Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Pancréatite

La pancréatite désigne l’inflammation douloureuse du pancréas. La souffrance ressentie par le patient peut être aiguë ou non. Cette douleur se localise dans la zone du plexus solaire et dans le creux de l’estomac. En termes généraux, elle semble bénigne, pourtant elle est tout de même dangereuse. Le cas d’un mal trop intense, non supportable et aigu, peut amener le sujet à une mort subite, d’où la nécessité de la prendre en main et de la soigner dès son apparition.

Elle peut être chronique pour certaines formes. Souvent elle s’associe à des calcifications et cause la naissance d’autres affections. La sclérose du pancréas est l’infection classique suscitée par une pancréatite chronique non traitée ou mal soignée. Des complications sont susceptibles d’apparaître chez le patient atteint de la forme chronique. Il s’agit d’un risque accru de transformation en cancer, d’une dénutrition, d’un diabète, des hémorragies et de douleurs aiguës en cas de prise de boisson alcoolisée ou de produit contenant de l’alcool.

Le pancréas est un organe qui tient un rôle important dans le système digestif. Il a pour mission de réguler le taux de sucre contenu dans le sang. En cas de pancréatite, la production de suc digestif et d’hormones est perturbée à cause du tissu pancréatique qui est altéré. Avec de tels effets, il convient de toujours prendre en charge la pancréatite pour éviter les conséquences graves.

D’où provient la pancréatite aiguë ?

C’est majoritairement le sexe féminin qui est touché par la pancréatite. La principale cause qui l’engendre est le calcul biliaire. La blessure ou les lésions obtenues suite à une fibroscopie, la consommation de certains médicaments et l’alcoolisme favorisent pareillement sa formation. A son stade de commencement, elle demeure bénigne et consiste en une simple pancréatite oedémateuse. A cette phase, le patient ne souffre pas trop de douleur. Il convient de bien la traiter, même à son tout début, pour contourner toute complication possible qui amènerait à sa transformation en type ulcérohémorragique.

Les causes probables d’une pancréatite chronique

Nombreuses sont les causes possibles d’une pancréatite. Les plus ordinaires et qui surgissent le plus souvent sont la compression par une tumeur, l’élaboration trop abondante d’hormone parathyroïdienne, les antécédents de radiothérapie et la lithiase des conduits biliaires (calcul biliaire). Les alcooliques sont sujettes au développement d’une pancréatite. Cette inflammation est héréditaire, elle se transmet des parents aux enfants par les gènes.

Les symptômes de la pancréatite

La pancréatite aiguë se manifeste par une douleur intense, voire insupportable, dans l’abdomen, plus précisément au plexus solaire et au creux de l’estomac. Cette douleur s’accompagne de vomissements et de nausées.

Concernant la pancréatite chronique, en plus de la souffrance abdominale, le malade maigrit, perd du poids, présente des selles et des diarrhées graisseuses et a une envie forte de manger et d’uriner.

Examens médicaux et analyses

Pour confirmer la présence d’une pancréatite, des examens supplémentaires, mis à part les classiques, doivent être effectués. Il s’agit d’une échoendoscopie, d’un scanner abdominal, d’une échographie et d’une radiographie abdominale. Selon le résultat, le médecin administrera au patient le traitement adéquat. En plus des médicaments allopathiques, les remèdes homéopathiques sont efficaces et favorisent la guérison du sujet.

Prévenir la pancréatite

Avec certaines mises en garde, il est tout à fait possible de limiter un maximum d’inflammation. Il convient de ne pas boire de l’alcool de manière excessive. Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont indispensables pour éviter le calcul biliaire et par la même occasion la pancréatite.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.7/5 (6 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -2 (from 2 votes)
Pancréatite, 3.7 out of 5 based on 6 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés