Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

L’ulcère variqueux au cœur d’un traitement de longue haleine

L’ulcère variqueux se caractérise par une plaie cutanée apparaissant en général au niveau des jambes. Lésion cutanée très douloureuse, elle s’infecte très facilement chez les patients qui souffrent de troubles circulatoires d’origine veineuse. Des thèses médicales démontrent que les jambes sont particulièrement vulnérables à des désordres circulatoires, ce qui implique des lésions de la peau et empêchant sa cicatrisation. L’ulcère variqueux se définit par une perte de substance favorisant la formation de cratère sur la peau. En raison du désordre circulatoire, la plaie est généralement suintante et n’arrive pas à se cicatriser normalement. Elle se forme facilement après un choc, un grattage intensif d’une zone variqueuse ou d’un traumatisme. Les complications se traduisent par l’extension et la profondeur de la plaie pouvant être plus ou moins douloureuse. L’ulcère variqueux est le résultat des varices, des phlébites et des maladies veineuses en général. Il frappe la plupart des sexagénaires obèses, surtout les femmes. L’ulcère variqueux est localisé sur les saillies osseuses, plus précisément de chaque côté des chevilles, le long des veines apparentes et les couches superficielles de la peau qui ont été détruites.

L’ulcère gastroduodénal, ce qu’il faut savoir

Différents sondages montrent qu’une personne sur dix souffre d’un ulcère au cours de sa vie. Avec le stress quotidien, la nourriture ou encore un taux d’acidité élevé, un ulcère provoque de graves brûlures au niveau de l’estomac. Dans la plupart des cas, il se manifeste par l’intermédiaire d’un agent bactériologique ou l’Hélicobacter pylori provoquant des plaies ouvertes dans la muqueuse du tube digestif. L’ulcère gastroduodénal est celui qui s’attaque directement au duodénum dépassant la muscularis mucosae. En raison de la multitude des manifestations douloureuses, les spécialistes ont défini qu’il englobe l’ulcère gastrique et l’ulcère duodénal qui est dix fois plus fréquent que l’ulcère de l’estomac. Les complications sont telles qu’elles sont devenues importantes impliquant des hémorragies et la perforation de la muqueuse gastrique.

Les tics sont des mouvements involontaires, brusques, sans rythme, identique à eux-mêmes, stéréotypés, impérieux, illogiques, intempestifs, inutiles et compulsifs. Ces mouvements ressemblent à des contractions d’un ensemble de muscle. Les muscles dont on parle sont  ceux qui jouent un rôle dans la communication sociale et dans les relations. Généralement, ce sont les muscles du visage qui sont saisis par les tics, on parle de tic musculaire simple. Dans ce cas, le sujet atteint développe des contractions, des clignements, et une occlusion des paupières. Les contractions se localisent au niveau des épaules, du cou, des lèvres et des joues. La manifestation de ces contractions ne demeure pas identique pour tous ces organes. Le tic gêne le bien-être de la personne, mais peut disparaître momentanément suite à un effort soutenu. Cependant, cet arrêt ne dure que seulement quelques minutes.

La synovite aigüe transitoire est une pathologie de l’articulation chez l’enfant. C’est une arthrite réactionnelle virale. La partie interne des articulations est tapissée de membrane, et c’est cette dernière qui fait l’objet d’une inflammation lorsque l’enfant est sujet à la synovite aigüe transitoire. Cette pathologie est appelée de manière plus commune par l’expression rhume de hanche. Elle atteint surtout les garçons âgés entre 3 et 10 ans. Les petites filles ne sont touchées que très rarement. Il nuit à la démarche et peut même handicaper l’enfant dans les cas les plus extrêmes. Il provoque une modification de la marche, voire à ce que l’enfant finisse par boiter. Ce souci de déplacement est dû aux douleurs et à la gêne ressentie sur l’un des membres. Cette souffrance tend généralement à s’irradier vers le genou. Son intensité et la sensation vécue par l’enfant ressemblent à celui d’une crampe musculaire. Mais en même temps, le petit garçon peut avoir de la fièvre et aussi des douleurs difficiles à localiser. Cette maladie infantile a un impact sur la croissance du patient, et aussi sur son comportement, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas la négliger. Cette infection apparaît suite à une contamination par des virus, suite à des microtraumatismes, ou suite à une rhinopharyngée. Elle n’est pas contagieuse, car c’est le système auto-immunitaire qui est touché. La synovite aigüe transitoire survient surtout au printemps et en hiver de façon périodique et passagère. Lire la suite …

Le syndrome prémenstruel, connu aussi sous l’abréviation SPM est un trouble qui survient quelques jours avant l’apparition des règles. Il est à la source de sensations désagréables et de douleurs, raisons pour lesquelles il est très appréhendé par les femmes. Plus de la moitié des femmes ressent ce syndrome prémenstruel avant l’arrivée des règles. Une prise de poids est constatée chez ces femmes. Elle est causée par l’excès de rétention hydrosaline. Le syndrome prémenstruel se caractérise également par un certain trouble du comportement à savoir la dépression, l’émotivité, l’agressivité, l’anxiété et la nervosité. L’herpès, les éruptions cutanées, les jambes lourdes, les maux de tête et le gonflement douloureux des seins peuvent caractériser le syndrome prémenstruel. Plusieurs hormones comme la prolactine, la progestérone et les œstrogènes entrent en jeu dans ce mécanisme. Lire la suite …

Le torticolis est une inflammation située au niveau du cou. Il s’agit d’une affection plus ou moins classique et courante. C’est une contracture musculaire du cou, elle est très douloureuse. Le muscle dont il est question ici est le sterno-cléido-mastoïdien. Selon son évolution, le torticolis peut ne pas se limiter uniquement à ce muscle, il peut s’étendre dans d’autres zones comme celui du trapèze par exemple. Par rapport aux hommes, les femmes sont beaucoup plus sensibles au torticolis.

Un adulte faisant l’objet d’un torticolis a sûrement eu une position anormale en dormant, ou une posture pas confortable en s’asseyant longuement, au bureau ou devant son PC par exemple. Cependant, un torticolis est aussi provoqué par la présence d’une tumeur dans la zone du cou, par une infection atteignant le système nerveux, et par une hyperthyroïdie.

Ce ne sont pas uniquement les grandes personnes qui font l’objet d’un torticolis, un bébé peut pareillement être touché. Dans ce cas, les principales causes sont la plagiocéphalie ou une mise au monde difficile. La plagiocéphalie correspond à une anomalie congénitale. Dans le cadre d’une naissance difficile, le personnel de la maternité peut être amené à utiliser un forceps. Il se peut aussi que bébé ait été en position siège dans l’utérus de la mère. Lire la suite …

Les tiques sont  des acariens méta stigmates appartenant à l’ordre des arachnides. Près de 896 espèces ont été recensées en 2010 dont les 41 peuvent être localisées en France. Côté morphologie, les tiques ont une petite taille car en général, elles ne font que seulement 3 mm à 6 mm. Leur couleur, leur taille précise et leur forme sont diversifiées et dépendent surtout de son développement et de l’espèce concernée. Quelle que soit l’espèce étudiée, son corps reste ovale et il dispose d’une tête détenant un rostre. Ce dernier est muni de deux chélicères. Paradoxalement aux autres espèces d’acarien, le corps des tiques n’est subdivisé qu’en deux parties à savoir l’idiosome correspondant à la zone postérieure, et le capitulum moyennant la zone antérieure. Au cours de sa vie, la tique vit dans deux sphères différentes à savoir sur le sol et fixer sur la peau d’un être vivant. En se fixant sur la peau d’un être vivant, comme les reptiles, les volatiles, et les mammifères dont l’homme fait partie, elle suce le sang de son hôte afin de se nourrir. Il use de son rostre afin de piquer son hôte et de retirer le sang vers son corps. À cause de cette piqûre, la transmission de certains agents pathogènes vers son hôte est probable. Les agents pathogènes pouvant être véhiculés par les tiques sont les nématodes, les protozoaires, les bactéries et les virus. Un risque d’apparition de paralysie à tiques et de maladies vectorielles à tiques est à courir. En plus de ces risques, certaines personnes ne supportent pas la salive de ces acariens et peuvent manifester une réaction allergique. Lire la suite …

Les tremblements correspondent à des mouvements involontaires, de faibles amplitudes, oscillatoires, rythmiques et anormales. Un individu qui tremble alterne détentes musculaires et contractions. Il s’agit d’une manifestation d’un trouble psychique ou neurologique qui provoque des mouvements non volontaires du corps tout entier ou seulement des membres. Dans ce cas, il demeure provoqué par l’anxiété, la crainte, ou un coup d’émotion.

Le tremblement s’associe parfois à la spasmophilie. Cette dernière provoque un dérèglement au niveau du système musculaire.

D’une manière générale, lorsqu’il n’est pas pathologique, le tremblement atteint les personnes âgées. Ce tremblement qui fait référence à la vieillesse s’appelle sénile. Lire la suite …

L’inflammation de la trachée est appelée trachéite. C’est la couche tapissant la paroi interne qui est sujette à l’inflammation. Elle peut avoir plusieurs sources à savoir l’infection, l’allergie et une origine mécanique. L’allergie la plus fréquente qui la développe est celle de la poussière et des pollens. Les substances irritatives et nocives comme le tabac et la fumée peuvent constituer les origines mécaniques de la trachéite. Lorsqu’elle a pour source une infection, l’agent morbifique serait donc une bactérie ou un virus. Ces infections peuvent s’agir d’une bronchiolite, d’une bronchite ou d’un simple rhume. La trachéite survient fréquemment en hiver et en automne, inversement elle devient plus rare au printemps et en été. Si la trachéite n’est pas bien soignée ou si la thérapeutique est retardée, il peut évoluer vers les bronches et le pharynx et évoluer en bronchite et en rhinopharyngite. Les patients atteints de trachéite font des toux grasses ou des toux sèches. Lire la suite …

Le trac peut se présenter de différentes manières chez les personnes atteintes. Il s’agit d’un phénomène plutôt commun qui peut survenir à chacun. Ce stress vient lorsqu’une personne est amenée à faire une apparition en public ou devant des auditeurs. Il semble impossible de raisonner le trac étant donné qu’il se manifeste de façon involontaire et que l’individu ne maîtrise pas. Le trac demeure naturel, et tout le monde peut l’avoir à un certain moment donné au cours de sa vie. Mais lorsqu’il devient trop intense et qu’il handicape la personne, il est préférable de trouver un moyen afin de l’apaiser le plus possible. Ce stress est surtout engendré lorsque l’individu craint de ne pas réussir en pensant que peut-être il n’a pas l’aptitude et la capacité à concrétiser une chose. Au cours de la prestation, il disparaît généralement. C’est surtout au début, avant même de commencer l’exposition qu’il demeure le plus important. Cependant, il se peut qu’il persiste au cours de la prestation même, avec le trouble et la gêne causés par celui-ci, la peur peut prendre le dessus en nuisant à la qualité de l’exposition. Le fait de fournir de gros efforts pour cacher la peur finit par faire perdre beaucoup d’énergies au sujet. Ce dernier souffre alors de grosses fatigues. Il n’existe pas d’âge ni de sexe pour que le trac surgisse.

Les signes de manifestations du trac

Il existe des signes communs à tous lorsque le trac se manifeste. Cependant, il est possible que d’autres signes avant-coureurs puissent surgir chez certains sujets, mais qui ne se voient pas chez d’autres.

D’une manière généralisée, un homme ou une femme ayant le trac tremble, surtout au niveau de ses genoux. Ses mains deviennent moites et il a mal au ventre. Certains sujets développent même une diarrhée. À ces indices peuvent s’ajouter la vision embrouillée, la gorge serrée, et la bouche sèche. Il a besoin d’air frais ou d’air chaud, devient frileux et voit afficher des éruptions cutanées. Son teint devient tout rouge, il peut rester immobile sans bouger ou contrairement à cela ressent le besoin de bouger dans tous les sens.

Savoir gérer le trac

En homéopathie, il existe plusieurs remèdes qui peuvent apaiser les manifestations du trac, offrant ainsi la possibilité au sujet d’avoir le maximum maîtrise de son corps et de son esprit. Si le trac reste récurrent, il convient de suivre un traitement de fond afin de pouvoir le gérer. Le remède homéopathique à utiliser devrait convenir aux signes évocateurs du stress.

Conduite à tenir

En plus des produits homéopathiques, la personne concernée devrait adopter une autre conduite à tenir pour rendre son trac le plus vivable possible. Il faut essayer de se décontracter le maximum possible même si cela s’avère difficile à réaliser en situation de stress.

Il devient évident que l’individu doit se préparer mentalement à parler en public. Il doit rester positif et avoir en tête l’idée de réussir quoi qu’il en soit.

L’intellectuel de la présentation devrait être étudié dans tous les détails pour s’assurer qu’il n’y ait aucune erreur. Il s’agit d’une question de sécurité qui permettra à l’individu d’avoir un peu moins peur.

 

  • Industrie chimique – Médecine – Crime contre l’humanité 23 mai 2019
    Il n’aura échappé à personne que nous sommes dans la situation de toute minorité opprimée: -pas de droit d’expression -pas de droit de réponse -dénigrement orchestré Mais si nous sommes dans cette situation c’est qu’il existe un oppresseur. Qui aura le courage de le montrer? Un lecteur faisait mine de s’offusquer récemment d’un article que […]
  • LE PHILOSOPHE PHILANTHROPE – 3 – les dérives 6 mai 2019
    Sous forme d’un appendice, nous pouvons maintenant effectuer un rapide tour d’horizon des déformations d’homéopathie les plus en vogue actuellement. Les déformations de l’homéopathie les plus courantes Si seulement il pouvait s’agir ici de la fameuse querelle décrite dans les Voyages de Gulliver, entre les salauds qui ouvrent l’œuf à la coque par le petit […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés