Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Hydarthrose

L’hydarthrose ou l’épanchement de synovie est un liquide qui se retrouve dans une cavité articulaire, mais qui y est de manière excédentaire. Pour la plupart des atteints, elle se situe au genou. Il s’agit d’un épanchement inflammatoire qui provoque plus ou moins des douleurs et contient notamment des cellules mortes, du pus et des leucocytes nécrosés. Le liquide peut survenir sans raison particulière beaucoup plus chez les femmes que chez les hommes. Il est possible de le traiter avec la médecine douce en connaissant les causes et les symptômes.

 Les origines de l’hydarthrose

L’hydarthrose n’a pas d’origine spécifique. Il peut être provoqué par un choc au genou (violent ou non) ou un traumatisme au niveau de l’articulation. De manière répétée, ce dernier peut conduire à un début d’un grand rhumatisme inflammatoire. Il s’agit dans ce cas d’une forme particulière et récidivante de la pathologie. C’est pour cela qu’il est prudent de se protéger par des genouillères et toutes autres formes de protection.

La fracture, entorse, arthrose, ou polyarthrite rhumatoïde peut entrainer un gonflement de l’articulation au niveau des creux poplités de la rotule. Si on constate un gonflement, l’épanchement de liquide est peut-être présent. Selon les origines, les épanchements peuvent être différents. Une analyse est à déterminer à partir d’une ponction ou une analyse sur le liquide afin de connaître l’origine de la pathologie. La personne peut avoir un saignement hémarthrose par la lésion des ménisques, du cartilage ou encore de la capsule articulaire. Le gonflement par traumatisme induit par contre un liquide de formule dite mécanique. Et enfin pour un gonflement à partir d’une crise d’arthrose ou de goutte, des cristaux d’acide urique et/ou de calcium sont retrouvés.

Une fois les causes et la présence de l’hydarthrose déterminées, on peut y apporter des soins naturels et non violents comme notamment l’aromathérapie et l’homéopathie. La médecine douce est tout aussi efficace que les traitements médicamenteux. Il est par exemple possible d’appliquer des cataplasmes de fromages blancs, de chlorure de magnésium, d’eau salée ou de fromage blanc sur le genou. Des compresses avec une serviette imprégnée de Calendula associé à de l’eau ou du Philae sont aussi efficaces. Une meilleure hygiène alimentaire est aussi à adopter. Un régime de deux jours à un jour sec et un second hydrique. Mais les mono diètes sont également efficaces.

L’aromathérapie est une médecine douce qui peut aider à une bonne guérison de l’épanchement. Le thym, le cyprès, le géranium ou encore l’helichryse italien sont utilisés pour cela. D’un autre point de vue, l’homéopathie est aussi une bonne solution. Il s’agit de soulager les gênes importantes chez les personnes qui souffrent de l’hydarthrose. Toutefois, il importe de bien se renseigner avant de s’y fier.

Traitements homéopathiques de l’hydarthrose

Ainsi, pour un épanchement articulaire apparu suite à un traumatisme, l’ARNICA 4 ou 5CH peut aider à atténuer les courbatures et les ecchymoses présentées. Tandis que si l’articulation est enflée, rougie et des douleurs piquantes ou déchirantes se font sentir et que le moindre mouvement est gênant, le BRYONIA 4 ou 5CH est ce qu’il faut. On le complète par le Rhys Tox 4CH pour résorber l’enflure. Si l’hydarthrose reparait dès un effort violent tel le sport ou par temps humide, le traitement correspondant est le RHUS TOXICODENDRON 4 ou 5CH. L’agitation du malade ainsi que le fait qu’il ne puisse rester tranquille malgré la douleur faite aussi partie des symptomatologies soignées par ce remède. S’il s’agit d’hydarthrose chronique, le Natrum Sulfuricum, le Calcaréa fluorica et le Luesinum sont de bonnes solutions. Les dosages peuvent varier et c’est ainsi que les conseils d’un expert sont requis avant d’entreprendre les remèdes par la médecine douce.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.3/5 (25 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -6 (from 8 votes)
Hydarthrose, 3.3 out of 5 based on 25 ratings
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés