Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Mycose

La mycose correspond à une affection de la peau et des muqueuses. Chaque recoin du corps s’expose à cette maladie. L’agent source de son apparition et de sa prolifération est un champignon, un organisme microscopique. De manière générale, elle se manifeste à l’extérieur par la présence de démangeaisons, d’irritations et d’éruptions cutanées. Les signes intérieurs consistent à l’affaiblissement du système immunitaire du patient. Avec les différents types de mycose, les symptômes pour chaque cas peuvent avoir des nuances par rapport à sa manifestation ordinaire. Cette maladie est classée en 3 catégories, le dermatophyte, la mycose à malassezia et la mycose à candida. Cette dernière est la plus classique. Elle est connue sous l’appellation de mycose de la peau, des pieds, des ongles ou buccale selon les zones du corps atteintes. La mycose est vaginale lorsqu’elle touche la vulve du vagin. Dans ce cas, la muqueuse de cette dernière a des œdèmes, des démangeaisons et des fissures douloureux. Le rapport sexuel devient piquant et douloureux et l’urine fait ressentir des brûlures. Des leucorrhées ou des sécrétions vaginales blanches ou verdâtres confirment cette mycose vaginale. Ayant pour origine des champignons, le traitement classique de la mycose préconisé demeure les médicaments antifongiques.

Les remèdes homéopathiques pour soigner les diverses formes de mycose

Les remèdes homéopathiques et médicaments antifongiques sont complémentaires. Les premiers limitent les récidives et favorisent la guérison. La prescription classique du médecin homéopathe pour ce genre d’infection se base sur Candida albicans 9 CH, Sépia officinalis 5 CH, Helonias dioïca 5 CH et Kréosotum 5 CH. Nitric Acid 5 CH et 4 CH traite cette pathologie vaginale lorsqu’elle est associée à une leucorrhée jaune, épaisse, visqueuse et filante, avec un saignement du col. Une prescription de Mercurius Solubilis 5 CH et 4 CH guérit l’infection avec leucorrhée jaune verdâtre accompagnée de prurit et d’irritation. Hydrastis 5 CH et 4 CH est préconisée lorsque la sécrétion est verdâtre, filante, visqueuse et épaisse. Une leucorrhée épaisse, grumeleuse et irritante s’immobilise avec Helonias 5 CH à administrer toutes les heures en attaque aiguë, puis à espacer au fur et à mesure. Borax 5 CH est indiqué lors d’un écoulement de la couleur du blanc d’œuf dont la quantité augmente au moment de l’ovulation avec des ulcérations ressenties à la vulve, Silicea 4 CH pour une sécrétion laiteuse associée à une démangeaison intense de la vulve avec brûlure au niveau des cuisses, et Calcarea Carbonica 4 CH en cas d’égouttement abondant avec irritation. La dose pour tous ces remèdes varie de 3 à 5 granules. Calendula, un ovule spécifique, accélère l’arrêt des écoulements.

Une mycose cutanée se manifeste par la présence de crevasses ou de fissurations douloureuses au niveau de l’épiderme. Des picotements et des démangeaisons accentuent le mal. Son traitement avec l’homéopathie préconise deux solutions, l’une en traitement local et l’autre en remède à prendre par voie orale. Généralement, le traitement recommandé de par son efficacité est l’association de Monilia albicans, Mercurius solubilis et Sépia. Si le patient a un intertrigo, préférer au mieux Graphites 15 CH. Parfois, cette affection se lie à un herpès circiné, le traitement adéquat serait alors Bergeris vulgaris 5 CH. En présence de squames et d’eczémas, favorisez Arsenicum iodatum et Sepia officinalis.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.8/5 (8 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
Mycose, 3.8 out of 5 based on 8 ratings
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
  • Sclérose en plaques et Niveau de Santé 31 juillet 2018
    Introduction L’apport principal de George Vithoulkas à l’homéopathie réside sans conteste dans la notion de niveau de santé qu’il a développée à partir des observations de Hahnemann dans l’Organon et son mérite est d’avoir organisé le tout en un système cohérent qu’il enseigne. Nous parlons ici d’un développement totalement inconnu dans la médecine standard qui […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés