Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Énurésie

L’énurésie primaire ou secondaire est l’émission d’urine inconsciente et involontaire, se produisant de manière répétée dans les habits ou au lit. Chez les enfants de plus de 5 ans, l’énurésie apparaît au cas de non atteinte du tractus urinaire, la plupart du temps le soir. Pendant la journée, l’enfant n’a pas de problème pour retenir son urine et peut donc aller aux toilettes de façon normale. Fréquemment, il s’agit d’énurésie lorsque l’incontinence urinaire se présente au moins 2 fois par semaine et qu’elle entraîne une grande souffrance avec un dérangement du fonctionnement social, familial et scolaire.

On caractérise classiquement :

– l’énurésie primaire : lorsque l’enfant continue de mouiller son lit après l’âge de 5 ou 6 ans ; et l’énurésie secondaire lorsqu’un enfant qui ne mouillait plus son lit depuis au moins 6 mois recommence à le faire, généralement à la suite d’un bouleversement ou à cause d’un trouble de santé. Les sphincters de la vessie sont établis d’un assemblage de fibres musculaires lisses ou striées dominant l’ouverture de l’orifice naturel de l’urètre, qui est le canal qui entraîne l’urine de la vessie à l’extérieur. Chez l’homme, cette voie donne lieu au passage du sperme. Le sphincter de l’urètre se trouve dans le périnée, établit de nombreuses couches musculaires que l’on appelle des plans, dont le muscle releveur de l’anus et les muscles ischiococcygiens représentent le plus profond. Cependant, le muscle transverse profond construit le plan musculaire moyen, et le plan superficiel est établit, à son tour par le sphincter de l’anus et les muscles transverses superficiels, bulbo et ischio-caverneux, constricteurs de la vulve chez la femme. La situation de l’urètre après l’issue du sphincter, le scrotum, la ligne saillante de la peau et l’anus fait partie du périnée chez l’homme.

Les causes de l’énurésie

Concernant les causes de l’énurésie, il faut remarquer une infection urinaire, pouvant être des anomalies telles que la lésion de l’urètre, des uretères, de la moelle épinière, kyste, lipome, qui se constate à l’aide d’un examen de l’appareil urinaire par échographie, radiographie, I.R.M.et cystographie. Dans environ 70 % des cas, on remarque aussi une étiologie familiale et l’immaturité de la vessie, c’est-à-dire une faiblesse de développement neuromusculaire. L’énurésie peut aussi être causée par la perturbation psychosociale, en particulier dans les familles où il y a des facteurs troublants comme une décomposition familiale, des problèmes économiques ou encore des insuffisances éducatives ou psychoaffectives. Dans un très petit nombre de cas, l’origine peut être due à l’éducation insuffisante ou inadaptée sur la propreté, mais aussi au traumatisme. Cela est favorable aux enfants qui sont placés dans un centre d’accueil. Une rare incontinence permanente risque de faire rappeler un début neurologique comme un défaut de développement du sacrum, une atteinte de la moelle épinière, un lipome qui est une tumeur sous-cutanée bénigne s’enrichissant aux dépens du tissu graisseux, un kyste de la colonne vertébrale. Les causes de l’énurésie nocturne secondaire incluent le diabète sucré, mais qui est très rare, une infection des voies urinaires, un stress émotionnel comme la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, la perte d’un être cher ou encore des conflits familiaux.

Les symptômes de l’énurésie

Chez l’enfant qui a atteint l’âge de contrôler sa vessie durant son sommeil, c’est-à-dire plus de 5 ans, les symptômes d’énurésie sont courants comme les draps toujours mouillés d’urine, qui est un des signes évidents. À savoir que fréquemment, les enfants souffrant d’énurésie nocturne ont un sommeil très profond. L’enfant peut aussi se réveiller la nuit et faire signe quand il vient de mouiller son lit ou encore alerter les personnes qui s’occupent de lui.

L’énurésie expose des difficultés parce qu’elle a des effets sur l’estime de soi de l’enfant chez qui elle cause des troubles affectifs. Par conséquent, en vue de contrôler de tels troubles psychologiques, il est important de ne pas critiquer l’enfant et de le soutenir en lui faisant part qu’il s’agit d’un accident, par exemple. De nombreux enfants plus de 5 ou 6 ans, maladif de ce trouble peuvent redouter de passer la nuit chez un ami, au cas où ils mouilleraient le lit.

Toutefois, le diagnostic d’une énurésie nocturne nécessite pleinement un examen médical détaillé de la part d’un pédiatre, d’un médecin interniste ou d’un généraliste voire même un endocrinologue, car il faut s’affirmer qu’il s’agit bien d’une énurésie nocturne et pas d’une autre affection du système urinaire ou d’une énurésie diurne et nocturne, c’est-à-dire pas uniquement la nuit.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Homéopathie et Choléra 8 septembre 2018
    Cet article du Figaro est daté du 13 Juillet 1884. Après un petit traitement d’image Photoshop pour rendre le texte plus lisible et le débarrasser de sa grisaille, voici un texte édifiant sur les capacités de l’homéopathie. Merci à Athelas de Planète Homéo pour avoir retrouvé ce document d’archive. Bien sûr les «collabos» et autres […]
  • Protocoles, vaccination, isothérapie et homéopathie 5 août 2018
    Introduction Le mot protocole possède des résonances magiques un peu à l’instar des suffixes « pro » ou « plus » que le marketing pousse souvent à ajouter au nom d’un produit. Dans l’imaginaire du public, le PROTOCOLE, c’est le garant de la « science » et du « sérieux ». Or le terme est justement l’application aveugle d’instructions donnés par en haut. […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés