Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Keratoconjonctivite

La keratoconjonctivite est une double inflammation de la conjonctive et de la cornée de l’œil. C’est une maladie dangereuse qui associe la conjonctivite et la kératite. La keratoconjonctivite se transmet de l’animal à l’homme et inversement. Elle est contagieuse et touche particulièrement les moutons et les chamois. Mais elle peut s’étendre à d’autres espèces d’animal. Parfois même, tout un troupeau peut être infecté par la maladie. Cette infection se transmet au contact avec les larmes et les sécrétions nasales et vaginales du porteur de la maladie…

La kératoconjonctivite se manifeste par un œil dilaté, opacifié et souvent purulent. La couleur de l’œil vire alors au jaune en présence de pu. La guérison de l’œil commence par un virement de couleur en rose qui est dû par un réseau sanguin qui s’y développe. Ensuite, l’œil devient bleuté puis revient au normal après 3 à 5 semaines. Si la maladie n’est pas traitée à temps, elle peut entraîner une cécité.

Causes de la keratoconjonctivite

En général, la keratoconjonctivite est d’origine bactérienne. Le Moraxella bovis est la principale bactérie responsable de la maladie. Mais des virus peuvent aussi être à l’origine de la maladie. D’autres causes comme les co-infections favorisent aussi l’apparition de la maladie. L’aspect vitreux de l’œil est susceptible d’être infecté par des borrélies qui peuvent entraîner la maladie. La conséquence de la complication d’une conjonctive est aussi une cause de l’apparition de la maladie. Des insectes comme les mouches peuvent aussi être responsables de la propagation de la keratoconjonctivite.

Symptômes de la keratoconjonctivite

Au début de l’apparition de la maladie, des picotements au niveau des yeux sont ressentis par le sujet atteint par la maladie. Ces picotements sont accompagnés par des sensations de brûlure et de sécheresse au niveau de la cornée. Après, l’œil se dilate et devient très sensible au vent, à la lumière et à la fumée. Le symptôme caractéristique de la présence de la kératoconjonctivite est la couleur jaunâtre de l’œil. Cette couleur jaunâtre est due à la présence d’une purulence au niveau de l’œil. Des rougeurs peuvent aussi apparaître au niveau de l’œil. Cette couleur vire au rose, c’est un signe que le sujet commence à guérir.

Traitements de la keratoconjonctivite

La keratoconjonctivite peut être traitée par des remèdes homéopathiques. Le remède de choix pour traiter efficacement les différentes formes de cette maladie est l’Apis mellifica. Le dosage à prendre est de 2 granules d’Apis mellifica 5 CH à prendre 5 fois par jour durant 2 jours. Ce dose sera suivie de 2 granules d’Apis mellifica 5 CH à raison de 3 prises par jour durant 6 jours.

Si la kératoconjonctivite est accompagnée de photophobie, le remède préconisé est l’Euphrasia officinalis. La posologie conseillée est de 5 granules d’Euphrasia officinalis 9 CH, à prendre 2 ou 3 fois par jour jusqu’à la disparition des symptômes. Si des douleurs intenses sont ressenties au niveau de l’œil, l’Arsenicum album est idéal pour soulager le malade. Le dosage administré au patient est de 9 CH avec une dose de 5 granules, 2 à 3 fois par jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Pour réduire les symptômes de kératite, le Pyrogenium 5 CH, Boribel 5 CH et Argentum 5 CH sont préconisés.

Toutefois, une consultation médicale est nécessaire lorsque les symptômes persistent au-delà de é à 3 jours. Une visite médicale s’impose en cas d’aggravation de la kératoconjonctivite.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés