Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Délire

Le délire peut se définir comme étant une perturbation temporaire des capacités mentales. La  personne atteinte de cette maladie se monte une image personnelle qui  est tout à fait irréelle. Le délire érotomaniaque se caractérise chez un sujet qui pense être aimé et qui prend ses envies et désirs pour des faits réels. Ici, le désir est traduit par un excès d’appétit sexuel. Dans des cas, chez les femmes, l’objet du délire pourrait être une personne d’une classe sociale supérieure tels un supérieur hiérarchique ou un médecin. Le délire aigu est un déséquilibre mental ou une forme d’aliénation. Le délire vient avec  une agitation extrême et une éminence de la température. En fait, le délire chronique s’observe pendant la psychose hallucinatoire chronique.

Le délire est une perturbation globale qui est réversible, aiguë et chronique du fonctionnement de la pensée. Pour une pathologie, le délire se singularise par une croyance basée sur une fausse information ou une information incomplète telle que les autres effets de perception, l’illusion et tant d’autres facteurs encore. D’habitude, les délires apparaissent comme une maladie neurologique ou une maladie mentale. Toutefois, le délire est d’une importance particulière en termes de diagnostic des troubles comme la dépression psychotique, les épisodes du trouble bipolaire, la paraphrénie et la schizophrénie.

Les causes du délire

Le délire est, dans un cas général, provoqué par une maladie mentale ou physique et il est souvent temporaire et réversible. Plusieurs troubles provoquent le délire à savoir les conditions qui dépossèdent le cerveau d’oxygène ou encore autres substances. Les causes qui affirment le délire sont l’effet de l’alcool ou le retrait du médicament sédatif, l’abus de drogue, la chirurgie, les poisons, les infections dues aux mauvaises hygiènes des voies urinaires ou également une pneumonie.  En effet, le délire est une confusion soudaine grave se manifestant par des changements rapides dans les fonctions cérébrales et qui arrivent avec une maladie mentale ou physique.

Remèdes homéopathiques et délire

Le délire est un trouble psychique qui se caractérise par la perte du sens de la réalité. Bien que les médecins recommandent la consultation d’un psychiatre, l’homéopathie est un traitement efficace pour remédier à cette pathologie. 5 granules de Belladonna 15 à 30 CH environ tous les quarts d’heure sont recommandés pour traiter la fièvre suivie de délire. Dans le cas où les délires s’accompagnent de coups ou de violence, il faut prendre 3 granules de Belladona 9 CH pour une fréquence de trois fois par jour. Si le patient est perçu comme enragé, pleure et hurle, le Cantharis 9 CH calme ces symptômes. Il lui faut juste prendre 3 granules pour trois fois par jours. Dans le cas où le malade présente un délire lié à la peur, il faut lui donner 5 granules de Cuprum metallicum 15 CH pour une prise quotidienne. Si le délirant sent comme une présence dans son lit lorsqu’il dort, 3 granules de Petroleum 9 CH est à prendre toutes les heures. Pour le patient qui présente un symptôme de délire calme, 3 granules de Phosphoricum acidum 9 CH pour une prise de deux fois par jour est conseillé. Pour le délire à humeur changeante et suivi d’une paranoïa, Hyoscyamus niger à dilution 15 CH est fortement recommandé.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Séminaire à Montréal: 8, 9 et 10 Septembre 2017 12 mars 2017
    Après Agadir au Maroc et Bath en Angleterre, rendez vous les 8, 9, et 10 septembre 2017 à Montréal  ! Nous serons accueilli au sein de l’université de Québec (UQAM) Comme d’habitude, ce séminaire clinique, sera projeté sur grand écran avec un jeu de plusieurs caméras, permettant aux participants de voir en direct le Dr. Broussalian […]
  • Le langage du Répertoire 7 mars 2017
    Avec la sortie du répertoire, voici le bon moment pour vous de lire ou relire cet article de Kent sur le sujet. En résumé, je vous extrais cette phrase que mes étudiants ont maintes fois entendue. « L’utilisation mécanique du Répertoire ne mène jamais à une prescription artistique ni à des résultats remarquables ». Le langage du Répertoire […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés