Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Incontinence urinaire

L’incontinence urinaire s’agit d’une perte involontaire d’urine, qui s’oppose au réflexe normal de capacité à retenir ses besoins. Elle peut toucher les personnes de tout âge, mais elle est plus fréquente chez les personnes âgées. D’une manière générale, ce sont les femmes qui en souffrent le plus que les hommes. Il existe de nombreux types d’incontinence urinaire suivant leur origine pour ne pas citer que l’incontinence d’effort, l’incontinence d’urgence, l’incontinence mixte, l’incontinence par regorgement et l’incontinence urinaire fonctionnelle.

Incontinence urinaire : causes et symptômes

Les symptômes caractéristiques de l’incontinence urinaire sont la fuite urinaire ou la perte involontaire d’urine. S’il s’agit d’une incontinence à l’effort, la fuite d’urine se produit quand la personne tousse, éternue, rit ou fait un effort. Ce type d’incontinence touche surtout les femmes et se manifeste le plus souvent après un affaiblissement des muscles du périnée. L’incontinence urinaire d’urgence affecte aussi bien les femmes, les hommes que les enfants. Il est causé par l’hypersensibilité des muscles de la vessie et se manifeste par le besoin fréquent d’uriner d’urgence. L’incontinence urinaire mixte combine souvent ces deux types d’incontinence.

L’incontinence urinaire par regorgement est due au trop-plein d’urine dans la vessie. Elle se rencontre particulièrement chez les hommes qui souffrent de l’hypertrophie prostatique bénigne. Ses symptômes se manifestent par les difficultés pour uriner aussi bien le long de la journée que durant la nuit. Quant à l’incontinence urinaire fonctionnelle, elle affecte les personnes ayant des troubles physiques ou mentaux qui les empêchent de se rendre aux toilettes.

Traitement de l’incontinence urinaire

Il est important de soigner l’incontinence urinaire même si elle ne constitue pas vraiment une maladie. Dès que les premiers symptômes apparaissent, il faut se faire consulter. Par contre, si l’on ne traite pas l’incontinence urinaire, cette dernière peut causer d’autres maladies comme les éruptions cutanées et l’infection urinaire. Les options de traitement varient en fonction du type et de la cause de l’incontinence. Parmi les options, on peut citer le traitement par rééducation comme les exercices du plancher pelvien et l’entraînement comportemental, et le traitement médicamenteux. L’homéopathie ou la médecine douce peut également traiter efficacement l’incontinence urinaire.

Les remèdes homéopathiques de l’incontinence urinaire

L’homéopathie constitue l’une des médecines qui permettent de traiter naturellement l’incontinence urinaire et les symptômes associés. Elle peut guérir l’incontinence urinaire chez les hommes comme chez les femmes grâce à son large éventail de remèdes. Le Belladonna 9 CH est le remède efficace pour les patients qui ont envie fréquente et intense d’uriner ou qui ont une vessie hypersensible et douloureuse. Le Benzoïcum 9 CH est indiqué si le patient a des urines dégageant une forte odeur. Le Causticum 5, 7 ou 9 CH permet de soulager l’incontinence féminine tandis que l’Aloe socrotina atténue l’incontinence chez les hommes. Le Causticum 15 ou 30 CH permet également d’atténuer la paralysie de la vessie. La posologie pour chaque traitement homéopathique est de 3 granules à raison de trois fois par jour, si le sujet est un enfant. Les autres médicaments homéopathiques pour lutter contre l’incontinence urinaire sont l’hydrophobinum, le Ferrum metallicum, l’Arnica montana et l’Argentum nitricum. Il est à noter que le traitement homéopathique de l’incontinence urinaire varie suivant sa cause et sa gravité, il est donc déconseillé de faire une automédication.

Conseils pratiques pour la gestion de l’incontinence urinaire

Afin de mieux gérer l’incontinence urinaire au quotidien, il existe quelques mesures à prendre. Il est important de boire suffisamment pendant la journée pour limiter le risque d’irritation de la vessie. Il faut éviter la consommation des boissons ou des aliments qui favorisent le besoin d’uriner comme les agrumes, le chocolat, les mets épicés, le thé, le café et l’alcool. Enfin, les serviettes hygiéniques, gaines ou couches pour adultes ne doivent pas être utilisées qu’en dernier ressort.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +2 (from 2 votes)
  • PRATIQUE DE L’HOMEOPATHIE EN SALLE DE NAISSANCE 23 juillet 2017
    PRÉSENTATION DONNEE A L’OCCASION DU SÉMINAIRE CLINIQUE DE CALVI 2017 Par Cyril MALLET, sage-femme PARTICULARITES HOMEOPATHIE = UTILISER DES FORCES DYNAMIQUES DONC : VERIFIER L’ABSENCE D’OBSTACLES PHYSIQUES COMME : – vices de conformation du bassin : suivi de grossesse – tumeurs des parties molles – malformations fœtales (échographies) IL NE S’AGIT DONC PAS DE TRAITER […]
  • Séminaire Homéopathique La Ferté-Imbault 2 juin 2017
    SÉMINAIRE HOMÉOPATHIE CLINIQUE « au pays de Raboliot » La Sologne: nature préservée entre Loire et Cher, ses étangs et ses forêts, vous allez adorer ! Le Dr. Edouard Broussalian et toute l’équipe de Planète Homéo ont le plaisir de vous convier à un séminaire clinique, qui aura lieu du 1er au 4 novembre 2017 dans le cadre […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés