Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, connu aussi sous l’abréviation SPM est un trouble qui survient quelques jours avant l’apparition des règles. Il est à la source de sensations désagréables et de douleurs, raisons pour lesquelles il est très appréhendé par les femmes. Plus de la moitié des femmes ressent ce syndrome prémenstruel avant l’arrivée des règles. Une prise de poids est constatée chez ces femmes. Elle est causée par l’excès de rétention hydrosaline. Le syndrome prémenstruel se caractérise également par un certain trouble du comportement à savoir la dépression, l’émotivité, l’agressivité, l’anxiété et la nervosité. L’herpès, les éruptions cutanées, les jambes lourdes, les maux de tête et le gonflement douloureux des seins peuvent caractériser le syndrome prémenstruel. Plusieurs hormones comme la prolactine, la progestérone et les œstrogènes entrent en jeu dans ce mécanisme.

Quels sont les signes avant-coureurs du syndrome prémenstruel ?

Les symptômes qui marquent l’existence d’un syndrome prémenstruel sont divers et peuvent varier selon les personnes. Sa première apparition survient chez les personnes âgées de 25 ans à 40 ans.

Nombreux sont les signes avant-coureurs qui peuvent prédire son existence, mais les principaux symptômes bien fiables se limitent au nombre de trois. Ce sont les troubles digestifs, les troubles neuropsychiques et la tension mammaire.

Les troubles neuropsychiques démontrent un problème de comportement alimentaire et de sommeil, une fatigue, une irritabilité, des céphalées, un changement d’humeur ainsi que certains signes dépressifs.

Les seins deviennent douloureux et hypersensibles, ils se tendent et se gonflent.

Le syndrome prémenstruel se manifeste aussi par le gros appétit de la femme durant la phase prémenstruelle. Il arrive aussi que la femme ait de la fièvre durant la nuit. Certains individus sujets au syndrome prémenstruel sont sensibles à la lumière. D’autres ressentent des bouffées de chaleur, des douleurs musculaires, des crampes abdominales, de la migraine, une fatigue générale, un changement de libido, des crises de larmes, et une pesanteur pelvienne.

Lorsque les symptômes du syndrome prémenstruel sont plus intenses, ils peuvent handicaper et nuire à la vie quotidienne de la patiente. Avec tous les malaises vécus par la personne, sa vie affective et sociale ainsi que son travail peuvent être altérés.

Qu’est-ce qui provoque le syndrome prémenstruel ?

Le syndrome prémenstruel est favorisé chez les femmes qui ont un mode de vie pas très sain. L’absorption excessive de sel, d’alcool et de caféine suscite l’apparition du syndrome prémenstruel. Ces femmes manquent de sommeil en dormant peu, sont sédentaires, sont souvent stressées et fument beaucoup. Les carences en vitamine B, en magnésium et en calcium sont des facteurs favorables au développement du syndrome prémenstruel. A toutes ces causes s’ajoutent les troubles hormonaux.

Comment atténuer le syndrome prémenstruel ?

La meilleure façon d’appréhender le syndrome prémenstruel serait de commencer par adopter une bonne hygiène de vie. Dans ce cas, il faut avoir une alimentation équilibrée et saine en écartant les nourritures trop salées, trop sucrées et trop grasses. Il faut aussi savoir garder son calme et ne pas se laisser emporter par les émotions pour limiter le stress.

Des remèdes homéopathiques peuvent être administrés pour aider la femme à mieux gérer ce phénomène.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.3/5 (12 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -4 (from 6 votes)
Syndrome prémenstruel, 2.3 out of 5 based on 12 ratings
  • Ebola: Petit Compte rendu 24 novembre 2014
    Beaucoup d’entre vous m’ont demandé un compte rendu de mon séjour de 10 jours au Libéria, c’est donc l’occasion d’écrire quelques lignes, car je n’ai pas grand chose à dire. Vous n’allez pas y croire, des homéopathes se sont rendus au Liberia pour proposer des soins homéopathiques aux patients atteints d’Ebola (techniquement EVB: Ebola Virus […] […]
  • L’effet placebo 20 novembre 2014
     Un reportage comme seul ARTE sait les faire, à la frontière du monde connu. Le concept d’effet placebo est immensément flou. C’est le poil à gratter de la médecine occidentale, car il éjecte d’un coup toute rationalité dans une médecine qui se dit « scientifique ». L’essai d’un médecin durant la fin de la seconde guerre mondiale […] […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés