Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Parasites-ver-helminthiase

Des vers appelés helminthes vivent en parasite dans le corps humain et sont à l’origine de certaines maladies parasitaires comme la helminthiase. Selon le cas, ces vers parasitaires peuvent prendre diverses formes à l’intérieur du corps humain. Ils peuvent être en larve, en ver adulte ou même sous forme d’œufs, mais dans tous les cas, ils sont nuisibles au bon profit de l’organisme. Ils logent généralement dans les organes digestifs, notamment les intestins. Certains se rencontrent aussi au niveau du poumon, du foie, du cerveau et même des muscles. Les formes les plus classiques et qui atteignent surtout les enfants sont les parasitoses coeliaques. Elles sont dues à deux grands types de vers à savoir les vers ronds ou némathelminthes ou nématodes et les vers plats ou plathelminthes ou trématodes ou encore cestodes. Les principaux vers ronds responsables des parasitoses intestinales sont l’ankylostome, l’anguillule, la trichine, le trichocéphale, l’ascaris, et l’oxyure. Tandis que pour les vers plats, ce sont essentiellement les bilharzies, les douves entériques et les vers solitaires ou ténias.

L’helminthiase est une infection asymptomatique, c’est-à-dire que durant les périodes d’incubation et de développement des vers au sein de l’hôte, aucun signe extérieur n’est palpable pour démontrer la probabilité de contamination. C’est uniquement après quelque temps, lorsque les vers se sont développés, que des douleurs abdominales accompagnées de diarrhées apparaissent.

Comment contracter les helminthes

 Il demeure indispensable de mettre bien en évidence les différentes manières par lesquelles il est probable de contaminer les helminthes. Généralement, le contact avec un objet souillé ou avec une eau infectée et la consommation d’aliments souillés favoriseraient la contamination d’un sujet. Ce sont toujours les œufs des helminthes qui se localisent dans l’eau ou dans la nourriture. Ayant atterri au sein de l’estomac, ces œufs se développent et deviennent des larves. Ces dernières se déplaceront vers l’intestin ou vers les autres organes se trouvant aux alentours pour y loger. Ces vers adultes, à leur tour, vont évoluer et pondre aussi des œufs. Ces œufs peuvent être éliminés en dehors du corps humain par le biais des selles. Sinon le cycle de vie à l’intérieur de l’organisme continue. Certaines formes de parasites peuvent se faufiler à travers les pores épidermiques pour contaminer un hôte.

Traitement des helminthiases

 Dans certains cas, étant donné que ce type de maladie parasitaire ne présente pas énormément de manifestations extérieures, un examen clinique semble indispensable. Le médecin demandera de faire une analyse de selles pour déterminer que type de vers infeste le sujet. Le traitement allopathique se fait par la prescription de produits médicamenteux classés d’antihelminthiques. Pour éradiquer totalement ces vers, il convient de prendre les remèdes homéopathiques correspondant à chaque cas. Cina est le remède homéopathique de base pour traiter les helminthes. La dilution utilisée varie selon le cas. Il en est de même en ce qui concerne le nombre de granules à consommer, la fréquence, l’espace de temps entre chaque prise, ainsi que la durée nécessaire du traitement. Ces prescriptions relèvent de la compétence de l’homéopathe, ou du moins d’un médecin généraliste ou d’un pharmacien.

Précautions à prendre et prévention contre la contamination des vers, parasites et helminthes

 L’hygiène de vie ne cesse d’être essentielle. Il faut instaurer l’habitude de toujours se laver les mains en sortant des toilettes et surtout avant de manger. Pour limiter les saletés qui sont ingurgitées, ne jamais mettre la main dans la bouche à tout bout de champ. Les ongles doivent être coupés court et il faut les brosser à chaque lavage des mains. Ne boire que d’eau potable. Les aliments sont à cuire sinon il faut prendre les mesures nécessaires pour que leur lavage soit efficace et net.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés