Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Névrodermite

La névrodermite est une maladie chronique qui se caractérise par une affection cutanée suite à la réaction de frottement ou de grattage continuel d’une partie de la peau. Bien qu’elle figure parmi les affections dermatologiques les plus répandues, sa cause précise reste méconnue jusqu’à ce jour. Néanmoins, sachons que la névrodermite ne peut pas se déclencher seule. Elle nécessite des influences externes comme une piqûre d’insecte, des vêtements serrés et des changements climatiques, pour provoquer les symptômes. Le stress, l’allergie respiratoire, l’asthme, les différentes réactions allergiques, l’eczéma et le psoriasis sont également des facteurs de risques qui peuvent favoriser le développement de cette maladie. La névrodermite est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et touche d’une manière générale les personnes entre 20 et 50 ans.

Les symptômes

Le principal symptôme de la névrodermite est le cycle démangeaisons et grattage chronique de la peau. Ce cycle provoque une apparence épaissie et squameuse de la partie affectée ainsi que de la rougeur, de la chaleur ou du gonflement. La zone la plus fréquemment touchée est le cou, la nuque, les mains, les genoux et au niveau des plis. Le cycle démangeaison et grattage peut également conduire à des symptômes graves si la pathologie se trouve à un stade avancé. Dans ce cas, les symptômes se manifestent par une perte du sommeil, une fièvre, des lésions cutanées avec formation de pustules et d’écailles, une enflure, un pus, un inconfort, une douleur et une difficulté à accomplir les tâches et activités quotidiennes. A noter qu’une névrodermite non traitée à temps peut entrainer une infection bactérienne. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de se faire consulter immédiatement par un médecin si l’un des symptômes cités précédemment se présente afin d’éviter toute complication.

Traiter la névrodermite par l’homéopathie

L’homéopathie propose de nombreux remèdes permettant de lutter contre différentes maladies cutanées. Le Sponaria 7 CH est un remède homéopathique qui traite de façon efficace la névrodermite. Il se prend trois fois par jour dont 5 granules pour chaque prise. Il existe aussi la teinture-mère pour les personnes qui préfèrent le remède sous forme liquide. Dans ce cas, la posologie est de 10 gouttes de teinture-mère trois fois par jour, à diluer dans un peu d’eau. Si les lésions présentent des vésicules à liquide transparent associées à des démangeaisons, il est recommandé de prendre du Rhus toxicodendron 7 CH. L’inflammation de la peau associée à une sensation de brûlure est traitée à l’aide de l’Apis mellifica 7 CH. Ce remède s’administre à raison de 5 granules trois fois par jour. Le Carboneum sulfuratum 5 à 9 CH permet également de soigner la névrodermite aggravée par la chaleur et accompagnée de sensations de meurtrissure. Enfin, 5 granules de Dolichos pruriens 5 CH  sont indiqués pour traiter la peau épaissie qui démange ainsi que le prurit. A noter qu’on peut renouveler le traitement par le Dolichos pruriens aussi souvent que nécessaire.

Conseil pratique pour limiter le cycle démengeaison-grattage

Etant donné que les substances allergènes comme les pollens et les poussières domestiques constituent des facteurs favorisant le développement de la névrodermite, il est conseillé d’éviter le contact avec ces substances. Le traitement de la névrodermite exige des soins intensifs de la peau si bien qu’il est conseillé de porter des vêtements offrant une haute tolérance cutanée comme les fourres spéciales antiacariennes. Pour les enfants atteints de la maladie, il est recommandé de leur choisir des habits confectionnés avec des textiles spéciaux contre la névrodermite pour limiter le besoin nocturne de gratter et donc interrompre le cycle démangeaison-grattage.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.0/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -1 (from 1 vote)
Névrodermite, 2.0 out of 5 based on 2 ratings
  • La cohérence 21 octobre 2017
    La cohérence ou le chemin le plus court vers le simillimum Par Edouard Brousssalian. Introduction : les signes caractéristiques Qu’est-ce qui rend un signe caractéristique ? Il peut être général en soi, Il peut être rare et étrange: Il peut être étiologique Il peut être connu d’un seul ou au plus de 3 médicaments Il a une […]
  • Homéopathie : les remèdes en bref 16 octobre 2017
      L’équipe de Planète Homéo remercie chaleureusement le Docteur Annick MICHAU pour cet excellent travail de collecte des commentaires, qui a été effectué à partir des commentaires et digressions du Docteur Edouard Broussalian pendant les cours et les cas cliniques. Mise à jour au 15 février 2017.  » Cette photographie (prise par mon mari au […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés