Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Fracture

Une fracture est une lésion par cassure de la continuité osseuse. Une fracture varie selon l’anatomie topographique, selon le siège sur l’os, selon les rapports avec l’articulation. Selon son siège, elle peut-être diaphysaire ou métaphysaire ou épiphysaire. Il existe deux types de fracture à savoir une fracture simple et une fracture complexe. Une fracture peut prendre une forme transversale ou oblique ou spiroïde. En fonction du déplacement osseux, la fracture peut être stable ou instable. Une fracture peut aussi être simple ou complexe.

Pour démontrer la présence d’une fracture, la radiographie est l’examen de choix. Mais cette méthode n’est pas toujours fiable, elle peut passer à côté de certaines fractures comme les fractures récentes et sans déplacement. Les méthodes de la scintigraphie ou la Tomodensitométrie sont aussi utilisées pour détecter une fracture.

Des complications immédiates peuvent survenir suite à une fracture. En général, un état de choc et de lésions est visible après une fracture. Ces lésions peuvent être : des lésions cutanées, des lésions vasculaires, des lésions nerveuses, des lésions musculaires, des lésions tendineuses et articulaires. Mais il peut aussi se produire des complications secondaires comme une décompensation des tares sous-jacentes, complication liée au décubitus, déplacement secondaire, problème de cicatrisation, infection nosocomiale. Même si la facture à l’air d’être guéri, il se peut que des complications tardives surviennent après pas mal de temps. Ces complications tardives peuvent être une cal vicieuse qui est une nouvelle formation osseuse liant les fragments d’un os fracturé en mauvaise position. Un retard consolidation, une raideur, une arthrose, des troubles trophiques résiduels peuvent être des conséquences à long terme d’une fracture.

Dans la plupart des cas, une fracture d’un os n’est pas toujours dangereuse. Mais les dégâts provoqués sont importants comme l’impotence fonctionnelle. Désormais, les séquelles d’une fracture sont limitées par le progrès de la médecine d’urgence, de la radiologie et du traitement des fractures.

Causes d’une fracture

Les traumatismes surviennent après un coup direct, un écrasement, un brusque mouvement de torsion ou une contraction musculaire extrême. Des pathologies au niveau d’un os fragilisé apparaissent suite à des maladies héréditaires, des maladies métaboliques ou des tumeurs osseuses primaires ou secondaires. La fatigue se produit après une multitude d’efforts répétés sur un os.

 Symptômes d’une fracture

Une fracture survient après un choc ou une chute. La partie du corps reçoit un choc et se casse. L’onde de choc se propage dans les os et une autre partie distante. L’os le plus fragile de rompt. Une douleur intense apparaît brusquement après la chute ou le choc. Cette douleur est localisée dans un endroit précis. Il apparaît une invalidité fonctionnelle. Certains mouvements sont impossibles à effectuer. Une déformation sera constatée avec une formation d’un gonflement, d’une angulation du membre et d’un enfoncement. Mais il existe encore plusieurs signes qui peuvent indiquer un problème articulaire. Néanmoins, certaines fractures présentent des symptômes atténués tels que la fêlure.

Traitements d’une fracture

Lors d’une fracture, le principal risque est de bouger la victime. La fracture risque de bouger et par conséquent, provoque une blessure interne. La victime doit donc rester immobile avant l’arrivée des urgences.

Deux traitements permettent de guérir une fracture à savoir : les traitements orthopédiques et les traitements chirurgicaux. Les traitements orthopédiques permettent une réduction des fractures déplacées. Grâce à ce type de traitement, les fragments osseux seront remis dans leurs rapports anatomiques de façon manuelle ou instrumentale. Pour les fractures non déplacées, ce traitement utilise une contention plâtrée.

Les lésions osseuses et cutanées sont traitées chirurgicalement. La méthode de l’ostéosynthèse percutanée ou interne ou externe est utilisée pour les lésions osseuses. Tandis que des sutures et greffes sont adoptées pour des lésions cutanées.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 1.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: -2 (from 2 votes)
Fracture, 1.5 out of 5 based on 2 ratings
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés