Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Tique

Les tiques sont  des acariens méta stigmates appartenant à l’ordre des arachnides. Près de 896 espèces ont été recensées en 2010 dont les 41 peuvent être localisées en France. Côté morphologie, les tiques ont une petite taille car en général, elles ne font que seulement 3 mm à 6 mm. Leur couleur, leur taille précise et leur forme sont diversifiées et dépendent surtout de son développement et de l’espèce concernée. Quelle que soit l’espèce étudiée, son corps reste ovale et il dispose d’une tête détenant un rostre. Ce dernier est muni de deux chélicères. Paradoxalement aux autres espèces d’acarien, le corps des tiques n’est subdivisé qu’en deux parties à savoir l’idiosome correspondant à la zone postérieure, et le capitulum moyennant la zone antérieure. Au cours de sa vie, la tique vit dans deux sphères différentes à savoir sur le sol et fixer sur la peau d’un être vivant. En se fixant sur la peau d’un être vivant, comme les reptiles, les volatiles, et les mammifères dont l’homme fait partie, elle suce le sang de son hôte afin de se nourrir. Il use de son rostre afin de piquer son hôte et de retirer le sang vers son corps. À cause de cette piqûre, la transmission de certains agents pathogènes vers son hôte est probable. Les agents pathogènes pouvant être véhiculés par les tiques sont les nématodes, les protozoaires, les bactéries et les virus. Un risque d’apparition de paralysie à tiques et de maladies vectorielles à tiques est à courir. En plus de ces risques, certaines personnes ne supportent pas la salive de ces acariens et peuvent manifester une réaction allergique.

Les maladies transmises par les tiques

Les tiques véhiculent en eux certains agents pathogènes et infectent les animaux et les hommes. Généralement, ce sont des maladies ré émergents ou émergents animaux ou humaines. Les maladies les plus fréquentes chez l’homme sont la peste porcine, la borréliose, la maladie de Lyme, le choc anaphylactique (allergique), et l’urticaire.

Méthode de prévention

La façon la plus simple d’éviter d’être atteint par les maladies vectorielles à tiques est de ne pas se faire piquer. Il serait plus judicieux de couvrir la majorité des parties du corps lorsqu’on se trouve dans des endroits où il y a beaucoup de tiques.

Avant d’aller en forêt ou dans les zones à risques, il est préférable d’utiliser des produits spécialisés qui peuvent les éloigner. Malheureusement, ces produits répulsifs sont parfois inefficaces, mais rien n’empêche de toujours essayer.

Suite à une visite en forêt ou dans des endroits où les tiques abondent, il faut vérifier soigneusement son corps dans le but de voir s’il y a des tiques fixées sur la peau. Si jamais, la présence de tiques est détectée, il faut l’ôter avec une pince en veillant à ce que le rostre soit retiré. Ce dernier est fixé sous la peau de son hôte.

Sur le long terme, et aussi en visant à grande échelle, la meilleure option serait de restaurer progressivement l’équilibre écologique. De ce fait, les prédateurs carnivores chassant les tiques subsisteront.

Gérer les piqûres de tiques

Il faut enlever les tiques le plus vite possible pour que la contamination ne soit pas effective. Il faut quatre heures pour la tique de contaminer son hôte. Les diverses réactions allergiques face aux piqûres de tique peuvent être soulagées avec certains remèdes homéopathiques. Il en est de même pour les autres pathologies.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.8/5 (4 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 1 vote)
Tique, 2.8 out of 5 based on 4 ratings
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
  • Le langage du Répertoire 7 mars 2017
    Avec la sortie du répertoire, voici le bon moment pour vous de lire ou relire cet article de Kent sur le sujet. En résumé, je vous extrais cette phrase que mes étudiants ont maintes fois entendue. « L’utilisation mécanique du Répertoire ne mène jamais à une prescription artistique ni à des résultats remarquables ». Le langage du Répertoire […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés