Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Spasme du sanglot

Jusqu’à l’âge de 5 ans, il arrive que les enfants fassent des crises de convulsion appelées spasmes du sanglot. Cette crise apparaît le plus souvent suite à une douleur intense, à une émotion vive ou à excès de colère. L’intensité de ces crises varie selon les enfants, mais peut devenir extrême. Au final, il arrive que l’enfant ait une pâmoison accompagnée de perte de connaissance. Il s’agit d’un trouble de comportement qui inquiète les parents et l’entourage. Pourtant, le spasme du sanglot est généralement bénin et ne représente pas un cas grave. Il correspond à la manifestation de syncope qui survient à un enfant allant de cinq mois à trois ans. D’une manière généralisée, 5% environ des enfants manifestent un spasme du sanglot au cours de leur vie.

Lorsque l’enfant pleure, entre ses sanglots, il a une respiration bruyante. Son teint devient cyanosé et pâle et il finit par perdre connaissance. Avant de perdre connaissance, le petit a un arrêt respiratoire.

Il faut savoir que le spasme du sanglot est différent de l’épilepsie.

Les parents, parfois angoissés, ont tendance à laisser l’enfant pleurer, pourtant c’est ce qu’il faut éviter.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Droit de réponse 27 juin 2018
    Notre vieil ami, le Dr. Jean Claude Ravalard est parvenu à obtenir quelques lignes dans le Généraliste. Nous saluons ce journal pour son courage pendant que la meute est lancée sur nous ! Les plaintes ordinales se multiplient, et à notre tour nous allons déposer nos plaintes puisqu’il apparaît que c’est le seul moyen de […]
  • Les charlots dans l’homéopathie 13 juin 2018
    Les charlots dans l’homéopathie. Le problème en ce qui nous concerne c’est que l’homéopathie telle qu’elle devrait être enseignée et pratiquée est parfaitement inattaquable. L’astuce du lobby pharmaceutique a donc été d’amalgamer toutes sortes de dingues ou autres illuminés à notre pratique afin de pouvoir mieux la décrier. Rien de nouveau là dedans, c’est une […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés