Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Glaucome

Le glaucome est une maladie grave du nerf optique qui peut entrainer une détérioration du champ visuel. Cette maladie est responsable des cas de cécité, des détériorations visuelles non corrigibles par le port de lunettes. Le glaucome peut rendre aveugle. Plus de 66 millions de personnes dans le monde sont estimées affectées par cette maladie. Cette maladie atteint généralement les personnes de plus de 40 ans.

Il existe différentes formes de glaucome. Le plus fréquent est le glaucome à angle ouvert. L’autre forme est un glaucome par fermeture de l’angle. Le glaucome à angle ouvert se manifeste par la fermeture progressive du filtre d’évacuation qui est le trabéculum. Le patient ne ressent pas l’augmentation lente de la pression oculaire.  Le glaucome par fermeture de l’angle est très brutal, il est aussi appelé glaucome aigu. Ce glaucome se manifeste par un accolement en quelques instants de l’iris au filtre d’évacuation. D’importantes douleurs ainsi qu’une baisse de la vue sont des symptômes de la maladie.

Causes du glaucome

Le glaucome peut survenir sans cause particulière, mais aussi suite à une maladie oculaire comme le diabète. Il peut être dû par une montée de la pression oculaire dans l’œil qui est le résultat d’une obstruction du filtre d’évacuation du liquide intraoculaire. L’excès de pression dans l’œil va entraîner une déformation de la papille optique. Cette dernière est une des régions les plus fragiles de l’œil et par laquelle sort le nerf optique. Une atteinte du champ visuel peut être la conséquence de la destruction progressive du nerf optique. D’autres causes peuvent être à l’origine du glaucome comme l’accolement de l’iris devant le trabécalum ou l’existence d’une membrane anormale et imperméable devant le trabéculum dès la naissance.

Le glaucome peut être dû à trop de pression artérielle. Cette pression est différente de la pression oculaire. Elle est plus faible. La pression artérielle peut être accompagnée par un déséquilibre de la pression oculaire.

Le glaucome est aussi héréditaire. Cette maladie peut être présente dans une famille tout entière. Il peut s’agir d’un parent proche ou plus éloigné. Il est particulièrement conseillé aux personnes ayant un parent glaucomateux de se faire suivre. Le glaucome peut survenir aussi suite à une maladie ou un accident. Tous les évènements qui sont susceptibles de causer une hausse importante de pression artérielle peuvent provoquer un glaucome. Ces évènements peuvent être un traumatisme brutal de l’œil, une infection ou une inflammation prolongée de l’œil. Une intervention chirurgicale oculaire avec complication peut aussi entraîner cette maladie.

Symptômes du glaucome

L’œil est constitué par un liquide nommé humeur aqueuse. Ce liquide remplit toute la partie antérieure de l’œil. Il est fabriqué au niveau des procès ciliaires, juste derrière l’iris puis s’écoule vers l’avant. Il joue le rôle de régulateur de la pression à l’intérieur du globe oculaire. Les différentes structures de l’œil sont nourries par ce liquide. An cas de glaucome, l’humeur aqueuse s’accumule de façon anormale qui provoque un accroissement de la pression intraoculaire. En stade précoce, le glaucome ne présente pas de symptômes, mais au fur et à mesure de son évolution, le glaucome peut atteindre le nerf optique qui peut aboutir à la perte des messages visuels. Sans traitement adapté, il peut entraîner une altération de la vision jusqu’à une cataracte.

Traitements du glaucome

Le glaucome se traite soit à l’aide des collyres, soit par les lasers ou bien par chirurgie. Les collyres peuvent diminuer la quantité d’humeur aqueuse ou augmenter son évacuation. Des effets secondaires peuvent être visibles comme une rougeur des yeux ou bien l’apparition de l’asthme ou des maladies cardiovasculaires.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -2 (from 4 votes)
Glaucome, 1.0 out of 5 based on 1 rating
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés