Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Contraception

La réduction du taux de fécondité par le biais de la contraception a permis la mise en place de diverses politiques sur le contrôle des naissances, depuis le début du XXe siècle. Cette politique de réduction du taux de fécondité est déterminée par l’Organisation mondiale de la santé comme l’usage de dispositifs, de procédures, d’agents ou de méthodes afin de diminuer la probabilité de fécondation ou de l’éviter carrément. En effet, la contraception définit simplement les procédés réversibles et temporaires. Autrement, il est question de stérilisation à savoir la ligature des trompes, la vasectomie ou la castration. En effet, la contraception est une méthode qui a pour objet d’éviter temporairement la grossesse. Plusieurs méthodes de contraception sont mises en places et concerne autant les hommes  que les femmes.

But de la contraception

La contraception a pour but d’éviter autant que possible une grossesse non désirée. Ainsi, la contraception touche en même temps les femmes que les hommes quand bien même ce serait à la femme d’éviter une grossesse. Il existe, en effet, différentes méthodes de contraception, mais qui ne sont pas tout à fait à 100%? Toutefois, certaines méthodes sont plus efficaces que d’autres et les méthodes contraceptives mises en place diffèrent en fonction de l’âge à savoir une femme adulte avec ou sans enfant, une mère de famille, une adolescente, une femme qui a plus de 40 ans ou autres. À chaque méthode l’on tient compte des habitudes sexuelles comme être avec des partenaires multiples, un couple stable, un risque d’attraper une maladie sexuellement transmissible et autres. Ces méthodes contraceptives présentent divers mécanismes d’action  comme bloquer l’ovulation, empêcher la fécondation ou éviter la nidation.

Les types de méthodes contraceptives

La méthode contraceptive peut être différente suivant chaque personne. Le meilleur choix reste celui qui s’accorde le mieux à votre partenaire ou  à vous  et qui agira efficacement pour prévenir d’une grossesse non désirée et des infections sexuellement transmissibles. En effet, il existe plusieurs types de méthode de contraception à savoir les préservatifs qui sont un moyen d’éviter le SIDA et autres maladies transmissibles sexuellement. La pilule est une méthode contraceptive la plus prisée des femmes. Avec aucune contre-indication, la pilule assure une meilleure sécurité et que 40% des femmes en utilise. Le stérilet est également un moyen contraceptif qui permet d’empêcher la nidation de l’œuf. Cette méthode est ainsi réputée excellente. Le diaphragme est une méthode qui doit être mise en place au fond du vagin avant chaque rapport sexuel. Il a pour mission de recouvrir le col de l’utérus et évite le passage des spermatozoïdes. Les spermicides sont des moyens qui détruisent les spermatozoïdes. Ils sont conditionnés sous forme d’éponges, d’ovules ou de crèmes et se placent dans le vagin quelques heures avant chaque rapport sexuel. La cape cervicale est une méthode contraceptive qui est conditionnée sous forme de capuchon recouvrant le col de l’utérus. Les contraceptifs injectables sont des méthodes que l’on injecte dans la fesse ou dans le bras d’une femme. Il existe également les méthodes naturelles de planification familiale qui s’appuient sur une observation régulière et minutieuse ainsi que sur la bonne connaissance de son corps pour les femmes. Pour les hommes, cette méthode se résout à une parfaite maitrise de soi. Ces méthodes ne sont toujours pas fiables et ne protège aucunement contre le sida ni les maladies sexuellement transmissibles.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Industrie chimique – Médecine – Crime contre l’humanité 23 mai 2019
    Il n’aura échappé à personne que nous sommes dans la situation de toute minorité opprimée: -pas de droit d’expression -pas de droit de réponse -dénigrement orchestré Mais si nous sommes dans cette situation c’est qu’il existe un oppresseur. Qui aura le courage de le montrer? Un lecteur faisait mine de s’offusquer récemment d’un article que […]
  • LE PHILOSOPHE PHILANTHROPE – 3 – les dérives 6 mai 2019
    Sous forme d’un appendice, nous pouvons maintenant effectuer un rapide tour d’horizon des déformations d’homéopathie les plus en vogue actuellement. Les déformations de l’homéopathie les plus courantes Si seulement il pouvait s’agir ici de la fameuse querelle décrite dans les Voyages de Gulliver, entre les salauds qui ouvrent l’œuf à la coque par le petit […]
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés