Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Maladie de scheuermann

La maladie de Scheuermann est une dystrophie rachidienne qui apparaît au cours de la croissance et provoque une cyphose dorsale douloureuse. Le nom de la maladie provient du nom de son découvreur, Olgar Scheuermann qui est un médecin radiologue danois. Ce médecin a décrit en 1921 des lésions caractéristiques de la cyphose des apprentis horlogers. La maladie de Scheuermann est aussi appelée cyphose juvénile, épiphyse vertébrale de croissance, ostéochondrose juvénile vertébrale, cyphose douloureuse des adolescents…

La cyphose juvénile est une pathologie fréquente qui touche principalement les adolescents au cours de leur croissance. C’est une déformation vertébrale qui se produit au cours de la croissance. Cette lésion des cartilages vertébraux est due à une insuffisance de sang dans ces régions. La maladie se caractérise par une accentuation de la cyphose dorsale ainsi qu’une atteinte spécifique de plusieurs vertèbres consécutives. Une altération des plaques cartilagineuses vertébrales se produit entraînant une cunéiformisation vertébrale d’origine inconnue. Cependant, certaines maladies de Scheuermann se manifestent par une accentuation de la lordose. Dans ce cas-là, le diagnostic est équivalent à la maladie du rachis dorsal.

La maladie de Scheuermann peut être détectée morphologiquement, cliniquement ou par radiologie. Selon certains spécialistes, c’est une maladie héréditaire. Mais ce fait n’est pas encore prouvé cliniquement. Cependant, il faut rester très attentif lorsqu’un cas se présente dans la famille.

La maladie de Scheuermann est en effet une véritable pathologie de la croissance qui touche particulièrement les garçons durant l’adolescence. L’âge moyen est de 15 ans. Généralement, c’est une maladie bénigne, mais qui mérite toutefois une attention particulière du fait que le rachis déformé peut entraîner des séquelles à vie. Des complications peuvent se produire comme les dorsalgies et aussi des complications respiratoires et neurologiques. Très souvent, les dorsalgies se manifestent très tardivement par rapport à l’installation de la cyphose. Mais la maladie disparait souvent à la fin de la puberté et à la maturation complète du rachis.

Causes de la maladie de Scheuermann

En général, l’origine de toutes les maladies de croissance est toujours inconnue. Mais la principale cause de la maladie de Scheuermann peut être une insuffisance d’apport sanguin dans les cartilages vertébraux. Ces derniers jouent un rôle d’amortisseur. Et une fois qu’ils sont mal irrigués, ils ne fonctionnent plus normalement. Le sujet atteint par la maladie présente un aspect courbé du dos au moment de la puberté.

La maladie de Scheuermann affecte la colonne vertébrale et aussi le thorax. Des douleurs peuvent être ressenties au niveau des omoplates particulièrement après une station debout ou assise prolongée. Une déformation de la colonne vertébrale se produit et elle est   accompagnée souvent par des douleurs. Certains facteurs comme l’obésité ou la pratique d’un sport inadapté à l’âge ou la carrure de l’enfant favorisent l’apparition de la maladie. Le port de charges trop lourdes peut aussi provoquer des lésions au niveau des vertèbres pendant la phase de croissance.

Symptômes de la maladie de scheuermann

Très souvent, la maladie de scheuermann ne présente pas de symptômes. Elle est souvent découverte accidentellement suite à une radiographie prescrite pour d’autres motifs. La maladie se manifeste par un dos rond accompagné par une bosse. Le malade peut ressentir une raideur dorsale associée à des douleurs accrues. Ces douleurs sont ressenties par exemple après les cours d’éducation physique ou après une position assise prolongée.

Traitements de la maladie de scheuermann

L’homéopathie est recommandée pour traiter la maladie de scheuermann. Cette méthode permet de traiter les affections des cellules et des tissus par une présence de calcium et de phosphore importante. Pour le traitement de la cyphose dorsale douloureuse, le Calcarea phosporica est conseillé. C’est une poudre blanche qui contient diverses sortes de phosphates. La dose prescrite pour une semaine et pendant 6 mois est de 30 CH de Calcarea phospharica. En cas de présence de maladies inflammatoires rhumatologiques, le Silicea accompagnera le traitement. Une dose de 25 CH par semaine et pendant 4 mois est préconisée.

Lorsque le dos fait mal à la percussion épineuse, une visite chez le médecin s’impose pour permettre le diagnostic à temps de la maladie de scheuermann. Un traitement adéquat doit être effectué.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés