Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Indigestions

Indigestions, brûlures d’estomac et flatulences: remèdes homéopathiques

En terme de maux d’estomac, vous devez avoir remarqué que les enfants en souffrent beaucoup plus que les adultes.  Toutefois, ceci est justifié en termes d’évolution et de mécanismes de défense, et ce sont les mêmes raisons qui nous poussent à garder notre habilité de ressentir la nausée et de vomir, même en étant adulte.  Votre corps peut ainsi développer ces symptômes en mécanisme de défense, mais ne croyez pas vous ne pourrez alors rien faire de votre côté.  Les remèdes qui suivent sont des substances qui mimiquent les symptômes de maux d’estomac.  L’astuce, dans notre cas, se trouve dans la quantité minimale et la précision du dosage de ces médicaments naturels, et culmine alors à aider votre corps à se défendre.

Ipécacuanha : Remède commun contre la nausée sévère et le vomissement, l’ipécacuanha est extrait de la racine d’ipéca, qui, en de grandes doses, cause ces symptômes.  En dosage réglé, c’est un remède puissant contre la nausée constante même après avoir rejeté, contre le vomissement accompagné de réflexes nauséeux, un manque de besoin de s’hydrater, et l’aggravation des symptômes face à la chaleur.  Quelquefois, le (la) patient(e) expérience même un mal de tête, la toux ou une menstruation sévère.

Arsenic : En effet, en petit dosage, l’arsenic se montre être un remède efficace et non-toxique, particulièrement dans les cas d’empoisonnement alimentaire.  Les symptômes incluent une aversion à tout type de nourriture, et une soif intense mais avec incapacité de se désaltérer sauf par quelques petites gorgées.  Le patient peut également souffrir de brulures d’estomac, d’une gorge irritée à cause du vomissement et de brulures au niveau de l’anus dans les cas de diarrhée excoriant.

Nux vomica : En cas de nausée et de vomissement dus à une suralimentation, une consommation élevée d’alcool ou de d’une intoxication alimentaire, et les symptômes incluent souvent la flatulence, le ballonnement, les brulures d’estomac et la diarrhée ou la constipation.  Ce remède vous procure aussi un soulagement contre les gueules de bois, et gère aussi les problèmes digestifs causés par les drogues récréatives.  Souvent, les symptômes sont au pire le matin, en se réveillant de mauvaise humeur, après une nuit agitée.  Le patient ressent un peu de soulagement avec de la chaleur, des compresses tièdes et des boissons chaudes.

Bryonia (Houblon sauvage) : A utiliser dans les cas de nausée causée par le mouvement ; en effet, le seul geste de se lever ou de se pencher suffit à rendre malade le patient.  La chaleur aggrave les symptômes.  Même si au niveau de l’abdomen, cela reste sensible au toucher, le patient se sent toutefois soulagé s’il s’allonge sur le ventre.  Il est important que l’air soit frais et puisse circuler.  La personne affectée peut aussi avoir très soif, surtout pour une boisson froide, quoiqu’un breuvage tiède soit recommandé.  Veuillez noter que souvent, avec ces troubles digestifs spécifiques, le patient peut aussi souffrir de maux de tête, surtout dans la partie antérieure du crâne.

Podophyllum (peltatum) : Ceci est un remède efficace en cas de diarrhée, de nausée et de vomissement.  Le patient ressent des gargouillis à l’abdomen, et souffre de flatulences plutôt sévères.

Pulsatille (anémone) : Utilisez contre les troubles digestifs quand vous avez mangé trop gras, ou du porc.  Les symptômes se manifestent avec le ballonnement, la distension abdominale, et quelques fois, une migraine.  Le patient ne ressent pas le besoin de boire.  Souvent, l’anémone est administrée plus aux femmes et aux enfants comparés aux hommes.

Le charbon végétal : Dans le cas d’une hyper-distension et de flatulences suite à toute forme d’alimentation.  Le patient ressent un soulagement temporaire avec les boissons pétillantes, car elles aident par rapport à la flatulence.  Toutefois, le corps lui-même continue de produire des gaz. Le charbon végétal apporte une solution permanente.

Natrum Phos (Phosphate de sodium) : Ceci est à la fois un sel et un remède homéopathique, recommandé pour les reflux acides.  Les symptômes sont les suivants : rots déplaisants, vomissement et jaunissement de la langue.  C’est particulièrement utile après une consommation haute en graisse.

Degré et Dosage : Utilisez le 6, 12 ou 30ème degré – soyez à 100 % sûr avant de vous administrer un remède au 30ème degré, que ce soit le traitement adéquat.  Sinon, optez pour le 6ème.  Concernant le dosage, prenez les substances à intervalles de 2-3h si les symptômes sont très forts, entre 4-6h quand cela s’améliore.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
  • Le langage du Répertoire 7 mars 2017
    Avec la sortie du répertoire, voici le bon moment pour vous de lire ou relire cet article de Kent sur le sujet. En résumé, je vous extrais cette phrase que mes étudiants ont maintes fois entendue. « L’utilisation mécanique du Répertoire ne mène jamais à une prescription artistique ni à des résultats remarquables ». Le langage du Répertoire […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés