Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Dysfonction érectile

La dysfonction érectile ou dysfonction sexuelle ou également trouble du désir peut concerner tout le monde. Cette complication se manifeste à tout âge et touche aussi bien les hommes que les femmes. Quoi qu’il en soit, il est toujours difficile de distinguer ce qui est psychologique et physiologique. Une dysfonction érectile est présente lorsqu’une personne se trouve dans l’incapacité à avoir et de maintenir une érection, et ce, d’une façon récurrente. Presque la majorité des hommes vont connaitre un jour ce dysfonctionnement, mais cela ne perturbera pas pour autant la vie du partenaire et de celui qui est concerné. En effet, la dysfonction érectile concerne 20% des hommes âgés entre 50 et 59 ans, un rapport qui augmentera avec la maladie et l’âge.

Les symptômes de la dysfonction érectile

Quand un homme ne peut maintenir ou obtenir une érection, il est question de dysfonction érectile. En effet, la dysfonction érectile se traduit par une difficulté ou une incapacité constante à avoir une érection, une incapacité à maintenir une érection après la pénétration ou bien une érection pas assez ferme pour passer à la pénétration. La baisse du désir est un des symptômes de la dysfonction érectile. Elle se caractérise par une disparition mystérieuse et continue au désir sexuel et parfois même, à un dégoût systématique concernant les activités sexuelles. L’éjaculation précoce fait également partie de la dysfonction érectile. L’éjaculation se manifeste après très peu de stimulation et quelquefois, avant la pénétration. Une éjaculation arrive régulièrement ou en moins d’une minute après la pénétration.

Les causes de la dysfonction érectile

Nombreuses sont les causes de la dysfonction érectile, entre autres, le stress, l’hypertension, le diabète ou la déprime. Diverses maladies mentales ou physiques entrainent également une diminution du désir sexuel et aussi à cause de la fatigue engendrée. Dans le cas où il ne s’agit pas des effets secondaires de certains médicaments, les problèmes professionnels, une véritable dépression, un léger coup de blues ou autres causent la baisse du tonus psychique et qui influe sur la libido. Tout de même, le sexe est le meilleur des antistress. Des raisons biochimiques ou anatomiques pourraient causer des troubles de l’érection. La prise des substances comme les antalgiques narcotiques, l’alcool, la cocaïne, les diurétiques thiazidiques, les antidépresseurs tricycliques, les médicaments anticancéreux, les médicaments anxiolytiques, les œstrogènes, les narcotiques, les sédatifs et autres engendre la dysfonction érectile. En effet, les troubles circulatoires, la maladie de la Peyronie, le cancer, une blessure pelvienne ou de la moelle épinière, des troubles hormonaux, une dépression, le tabagisme, l’anxiété de la performance, les troubles psychologiques situationnels, des médicaments et une aversion sexuelle sont des sources sûres de la dysfonction érectile.

Amplifier sa libido avec des remèdes homéopathiques

L’homéopathie peut être le meilleur stimulant sexuel contre la dysfonction érectile, la baisse du désir, l’absence du plaisir et même la sécheresse vaginale. Souvent, la libido est soumise aux dangers de la vie quotidienne. Le manque de temps, trop de stress ou trop de fatigue provoque un malaise dans un couple. Ainsi, des remèdes homéopathiques pour homme et pour femme sont accessibles face à la dysfonction érectile. Pour l’homme, du Lycopodium 15 CH pour une fois par semaine à prendre en alternance avec une dose de kalium carbonicum 9 CH jusqu’à une amélioration. Pour la femme, prendre une dose de Graphites 15 CH pour une fréquence d’une fois par semaine, à prendre en alternance avec une dose de Sepia 5 CH jusqu’à amélioration.

 

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.6/5 (58 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +7 (from 15 votes)
Dysfonction érectile, 2.6 out of 5 based on 58 ratings
  • Complotisme, Homéopathie, et COVID-19 19 mai 2020
    Complotisme et Coronavirus J’aime bien comprendre et éventuellement apprendre le sens des mots, surtout ceux qu’on me jette à la figure. Voici ce que dit Wikipedia, dont chacun connaît la « neutralité ». Une théorie du complot, également désignée par les néologismes conspirationnisme ou complotisme, est une hypothèse qui propose d’expliquer un événement par l’action concertée et […]
  • Hering et Lachesis, premier proving 8 mai 2020
    Hering et Lachesis, premier proving   Je suis très heureux que mon ami Athelas ait mis la main sur ce texte qui fait vibrer nos fibres d’homéopathes. En effet l’aventure de Hering au Surinam, son empoisonnement volontaire pour explorer les propriétés du venin et permettre de sauver par la suite des dizaines de milliers de […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés