Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Sialorrhée

La sialorrhée concerne la production salivaire, il s’agit d’un écoulement de la salive hors de la bouche du patient. Généralement, elle est connue sous le nom de ptyalisme ou d’hypersialorrhée qui désigne une production exagérée de salive. Parfois, quand il n’a pas de nourriture dans la bouche, la sécrétion de salive est stimulée. La maladie peut être provoquée par une paralysie faciale à cause des lèvres qui ne retiennent pas la salive. Elle peut avoir d’autres origines comme l’irritation aiguë de l’épiglotte qui cause une certaine gêne au moment de la consommation.

La maladie de sialorrhée peut également être provoquée par la prise des médicaments comme les antipsychotiques, par la grossesse ou par les infections des muqueuses buccales d’une personne. De plus, le fait d’absorber certains médicaments diminue le réflexe d’ingestion et entraîne la maladie de sialorrhée.

Cette hypersalivation est aussi due au stress suite à un choc émotionnel par exemple. En effet, cela pourrait avoir une origine psychologique, surtout si le patient souffre de troubles obsessionnels compulsifs. La tendance à se concentrer sur des tourments particuliers entraîne une hyperstimulation nerveuse et se déclenche dans le système nerveux parasympathique. Par ce déséquilibre, l’hypersalivation pourrait se présenter. 

Dans d’autres cas, le port d’une prothèse ou d’un appareil dentaire mal adapté pourrait être la source de sialorrhée. Les métaux incompatibles déclenchent une quantité excessive de salive et entraîne un bimétallisme désagréable dans la bouche. L’hypersalivation est si étonnamment liée à une alimentation exagérément riche en crudité, en laitages et en boissons froides. La consommation abusive de ces types de nourritures pourrait être à la source de dysfonctionnement de la rate.

Les divers symptômes et les conséquences de la sialorrhée

La maladie de sialorrhée se manifeste par des coulées de salive. Chez les enfants, la sialorrhée peut provoquer une inflammation cutanée sur la partie de leur menton. Dans le cas d’un adulte touché, la maladie de Parkinson pourrait présenter des symptômes de sialorrhée. Pour cela, la maladie n’est pas la cause d’une sécrétion abusive de la salive, mais c’est dû à un trouble de la déglutition. La sialorrhée peut donc causer des gênes de la déshydratation et du langage.

Régulièrement, la maladie entraîne des complications physiques comme d’importante déshydratation, une irritation autour de la bouche ou des surinfections sur la peau ou la bouche du patient. Cela pourrait être très déplaisant à vivre en société, la personne atteinte aura une sensation d’inconfort au temps des repas. Le plus grave c’est qu’elle est susceptible de s’isoler par son complexe de son image corporelle. Habituellement, cette réaction physiologique touche les femmes enceintes et se groupe parmi les maux de la grossesse. Malgré cela, il existe de nombreuses raisons qui expliquent cela.

Quand est-ce qu’il faut consulter un médecin ?

La consultation d’un médecin est importante si en salivant, la personne ressent de la douleur. Ou si la personne connait une absence ou une insuffisance de salive. S’il y a apparition de gonflement sous la partie de la mâchoire ou formation d’inflammation des glandes salivaires, il est également meilleur d’avoir une consultation médicale.

Les soins permettront au patient d’éviter la pneumonie d’aspiration produite par la présence de salive dans ses poumons. Si la douleur est intense, il convient d’aller voir aussitôt un médecin.

Traitements homéopathiques de la sialorrhée

La maladie peut être traitée à l’aide du traitement homéopathique Jaborandi de 4CH à 9CH. Les traitements homéopathiques conseillés sont : Granatum, Lacticum acidum et Helonia si la maladie de sialorrhée survient pendant une grossesse suivie de nausées. Si la sialorrhée est entraînée par l’inflammation locale, le remède adéquat sera un calcul salivaire ou une dystonie neuro-végétative, Ignitia 5 CH.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.3/5 (10 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 2 votes)
Sialorrhée, 2.3 out of 5 based on 10 ratings
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés