Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Sinusite

Remèdes homéopathiques contre la sinusite

Les remèdes homéopathiques sont efficaces contre les symptômes aigus de la sinusite. Dans le cas d’un développement chronique de la maladie, veuillez obtenir un diagnostic allopathique également.

 

Arsenic : Les sinus sont enflammés et douloureux. Le patient est alors gêné par la lumière, le bruit et le mouvement. Il/Elle peut souffrir de maux de dents, de nausée et de vomissement. Les symptômes de la sinusite peuvent se déclencher à travers l’anxiété, la fatigue ou l’excitation, mais peuvent s’apaiser si le patient se repose dans une pièce sombre, bien aérée et calme, et s’allonge avec la tête relevée sur plusieurs oreillers.

Belladone : Ceci est un bon remède pour les maux de tête (région frontale) fulgurants ; la douleur disparait aussi soudainement qu’elle est apparue, mais revient à plusieurs reprises.

Soufre hepar : Utilisez ce remède si le patient éternue et prend froid au moindre contact avec l’air froid. La sinusite se développe rapidement, et l’écoulement nasal est dense et jaune. Les passages nasaux deviennent irrités et très sensibles, surtout à l’air froid. En sus de cela, le patient peut développer une migraine, ressentant une douleur tranchante dans certaines régions. Les douleurs s’empirent au-dessus du nez si le patient est en mouvement, même en voiture, mais l’application d’un pansement serré sur la zone sensible aide à calmer la tension. Notez que le cuir chevelu peut devenir sensible au point où se brosser les cheveux devient difficile à endurer.

Kali bich : Dans le cas où l’écoulement nasal est dense, et la base du nez est extrêmement douloureuse. Les os et le scalp sont sensibles au toucher. Le patient a beaucoup de mal en se relevant, ressent la nausée, le vertige et la douleur, au point de troubler sa vision. Certains facteurs vont affecter les douleurs : le froid, la lumière, le bruit, la marche, se baisser et dans la matinée (surtout en se réveillant à 9h du matin) ou pendant la nuit. Il préfère s’allonger dans une chambre obscure et se sentir mieux par la chaleur, boissons chaudes, ou trop manger.

Mercure : Le patient se sent comme si sa tête était dans un étau. Les douleurs sont pires à l’air libre, après le réveil, et après avoir mangé et bu. Les douleurs s’accentuent aussi par des températures extrêmes : chaudes ou froides. Le cuir chevelu et le nez deviennent très sensibles au toucher. Les dents sont douloureuses et le malade produit beaucoup de salive. La décharge nasale est normalement verte et trop épaisse pour s’écouler. Cela dégage une mauvaise odeur âcre.

Pulsatille : Le mal de tête est pire quand on est couché et dans une pièce chaude et c’est mieux en plein air, notamment pour les enfants qui ont besoin de ce médicament. La sinusite peut se déclencher après un surchauffement. Se baisser, s’asseoir, se lever du lit et manger pourraient aggraver le mal de tête, qui est souvent au devant de la tête et accompagné de problèmes digestifs. Ils se sentent soulagés un peu après une marche lente en plein air ou en s’enveloppant la tête d’un bandage serré. Cette condition est communément ressentie quand l’enfant est à l’école. La décharge nasale est souvent épaisse et jaune ou verte.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés