suffire. Par la même occasion, il faut appliquer une serviette chaude sur le cou douloureux. Cette chaleur permet au muscle de se détendre et de finir par reprendre sa position initiale. En plus de ces deux, l’usage des remèdes homéopathiques atténue la douleur et accélère la guérison complète.

Si après le traitement de base, la douleur persiste toujours, il faut alors introduire un traitement spécifique. Ces traitements spécifiques existent en homéopathie. Mais pour avoir les remèdes qui conviennent, il faut consulter un homéopathe.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés