Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Hyperuricemie

Le sang transporte différents éléments en circulant dans l’organisme et le cœur. Ces éléments doivent s’y retrouver à quantité normale, sinon, il existe une anomalie. L’hyperuricémie est une présence anormale d’acide urique dans le sang. Le taux s’élève à 70mg/l. Il s’agit d’une pathologie différente de l’uricémie même si les deux termes semblent se rapprocher. Dans ce second cas, l’anormalité se réfère à la présence même de l’acide urique dans le sang. La maladie peut nécessiter un traitement ou non selon les causes et les effets de l’hyperuricémie sur le corps de la personne atteinte. Les remèdes homéopathiques sont efficaces pour éviter une aggravation de l’état de santé.

Les manifestations de l’hyperuricémie

L’urate ou le sel de l’acide urique est un des éléments que le sang transporte et dont il a besoin. Toutefois, il ne faut pas qu’il excède la concentration requise. L’acide urique est en réalité l’effet de la destruction des acides nucléiques ADN ET ARN que le corps contient. Il peut également être le résultat de la digestion des nourritures riches en acides nucléiques. L’augmentation du taux d’acide urique peut être provoquée par une fonction rénale insuffisante. Les causes de ces insuffisances peuvent être différentes. Le sujet peut avoir une maladie héréditaire et les enzymes contenus dans son organisme ne fonctionnent pas comme requis. Il existe également la consommation d’aliments qui contiennent trop de purines. En étant en excès, l’acide urique forme les cristaux et la personne risque d’avoir de la goutte ou de lithiase rénale ou encore connue communément sous l’appellation les calculs rénaux.

Les causes de l’hyperuricémie

L’origine de cette pathologie peut être nombreuse, la liste est non exhaustive. À l’instar de l’insuffisance rénale, la leucémie et les différentes maladies du sang, le diabète, la prise de diurétique, l’hémolyse, mais aussi obésité, psoriasis, infarctus du myocarde, jeûne, déficit en glucose, hypoglycémie, insuffisance respiratoire aigüe, et bien d’autres encore.

La maladie se manifeste le plus souvent par la goutte dont les crises se répètent à des moments précis de l’année. Il y a aussi une tuméfaction ainsi que des douleurs lancinantes et des rougeurs. C’est notamment au niveau de l’articulation du gros orteil que les signes sont extériorisés. L’hyperuricémie n’est pas une maladie qui se constate à un certain âge. Aussi bien adultes qu’enfant peuvent en être victime. Il s’agit d’une pathologie gênante et qui peut induire des maladies. C’est pour cela que le traitement est d’une grande importance. Les remèdes homéopathiques permettent de traiter et de soulager les douleurs et d’éviter des complications.

Les traitements homéopathiques de l’hyperuricémie

L’hyperuricémie peut être traitée par des remèdes homéopathiques. Les produits varient selon les symptomatologies et les causes de la pathologie. C’est pour cela qu’il faut bien se renseigner avant de choisir. Pour soulager les douleurs par exemple, on a le Colchicum 5 CH ou encore le Belladonna 7CH et le Ledum Palustre 4CH. Il en est de même pour l’Urtica 5CH et l’Apis mellifica pour les crises de gouttes. Si la pathologie est accompagnée d’une tendinite, le traitement consiste à une association de Guaïacum ou de Benzoïcum acidum. Dans le cas où la personne est atteinte de l’hyperuricémie à cause d’un excès alimentaire, le Sulfur 5CH lui correspond pour qu’il puisse réguler son appétit et les besoins de son organisme. Le Sepia 5CH est fait pour les femmes. Le Lycopodium 5CH s’associe au Colchucum 15CH et ainsi, la forme récidivante est écartée.

Les complications 

L’hyperuricémie peut s’accompagner de douleurs importantes notamment si l’excès en acide urique est difficile à éliminer. Dans ce cas, il importe de consulter un spécialiste, un médecin qui est en mesure de proposer le traitement adéquat. Des analyses sont à faire et pour les personnes plus jeunes de moins de 30 ans, il faut détecter si des anomalies génétiques sont à la source de la pathologie.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +1 (from 1 vote)
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
  • Le langage du Répertoire 7 mars 2017
    Avec la sortie du répertoire, voici le bon moment pour vous de lire ou relire cet article de Kent sur le sujet. En résumé, je vous extrais cette phrase que mes étudiants ont maintes fois entendue. « L’utilisation mécanique du Répertoire ne mène jamais à une prescription artistique ni à des résultats remarquables ». Le langage du Répertoire […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés