Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Phlébite

La phlébite est une lésion au sein des veines causée par la synthèse d’un caillot sanguin. Toutes les veines dans le corps humain peuvent faire l’objet d’une phlébite. Toutefois les plus sensibles et les plus sujets à cette maladie sont les veines sises du côté des membres inférieurs, c’est-à-dire au  niveau des jambes. Qualifier une phlébite de dangereuse ou non dépend surtout de chaque situation, ce n’est pas généralisé. Elle semble sans gravité et bénigne lorsqu’elle reste superficielle. En revanche, elle représente une urgence médicale quand l’obturation du vaisseau sanguin, ainsi que sa localisation atteignent un certain degré. A ce moment-là, un traitement d’attaque dans les urgences s’impose.

Quelles sont les causes de la phlébite

Les principales causes de l’apparition de la phlébite sont la suite d’une opération chirurgicale, la suite d’une pose de cathéter et la stagnation du sang due à une immobilisation à long terme et fréquente des muscles. A propos de cette dernière, les mouvements stimulent et simplifient le flux sanguin. Raison pour laquelle, les personnes trop sédentaires, ayant tendance à ne pas trop bouger ni à pratiquer des activités physiques sont les plus exposées à cette inflammation. Étant donné qu’elle est surtout présente dans la partie des jambes, une marche à pied effectuée régulièrement peut pallier ce problème. La marche favorise le reflux sanguin qui va vers le cœur. De ce fait, aucune stagnation du sang ne se rencontre.

Les types de phlébite

La phlébite peut être classée en deux grandes catégories à savoir la superficielle et la profonde. Cette classification dépend surtout du vaisseau sanguin touché.

Une phlébite est considérée de superficielle lorsque ce sont les petites veines localisées au niveau de l’épiderme qui sont lésées. Il s’agit surtout d’une affection au niveau des varices. Elle ne représente aucun danger, elle est plutôt bénigne et demeure un événement mineur qui se soigne très facilement.

La phlébite profonde correspond aux lésions localisées dans des veines importantes. Le souci ici relève du fait que la pression du flux sanguin dans ces gros vaisseaux est conséquente et il y a un très grand risque de rupture ou de détachement des coagulums qui peuvent migrer vers le cœur, ce qui engendrerait un blocage de la circulation dans les artères pulmonaires. Blocage qui serait à la source d’une embolie pulmonaire. Ce genre de phlébite ne doit pas être négligé, elle constitue une urgence médicale et une hospitalisation s’avère utile pour la prise en charge de la maladie et pour un suivi rapproché.

Comment reconnaître une phlébite ?

Les manifestations extérieures dépendent de la gravité de la maladie.

Pour une phlébite superficielle, un gonflement de la veine obturée accompagnée d’une inflammation douloureuse, notamment lorsqu’on touche cette partie, et la présence d’œdèmes constituent ses principaux symptômes.

Contrairement à la superficielle, la phlébite profonde semble ne montrer de très gros symptômes externes. Raison pour laquelle l’examen clinique survient tard, alors que la maladie a déjà pris de l’envergure. Néanmoins, les signes avant-coureurs sont une sensation d’échauffement ou de chaleur sur la partie malade, un engourdissement des jambes, et des douleurs profondes au mollet ou aux cuisses.

Traitement de la phlébite

Au stade superficiel ainsi même à la phase profonde, il est indiqué de toujours consulter un médecin. Le traitement allopathique de cette affection s’accompagne à la perfection d’une prescription homéopathique pour plus

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.1/5 (7 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Phlébite, 2.1 out of 5 based on 7 ratings
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés