Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Métrorragie

En dehors du flux cataménial régulier et naturel, une femme peut avoir des saignements. Ce cas correspond à une pathologie du  nom de métrorragie. C’est un problème gynécologique à ne pas négliger puisqu’en cas de non-traitement, ou de traitement non adapté, elle amène à l’anémie chez la femme, et pareillement suscitent d’autres soucis de santé encore plus grave. Il n’y a pas d’âge précis pour être atteint de cette pathologie. Elle est liée à différentes causes dont la plus classique correspond à un déséquilibre hormonal, c’est-à-dire une importante quantité d’œstrogène dans le corps. La métrorragie est également occasionnée par d’autres facteurs comme le port d’un stérilet, un effort physique pas ordinaire et une contrariété ou un grand changement d’humeur.

Les symptômes

La métrorragie se traduit par la présence d’un égouttement de sang ne correspondant pas au flux cataménial. La quantité de sang qui sort n’est pas toujours abondante, tout dépend de la cause ainsi que de l’état de la personne. Il s’agit juste une hémorragie qui goutte. Dans le cas où le suintement surgirait au même moment que les règles, il faut donc la distinguer de cette dernière, et par-dessus le marché, de la ménorragie. Cette coïncidence donne l’impression que les règles durent plus longtemps. Les caillots sont présents en masse dans le sang. Mis à part le principal symptôme qu’est le saignement, parfois la personne a une diarrhée, surtout au milieu du cycle.

En plus des traitements allopathiques de la métrorragie, il est possible de les associer à l’administration de certains remèdes homéopathiques pour un résultat efficace et rapide. Ce trouble gynécologique ne doit pas durer trop longtemps afin d’éviter toute forme de complications ultérieures. Mis à part la sortie incessante de sang, l’existence des caillots de couleur rouge bien vif fait que le traitement adéquat correspond à Sabina. Il est recommandé d’ingurgiter une dose équivalente à 5 granules. La fréquence de la prise de chaque dose est de trois à quatre fois à répartir dans la journée.

Comment traiter la métrorragie avec l’homéopathie ?

Des douleurs intenses sont ressenties au bas du ventre. Le mieux serait alors de suivre un traitement d’Ustilago 6 CH, 5 CH ou 4 CH. Le choix de la dilution dépend du volume de sang éliminé du corps. Il en est de même pour la dose ainsi que la fréquence de la prise en une journée. Dans tous les cas, il est préférable de demander une prescription à un médecin.

Effort physique extraordinaire, contrariété, anxiété et stress la provoquent. A ce moment-là, le saignement surgit au milieu du cycle et s’accompagne le plus souvent d’une diarrhée. Ambra grisea à dilution 9 CH convient le mieux. Chaque prise doit être composée par 5 granules. Normalement, ce médicament se prend à la demande, mais il est tout de même conseillé de demander un avis médical pour éviter de faire n’importe quoi.

Pour les mêmes symptômes que précédemment, ou dans le cas où le saignement coïncide avec les règles dont la durée devient trop longue, il faut prendre Bovista gigantea 9 CH. La fréquence doit être de 4 fois en une journée pour une dose de 5 granules. La durée idéale ici n’est pas déterminée, il faut juste continuer jusqu’à disparition des troubles.

Le remède dit Arnica Montana 9 CH est indiqué pour une femme présentant des saignements continus et portant un stérilet dans son utérus. La posologie serait de cinq granules. ce médicament est à prendre à la demande, mais la limite de la dose quotidienne doit être respectée, à voir avec le médecin homéopathe.

Pour une métrorragie fonctionnelle très classique, les médicaments homéopathiques suivants sont autant indiqués, Hamamelis virginica, Argentum nitricum, Fluoris acidum, Erigeron canadense, Badiaga et Bursa pastoris.

 

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés