Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Scarlatine

La scarlatine est une maladie différente de toutes les maladies infantiles. Il s’agit d’une maladie qui n’est pas provoquée par un virus mais par une bactérie nommée le streptocoque du groupe A.

Dans les temps anciens, la maladie de scarlatine a fait des ravages. Actuellement, avec le traitement par antibiotique, c’est moins grave. Elle concerne généralement les enfants de 4 à 16 ans.

Mode de transmission de la scarlatine

Similaires à une infection bactérienne, les bactéries de la scarlatine se posent dans la gorge du patient. La maladie se transmet par les voies respiratoires. L’éruption n’est pas contagieuse.

Les symptômes de la maladie de scarlatine

La scarlatine commence par un mal de gorge et de la fièvre qui avoisine les 40°C. Le patient pourrait frissonner et avoir un rythme cardiaque redoublé et accéléré. Ses ganglions du cou seront enflés et il aura beaucoup de difficultés à avaler ses nourritures. La maladie de scarlatine est souvent suivie de malaises, de vomissements, des maux de tête et les douleurs abdominales.

L’incubation et la contamination de la scarlatine

L’incubation de la maladie dure en moyenne 2 à 5 jours avant la présence du mal de gorge. L’enfant sera contagieux 2 jours avant ce mal de gorge. Il sera toujours contagieux un jour après le début de la prise de ses antibiotiques. A cet égard, l’enfant sera encore plus contagieux si la consultation d’un médecin est retardée.

L’éruption cutanée de la scarlatine

Une éruption cutanée se présente 18 à 24 h suite au début des maux de gorge et de la fièvre. L’éruption est provoquée par la toxine produite par le streptocoque distinct de la scarlatine. Cela commence par le thorax du patient, ensuite s’étend au reste de son corps en 2 jours. La plante du pied et les paumes des mains sont les seuls qui ne sont pas touchés.

La peau du malade paraîtra brûlée par le soleil et elle sera rugueuse au toucher comme un papier sablé. Des petits boutons rouge foncé apparaîtront.

L’éruption cutanée est très remarquée au niveau des plis de flexion du corps du patient comme sur les coudes.

Les complications de la scarlatine

Avec le développement de la recherche médicale qui a abouti à la présence de la cortisone et de la pénicilline, les complications imputables à la maladie ont presque disparu. Le traitement du patient par des antibiotiques attaque le streptocoque et empêche sa croissance dans tout l’organisme. Pourtant, la bactérie pourrait atteindre les articulations, les reins et le cœur du malade.

Traitement de la maladie de scarlatine

Au-devant de la maladie de scarlatine, le meilleur est de toujours consulter l’avis d’un médecin et non de se contenter de connaissances personnelles. Généralement, on prescrit de la pénicilline pour 10 jours au patient. Afin de traiter la douleur et la fièvre, le médecin recommande l’acétaminophène suivant la posologie conseillée. La personne malade ne doit pas se déshydrater et devra donc toujours boire de l’eau pour qu’elle soit bien hydratée. Et pour les démangeaisons, il faudra consulter un pharmacien, lui seul saura conseiller selon l’âge du patient. Souvent, l’antihistaminique est recommandé ainsi que l’application d’une lotion ou d’une crème pour apaiser les démangeaisons de l’individu atteint. Uniquement un spécialiste saura conseiller le bon produit. Il faut faire très attention, car il existe de nombreux produits sur les tablettes.

Concernant le vaccin, il n’en existe pas contre la maladie de scarlatine.  On peut donc tous contracter la scarlatine de nombreuses fois dans la vie.

La grossesse et la scarlatine

Il n’existe aucun avertissement pour les femmes enceintes. Il vaut mieux quand même éviter tout contact avec des individus infectés par la maladie de scarlatine.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 1 vote)
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés