Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Neurasthénie

La neurasthénie ou syndrome de fatigue chronique est une maladie infectieuse qui se caractérise par un état de fatigabilité physique et psychique permanent, sans raison apparente et qui ne disparaît pas même après des phases de repos. Ainsi, on dit qu’une personne est atteinte de la neurasthénie lorsqu’elle ne présente aucune pathologie susceptible de causer la fatigue ou lorsqu’elle présente une fatigue anormale. La neurasthénie est considérée comme une maladie neurologique sérieuse. La plupart des temps, les plus touchés sont les hommes bien que la maladie concerne aussi bien les hommes que les femmes de tout âge. Il existe deux formes pathogéniques de la neurasthénie à savoir la neurasthénie congénitale ou constitutionnelle et le syndrome neurasthénique qui est la plus courante.

Neurasthénie : les causes possibles

Jusqu’à présent, les causes exactes de la neurasthénie restent méconnues. Toutefois, il existe un grand nombre d’origines qui peuvent être envisagées entre autres les maladies infectieuses telles que le paludisme, la tuberculose ou le syphilis, les agents toxiques comme les solvants organiques ou les composés chimiques par exemple, le dysfonctionnement immunitaire ou le dysfonctionnement hormonal, les troubles métaboliques, la dépression, le déséquilibre nutritionnel et la malnutrition, le traumatisme physique notamment le traumatisme crânien et le traumatisme psychologique.

Neurasthénie : les symptômes

Les symptômes du syndrome de fatigue chronique sont nombreux et complexes. Les principaux symptômes sont la perte d’énergie importante, la grande fatigue, le manque de tonus, la dépression, la difficulté à récupérer après un effort physique ou intellectuel. Le malade peut également se plaindre des maux de tête, des troubles musculaires et des douleurs inexpliquées au dos ou derrière le cou, aux jambes ou même à la colonne vertébrale. La neurasthénie peut engendrer, bien que ce soit dans des cas rares, une perturbation des sensations notamment la sensation de vertige, de picotement et d’engourdissement. Elle entraine aussi une dysfonction sexuelle dans le cas de la neurasthénie sexuelle.

Traitement de la neurasthénie

Le traitement du syndrome de fatigue chronique varie en fonction des symptômes. Aussi, il convient de se faire consulter pour connaitre le traitement approprié. L’homéopathie est une manière de traiter de façon naturelle la neurasthénie. Elle  propose de nombreux remèdes pour ne citer que le Natrum Muriaticum, le Kali Phosphoricum, le Phosphoric acidum, le Sepia, l’Ignatia, le Stannum et le Pulsarilla. Le Natrum Muriaticum est préconisé comme remède de fond du malade qui présente un état de dépression morale et psychique surtout chez des sujets jeunes. Ce remède se prend en dose de 5 CH tous les 15 jours. Le Sepia 5 CH permet de traiter également la dépression morale avec indifférence ainsi que la frilosité et l’atonie générale. La posologie est de 3 granules une fois par jour. Pour ceux qui souffrent des troubles nerveux, de l’émotion instable et paradoxale, de l’hypersensibilité psychique, l’Ignatia 5 CH est la solution à raison de 3 granules une fois par jour. Le Kali phosphoricum permet de traiter la dépression psychique, la dépression intellectuelle et mentale, l’hypersensibilité au bruit, au toucher et à la douleur tandis que le Stannum  atténue la grande faiblesse avec désir de repos. Le Phosphoric acidum, quant à lui est conseillé pour les malades qui souffrent d’une grande fatigue nerveuse, une diminution de la mémoire ou de l’asthénie sexuelle.

Neurasthénie : quelques conseils

Outre les remèdes homéopathiques, voici quelques conseils qui peuvent aider les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique. Tout d’abord, Il faut bannir la nourriture et les boissons toxiques comme le tabac et l’alcool. En revanche, il est conseillé d’avoir une alimentation équilibrée et variée. Le sommeil doit également être plus régulier et complété par une sieste en milieu de journée si possible. Enfin, il est essentiel d’apprendre à gérer son stress en faisant des exercices de respirations ou de la relaxation.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.9/5 (8 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -3 (from 7 votes)
Neurasthénie, 2.9 out of 5 based on 8 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés