Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Hyperhidrose

Pour l’organisme humain, le rôle de la transpiration est important. Il contribue à une régulation thermique et ainsi, la température corporelle reste stable à 37°C toutefois, s’il s’avère être excessive, on parle d’hyperhidrose ou HH qui peut être gênante et incapacitante. Il s’agit d’une transpiration excessive à la fois embarrassante et qui peut entraîner de graves problèmes sur la vie sociale et professionnelle de la personne atteinte. Si le problème est resté méconnu depuis plusieurs années, la toxine botulinique a été découverte à l’heure actuelle. Il s’agit d’un contrôleur efficace de l’HH. Aussi, l’homéopathie peut intervenir pour atténuer la quantité excessive et traiter le mal depuis son origine.

Manifestation de l’hyperhidrose

La sueur est un produit naturel que les glandes sudoripares répartissent sous la peau. L’hyperhidrose est une forme d’excessivité de la production de sueur présentée par le corps humain. La régulation de la température de l’organisme se fait toujours, mais d’une manière excédentaire. On peut avoir une hyperhidrose localisée qu’on note surtout par une sudation limitée dans des parties précises. Il s’agit donc de la paume des mains, du visage, de la plante du pied et fréquemment aux aisselles. La forme généralisée est plus rare. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une sudation étendue sur tout le corps. L’origine de cette pathologie peut varier d’une personne à l’autre. L’atteint peut être une personne obèse, mais elle peut aussi être due par des hormones, des maladies, la prise de certains médicaments. Il y a aussi une responsabilité des facteurs émotionnels tels l’émotivité ou encore le stress.

Comment détecter l’ hyperhidrose ?

 Il est facile de détecter l’hyperhidrose. Le symptôme est marquant, car le sujet transpire excessivement sous les aisselles, au visage, à la plante du pied ou à la paume des mains. La sudation est abondante à un point que les vêtements peuvent être mouillés. Toutefois, des moments précis sont à remarquer. Les symptômes surviennent durant des périodes où la chaleur est très forte, durant des efforts physiques intenses ou après une forte émotion (colère, peur, frustration, ou bonheur…).

Tout le monde peut suer, mais quand il s’agit de grande quantité, il y a une anormalité. La quantité de sueur produite dépasse le volume normal dont la thermorégulation a besoin. Un trouble de surabondance est remarqué. La manifestation de la pathologie peut être désagréable pour celle qui la subit. Il est très difficile de cacher qu’on sue abondamment. Il est possible de gérer cette situation et d’en guérir si on se réfère au traitement adéquat. Il suffit de trouver le bon spécialiste et le remède efficace. En homéopathie, les possibilités sont nombreuses.

Traitement homéopathique de l’hyperhidrose

La médecine douce peut être un remède pour tout type de pathologie. Le traitement avec l’homéopathie peut être symptomatique pour lutter contre les mauvaises odeurs que la sueur engendre, notamment sous les aisselles. Le Sepia 9CH est parfait pour cela. À raison de 3 granules par jour, on peut mieux se sentir dans sa peau. Le Silecea 9CH est fait pour les odeurs des pieds ou le corps en générales. Au rayon homéopathie en grande surface ou en pharmacie, on peut trouver ce dont il faut. Toutefois, la demande d’informations chez un spécialiste est conseillée, le traitement sera différent selon les causes de la pathologie. Il peut aussi y avoir  un traitement de fond comme pour l’hyperhidrose due à l’obésité. On a donc le Calcarea carbonica 9CH ou encore Thuya 9CH ou encore le Chamomilla 9CH. Le China 9CH est fait pour des sueurs après la fatigue ou l’effort. Pour le MErcurius solubilis, 9CH, il convient à un état fiévreux. L’hyperhidrose peut être soulagée par un très large choix de remèdes homéopathiques. En général, la pathologie est sans danger à part la gêne qu’elle peut causer. En cas de doute et que si des traitements naturels ne sont pas efficaces, les conseils d’un médecin sont toujours recommandés.


VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 4.0/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
Hyperhidrose, 4.0 out of 5 based on 3 ratings
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés