Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Ostéite

Les inflammations des os dues à une infection microbienne se réfèrent à l’ostéite. Généralement, le sujet attrape ce trouble par voie pléthorique. Elle est causée par certains germes, à savoir les salmonelles, le streptocoque, le pyocyanique, le staphylocoque doré, et l’Escherichia coli. Dans certaines situations, elle est aussi liée à une pathologie systémique. Cette dernière est identifiée par l’appellation ostéomyélite. Quelques formes rares d’ostéite prennent leur source d’un parasite ou d’une mycose. Il s’agit d’ostéite métastatique dont la source est déjà lointaine. La négligence ou la mauvaise médication d’un furoncle, d’un anthrax, d’une angine, et d’un impétigo favorise la formation de cette pathologie. Il en est de même pour les fractures ouvertes qui permettent aux bacilles d’atteindre directement les cellules osseuses.

Les symptômes de l’ostéite

Dès son commencement, ce traumatisme fait tout de suite reconnaître de par ses symptômes à caractère brutal. Le patient a une fièvre dont la température arrive facilement à 40°C. Cette hausse de température s’accompagne de céphalées et de frissons. Des douleurs osseuses métaphysaires se font ressentir, notamment sur la partie du genou. Le siège de la pathologie est aussi douloureux. Ici, le mal est pulsatile et très vif qu’il devient insoutenable pour le patient. Des plaies avec pus peuvent apparaître si l’infection tend à se développer et qu’elle n’est pas traitée à temps. Négliger l’ostéite revient à une erreur fatale difficilement remédiable puisque ce seront le cerveau et les poumons qui seront touchés en position de complication. Ces organes se verront la formation d’un abcès qui serait la source d’une endocardite infectieuse et d’une septicémie. L’éventualité plus ou moins extrême d’ostéite chez l’enfant se manifeste par son impotence fonctionnelle, ce qui handicape le sujet. Parfois, les mâchoires font l’objet d’une ostéite dite du maxillaire.

Mis à part la thérapie allopathique par l’administration d’antibiotique, d’AINS et d’autres substances chimiquement élaborées, l’usage de l’homéopathie accélère la guérison. À noter que les remèdes homéopathiques sont des produits spécifiques qui, à la même catégorie que les médicaments pharmaceutiques, doivent être pris avec précaution et suivant la recommandation d’un homéopathe, ou du moins d’un professionnel de santé.

 Les remèdes homéopathiques pour soigner l’ostéite

Quelle que soit sa forme, il convient toujours de commencer par l’opération de base et continuer par la suite par les soins spécifiques. La base pour l’ostéite serait donc Aurum Metallicum 100%. Ce dernier, mais plutôt à 80%, demeure le remède idéal pour avorter le problème d’ostéite du palais, des mastoïdes, et du nez. Dans la majorité des circonstances, l’inflammation s’associe à la formation de plaie et de pus. Ici, il convient d’ajouter Staphysagria 80% au soin initial de base. La présence d’une suppuration additionnée d’endolorissement traumatique requiert la prise de Siegesbeckia 4 CH. L’ostéite du maxillaire se guérit avec la prise de Hekla Lava à dilution 4 CH. L’Argentum Nitricum 60% s’administre en incident de syndrome chronique se rapportant aux petits os.

Il arrive que la gencive soit le siège d’une ostéite, et parfois cette forme enregistre la présence d’abcès. La meilleure cure homéopathique à utiliser se rapporte à l’usage de deux remèdes. Ce sont Siegesbeckia et Hekla Lava. La basse dilution est recommandée pour ces deux médicaments, à savoir du 3 CH au 6 CH maximum. La prise pour ces deux produits homéopathiques est de deux fois en une journée, avec trois granules de chaque. Ces deux produits peuvent aussi avoir d’autres présentations, dans cette situation la dose serait d’une cuillère mesure pour chaque prise. Les deux médicaments sont à consommer en même temps. Il est suggéré de les ingurgiter sous forme de trituration. Le Silicea est quelquefois prescrit par l’homéopathe pour les interventions associées.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Ostéite , 4.0 out of 5 based on 1 rating
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés