Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Dépression

Les cures homéopathiques pour guérir la dépression

La dépression est un mal qui atteint de plus en plus la population mondiale et affecte des individus de toutes les tranches d’âges. L’homéopathie offre une possibilité alternative du traitement classique de la dépression. Comme les antidépresseurs conventionnels, les remèdes homéopathiques peuvent aider certaines personnes à se guérir de la dépression. L’homéopathie comprend une panoplie de remèdes qui assurent une cure efficace et sûre de la dépression. Le remède approprié dépend d’un diagnostic précis du mode de vie du patient, de sa santé physique et psychologique ainsi qu’une analyse de la totalité de ses symptômes se basant sur le type d’individu.

 

Arsenicum album (les perfectionnistes)

L’arsenicum album est fabriquée à partir de l’arsenic blanc. Ce remède est recommandé pour les personnes qui s’inquiètent indûment de leur santé ou qui sont perfectionnistes et trop critiques de soi et des autres. Ces personnes sont à risque de dépression si elles ne parviennent pas à satisfaire leurs propres normes élevées. L’arsenicum album est approprié pour les individus qui sont généralement physiquement plus malades par le temps froid, sont très sensibles à la douleur et souffrent le plus entre minuit et deux heures du matin.

Aurum metallicum (les surmenés du travail)

L’aurum metallicum est réalisée à base de l’or. Elle est utilisée pour les personnes qui se surmènent dans leur travail et qui ont un sens excessif d’obligation et de responsabilité. Ce sens excessif affecte leur système nerveux et les rend susceptibles au désespoir, à un sentiment d’inutilité et à des pensées suicidaires – normalement suite à une défaillance discernée dans leur travail ou leur vie personnelle. La prescription de l’aurum metallicum s’accompagne normalement d’une recommandation de la marche à l’extérieur (de l’enceinte de la maison ou du lieu de travail).

Carbonicum calcium (individus à nature introvertie)

Ainsi qu’indique le nom, le carbonicum calcium se compose d’un mélange de carbone et de calcium et est fabriqué avec la couche interne d’une coquille d’huître. La dépression peut se déceler chez des personnes dont l’extérieur solide et l’apparence fiable dissimulent une nature industrieuse timide et introvertie. Ces personnes peuvent se sentir fatiguées, anxieuses, retirées et ont tendance à s’apitoyer sur elles-mêmes, suite à des pressions de travail accablantes. Les personnes répondant à ce remède sont des gens qui transpirent facilement, et qui habituellement se sentent léthargiques et souffrent d’insomnie – spécialement dans un environnent étranger ou tout simplement inhabituel.

Ignatia amara

L’ignatia amara est la forme homéopathique de la fève de saint Ignace. Le remède est souvent utilisé après le deuil. Elle convient à ceux ou celles qui se sentent déprimé(e)s après avoir essayé de supprimer les sensations de chagrin, de l’abattement ou d’un bouleversement émotionnel au détriment de crises d’hystérie ou des sautes d’humeur. Souffrant ainsi d’une tension extrême imposée sur leurs systèmes nerveux, ces individus succombent à la dépression. Les personnes qui réagissent à l’ignatia amara révèlent des symptômes comme une boule dans la gorge et les combats fréquents contre les bâillements.

Kali phosphoricum (individus souffrant de surmenage)

Ce médicament s’avère profitable pour des gens qui sont normalement clairvoyants et extravertis. Ces personnes réagissent aux effets de l’épuisement dû au surmenage en devenant timides, sollicitant la solitude et en s’affligeant des bruits soudains. Outre le changement de l’humeur, ils développent souvent une faiblesse musculaire, ont le teint jaunâtre et peuvent se réveiller très tôt avec une sensation de faim.

Lachesis muta

A base du venin de serpent, le lachesis muta peut aider à traiter la dépression causée par la répression, la jalousie ou la suspicion. Elle forme le remède approprié des personnes qui abhorrent l’engagement et le confinement. Ils peuvent s’alarmer au sujet des affaires du monde et sont souvent très loquaces. Le lachesis peut traiter la dépression ménopausique, en particulier si la femme se sent pire au réveil et souffre avec des sueurs chaudes ou des bouffées de chaleur.

Natrium carbonicum (personnes de nature douce)

Les gens désintéressés ou généreux qui se préoccupent profondément de leur famille et de leurs amis peuvent déprimer après une perte ou une déception. Ils essaient de cacher leurs sentiments des autres, ce qui empire des fois leur état. Constitutionnellement, ils ont des systèmes digestifs faibles et une intolérance marquée aux produits laitiers. Ils ont tendance à s’isoler et peuvent écouter de la musique triste quand ils se sentent mal. Pour ces types d’individus le natrium carbonicum peut être un remède très efficace.

Natrium muraticum

Ce remède est utile pour les sensibles, les raffinés, les gens sérieux, qui ont à l’intérieur, des sentiments forts et peut-être de la colère, du chagrin ou la peur de perdre le contrôle. La manière dont ils intériorisent ces sentiments peut conduire à la dépression. Ils n’aiment pas la consolation des autres et semblent stoïques et contrôlés. Ils ont besoin d’être seuls pour pleurer et peuvent être émus aux larmes par la musique. Les gens qui bénéficient de ce remède souffrent souvent de migraines et sont fatigués par le soleil.

Nigricans Pulsatilla

Les personnes ayant besoin de ce remède semblent enfantines avec des émotions qui varient, sont d’humeur changeante et sensibles. Lorsqu’ils sont au plus bas, ils pleurent facilement, profitent de la consolation et ont besoin du soutien des autres. La pulsatile est un remède utile pour la dépression due aux changements hormonaux après l’accouchement ou la ménopause. La femme aura souvent envie des aliments sucrés et va prendre du poids.

Sépia

Le sépia est fabriqué à partir de l’encre de seiche. Il est utilisé pour les gens fatigués, irritables – surtout quand ils sont dépassés par leurs responsabilités vis-à-vis des membres de la famille. Ils dirigent leur irritabilité envers des êtres chers et ont de la difficulté à expliquer leurs symptômes. Le remède est utilisé pour la dépression postnatale, la perte de libido et les symptômes de la ménopause, en particulier lorsqu’ils sont accompagnés par un sentiment d’affaissement dans la région pelvienne.

Staphysagria (individus aux sentiments extrêmes)

Le staphysagria soulage aussi la dépression induite par un excès de zèle au travail menant éventuellement au surmenage et est approprié pour les patients qui refoulent leurs émotions, surtout la colère extrême ou la rage, et qui peuvent éclater sous une pression sévère. Une grande activité sexuelle est souvent existante. Des maux de tête liés au stress, les maux de dents et douleurs de l’estomac sont des indices pointant vers l’emploi de ce remède. Lorsque la personne n’est pas en phase de dépression, elle peut être de nature douce. Ceci dit, le staphysagria n’est efficace que si l’individu rassemble de tels caractéristiques et un tel mode de vie.

Dosage d’orientation

L’activité de la réparation, c’est-à-dire de la guérison, est déterminée par le nombre de dilutions pratiquées sur la teinture mère. Pour sélectionner une dose, l’avis d’un homéopathe est primordial ou au cas échéant, il est conseillé de débuter sur une plus faible puissance telle que la dilution au six centième degré (6C) ou la dilution au douze centième degré (12C). La puissance peut être augmentée, mais il n’est pas nécessaire ou souhaitable de prendre des puissances au-delà de trente centième degré (30C) sans consulter un homéopathe.

Les mesures correctives

Il est primordial de s’apparenter avec les instructions et de suivre à la lettre les conseils donnés pour l’utilisation du médicament homéopathique. La règle de base est de prendre un comprimé comme indiqué, et d’examiner les effets accrus. La dose peut être répétée deux ou trois fois par jour sans danger. Contrairement aux remèdes classiques de la dépression, il est conseillé d’arrêter de prendre les remèdes homéopathiques dès qu’une amélioration de la dépression est visible. Si aucune amélioration n’est observée dans les dix jours, il est strictement recommandé de demander des conseils qualifiés afin d’obtenir un meilleur rétablissement.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 2.3/5 (7 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: +4 (from 4 votes)
Dépression, 2.3 out of 5 based on 7 ratings
  • Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium 22 décembre 2016
    Voici un excellent exposé du docteur Ravalard, presenté lors du séminaire de Vannes, sur Cadmium Sulfuratum et les sels de cadmium Pourquoi le Cadmium?   De nombreux patients cancéreux viennent chercher de l’aide chez les homéopathes.   Que répondre à leurs demandes, comment gérer leurs situations? D’où ma lecture de nos anciens sur le sujet […]
  • Sortie du Répertoire 8 décembre 2016
    Ouvrage indispensable, voila la version 2017, enrichie, et éditée par Edouard Broussalian du répertoire homéopathique de Kent Une version inédite, en couleur, avec les valorisations relatives et générales ! Vous pouvez le retrouver dans l’e-boutique ici Cette 5ème édition est l’aboutissement de nombreuses années de réflexion sur le répertoire et les données issues de sa […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés