Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Lymphoedème

Le lymphoedème est un gonflement d’une partie plus ou moins importante du corps résultant d’une accumulation de liquide lymphatique dans les espaces interstitiels. Cette accumulation est due par une rupture du système lymphatique. Le lymphoedème survient lorsque les vaisseaux lymphatiques font défaut ou que les lymphangions qui le constituent ne fonctionnent pas normalement. L’excès anormal de protéines tissulaire favorise l’apparition de l’œdème, de l’inflammation chronique et de la fibrose. Le système lymphatique a pour rôle de drainer l’excès de protéines et d’eau qui provient régulièrement du sang en petites quantités. Il est composé par de petits vaisseaux qui se relient avec de plus gros vaisseaux lymphatiques. Certaines substances fabriquées dans les tissus et tout corps étranger qui y pénètre sont recueillis par ce système. Des mouvements des muscles adjacents associés à des contractions des parois des vaisseaux lymphatiques permettent le pompage du liquide lymphatique au niveau des vaisseaux. À la fin, le système lymphatique se vide dans le sang.

Il existe deux types de lymphoedème. Le lymphoedème primaire est le premier type. Il se produit lorsque les vaisseaux lymphatiques sont bouchés ou endommagés ou bien lorsque les nodules lymphatiques ne sont plus présents. C’est une anomalie du système lymphatique qui touche généralement les membres inférieurs. Le lymphoedème secondaire est le second type de lymphoedème. Il résulte d’un dommage ou d’un traumatisme engendré suite à un accident, une chirurgie, une infection grave ou une radiothérapie.

Généralement, le lymphoedème touche les bras ou les jambes, les pieds, les mains. Mais il peut aussi être visible au cou, le dos, l’abdomen, les organes génitaux ou les seins. Le lymphoedème n’est pas à confondre avec un œdème qui survient suite à une insuffisance veineuse ou bien d’autres causes comme l’allergie ou un choc anaphylactique.

Les causes du lymphoedème

Le lymphoedème peut être aigu ou chronique. Le lymphoedème aigu survient dans les jours qui suivent la chirurgie en conséquence de l’enlèvement des vaisseaux lymphatiques. . Les drains chirurgicaux avec infiltration de protéines au site chirurgical, l’inflammation, l’immobilisation du membre, l’absence passagère de collatéral lymphatique peuvent être aussi la cause d’un lymphoedème aigu. Une élévation du bras et des exercices permettent de les faire disparaître.

Le lymphoedème chronique est le plus fréquent. Il est difficile à traiter à cause de sa pathophysiologie. Une récidive de la tumeur ou son extension vers les ganglions lymphatiques, l’infection ou la blessure des vaisseaux lymphatique, l’immobilisation, la chirurgie peuvent être à l’origine du lymphoedème chronique. Mais la cause principale est l’hypoalbuminémie.

Les symptômes du lymphoedème

Le lymphoedème se manifeste par une enflure qui se produit lorsque les ganglions lymphatiques n’arrivent plus à bien jouer leur rôle de filtres. Il est différent des enflures qui apparaissent juste après une intervention chirurgicale. Il survient quelque mois ou même quelques années après le traitement.

Certains signes peuvent justifier l’apparition d’un lymphoedème. Le sujet peut sentir une sensation de plénitude, de lourdeur, ou de boursouflure dans les bras. Une diminution de la souplesse de mouvement des membres peut être constatée. Une rougeur ou une chaleur intense sont des signes d’apparition d’une infection.

Traitements du lymphoedème

La prise en charge d’un lymphoedème dès l’apparition des premiers signes est nécessaire pour éviter la chronicisation de la maladie. Le drainage lymphatique manuel, la pompe pneumatique de compression, le vêtement de compression sont des traitements du lymphoedème. Il est conseillé de traiter les infections le plus rapidement possible. La prévention est aussi nécessaire pour éviter l’apparition de la maladie. Des gestes simples des quotidiens peuvent réduire le risque d’apparition de la maladie. Il faut faire des exercices réguliers de façon modérée en sollicitant toutes les membres du corps. Il faut maintenir un poids idéal, car un surplus de poids favorise l’apparition du lymphoedème.

 

 

 

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.7/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Lymphoedème, 3.7 out of 5 based on 3 ratings
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés