Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Ostéopénie

L’ostéogénie correspond à un état physiologique du corps humain, il ne s’agit pas d’une maladie. L’idéal serait de le prévenir puisque l’Ostéopénie est irrémédiable, il en se guérit pas puisque ce n’est pas une infection, aucun retour vers l’état initial de l’organisme n’est possible. Elle consiste en une modification au niveau des os. Les os se rétrécissent et perdent de volume, ils deviennent plus fragile et mettent la personne en danger de fracture pour tout choc. La posture de la personne se voit changer en fonction de la baisse de volume d’os. Elle peut se transformer en une pathologie grave si elle n’est pas prise en charge à temps. Cette affection vers laquelle s’évolue l’Ostéopénie en stade avancé est l’ostéoporose.

L’Ostéopénie est une étape, plus ou moins normale, par laquelle l’évolution du corps passe en prenant de l’âge. Elle ne doit pas vraiment être une surprise chez les personnes âgées à partir de la soixantaine, et cela, sans distinction de sexe. Néanmoins, les femmes sont les plus susceptibles à cause de la régression de la quantité de l’œstrogène dans son corps suite à la ménopause. Les femmes ayant eu une aménorrhée primaire la développent aussi très facilement. Le risque est beaucoup plus élevé chez les descendants d’un individu ayant été atteint d’une ostéoporose.

Mis à part les produits utilisés afin de retarder autant que possible son apparition, il convient d’avoir un bon régime alimentaire et une excellente hygiène de vie. Les légumes verts ainsi que les produits laitiers et tout aliment apportant de la vitamine D et du calcium sont à favoriser dans l’alimentation. Les excitants du genre alcool, tabac et café sont à bannir complètement. La pratique régulière d’une activité sportive entretient la forme et le squelette, une demi-heure de marche à pied  bien rythmé peut suffire pour commencer.

Les premiers signes de manifestation de l’Ostéopénie

A priori, les symptômes initiaux de l’Ostéopénie sont souvent assimilés à une simple carence, soit en calcium, soit en vitamine D. Elle se manifeste le plus souvent par la présence d’une carie dentaire. Le patient ne ressent aucune douleur. Les os fragiles devenus trop sensibles et surtout la fracture directe et inattendue causée par un léger choc sont des signes évidents d’Ostéopénie.

 Les remèdes homéopathiques indiqués en cas d’Ostéopénie

Il est préférable de commencer par prévenir le surgissement de ce mal du moment que les symptômes apparaissent ou tout simplement en étant à l’âge de la ménopause pour les femmes et en entamant la soixantaine pour les hommes. Les remèdes homéopathiques semblent efficaces pour aider les sujets. Il faut à tout prix ôter tout risque de carence en vitamine D et en calcium. Le traitement de fond et de base consiste donc en l’apport de ces minéraux. Pour ce faire, consommer Calacareas Phos à dilution 9 CH, en dose unique par semaine, pour une durée de deux mois. Ce médicament s’associe à Symphytum 5 CH à ingurgiter juste avant de dormir, Natrum Mur à dilution 4 CH le long de la matinée, Silicea 7 CH en une prise de cinq granules. Ce mélange de trois remèdes s’administre le long d’une semaine. Cette même association de médicaments homéopathiques convient aussi pour limiter la régression osseuse. Mais c’est sur la dilution de Natrum Mur que se localise la différence, ici c’est le 9 CH qu’il faut. Certains éléments favorisent le renouvellement osseux, tel que l’œstrogène par exemple. Pour stimuler sa production chez la femme, Folliculinum 5 CH est à prendre en dose unique par jour. Chaque mois, il ne faut pas oublier non plus  de consommer FSH 30 CH.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 1 vote)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés