Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter
Publicité

Somnambulisme

Le somnambulisme est le trouble du sommeil d’un individu, plus formellement de son éveil puisqu’il s’agit d’un éveil insuffisant et sans conscience. Pendant une crise de somnambulisme, l’individu s’agite dans son lit et énonce des paroles en étant endormi. Certaines personnes arrivent jusqu’à se déplacer dans toute la maison et accomplissent des gestes complexes. Même en ayant les yeux grands ouverts et une perception effective, la personne sera inconsciente de ses paroles et de ses actions. Elle ne se souviendra même pas de sa crise. Le somnambulisme concerne la pathologie du type neurobiologique. Dans certains cas, cela peut devenir agressif car le patient pourrait attaquer ceux qui veulent le réveiller. La crise dure entre 10 et 30 minutes et peut se manifester de nombreuses fois tous les mois. Le somnambule touche en général les enfants. Cependant, quelques adultes en sont victimes.

Les types de somnambulisme

On remarque 3 types de somnambulisme. Tout d’abord, il y a le somnambulisme léger avec des mouvements dans le lit suivi de déplacements dans la maison. Ensuite, le somnambulisme à risque qui s’accompagne de mouvements dangereux et des fréquences hebdomadaires de crises aiguës. Et si la personne effectue des mouvements agressifs, des hurlements et s’il y a risque de défenestration, on parle de somnambulisme terreur.

 

Les causes et les conséquences du somnambulisme

Les crises de somnambulisme peuvent être entraînées par des facteurs génétiques héréditaires, d’un stress, d’un traumatisme émotionnel, des médicaments psychotropes, des migraines, une épilepsie, une maladie de Gilles de la Tourette, une poussée de fièvre ou des transformations hormonales comme la puberté. Comme les personnes somnambules sont inconscientes de leurs gestes, elles peuvent se faire mal pendant les crises ou agresser autrui. Un somnambule pourrait chuter dans les escaliers par exemple, voire rouler en voiture ou accéder aux divers objets tranchants.

 

Les symptômes de somnambulisme

Les symptômes varient selon chaque personne. Si c’est un somnambulisme classique, les crises ne durent pas plus de 10 minutes. Au moment de la crise, l’individu pourrait uniquement se lever du lit et se recoucher, marmonner des paroles incompréhensibles, se lever du lit et déambuler dans la chambre et répondre à des questions et suivre des ordres.

 

Traitement du somnambulisme

On remarque 2 formes de traitement afin de combattre le somnambulisme. Tout d’abord, le médecin peut recommander un traitement par des benzodiazépines. Ces types de remède ont prouvé leur efficacité à rayer les crises de somnambulisme, ils éliminent les intervalles de sommeil profond. Cependant, l’effet des benzodiazépines se limite au commencement du traitement ou quand elles sont utilisées d’une manière sporadique. A cet égard, le traitement du somnambulisme est ordinairement réservé à des situations singulières comme les voyages ou les camps de vacances par exemple.

En guise de second traitement, il y a l’hypnose. Les résultats sont généralement intéressants. Le somnambulisme disparaît absolument chez plus de 50 % des personnes atteintes. Le traitement se limite habituellement à cinq séances. Après cela, des cassettes d’autohypnose sont

remises aux patients afin qu’ils puissent poursuivre leur traitement à domicile.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Publicité
Copyright © 2012 - Guide Homéopathique - Tous droits réservés