Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Condylome

Les condylomes sont des excroissances, des saillies  ou encore des tumeurs superficielles et bénignes de la peau se manifestant principalement au niveau des organes génitaux. En raison de leur apparence, le nom de crêtes de coq lui a aussi été attribué. D’autres appellations telles que les condylomes acuminés, les végétations vénériennes ou la verrue génitale sont aussi fréquemment données. Cette pathologie fait partie des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes qui atteignent chaque année 1 % de jeunes de 15 à 25 ans. Selon les statistiques, on a en moyenne plus de 10% de personnes adultes touchées par cette infection.

Les condylomes sont des lésions extrêmement contagieuses occasionnées par certaines souches du papillomavirus, un virus appelé HPV ou le Humain Papilloma Virus. Ce type de virus se transmet exclusivement par contact cutané, de peau à peau ou au cours des rapports sexuels. Il touche ainsi 80 à 85% des personnes sexuellement actives.  Pourtant, il est aussi possible que le virus se transmet indirectement par contact des objets contaminés tels que des vêtements ou les linges de toilette.

Les lésions peuvent être multiples ou uniques. Leurs tailles sont variables et peuvent être petites ou grosses. Les lésions peuvent toutes aussi être planes, voire invisibles à l’œil nu. A certains moments, les saillies peuvent se rassembler pour donner un aspect semblable au chou-fleur. Au niveau du col de l’utérus, elles se présentent généralement sous forme de taches.

De par sa localisation, le condylome est particulièrement difficile à supporter d’autant plus qu’il soit source d’un certain nombre de désagréments. Heureusement que les traitements de l’homéopathie offrent toute une liste de remèdes en mesure de soulager les maux et même de soigner efficacement le condylome.

Les signes du condylome

La présence des condylomes est affirmée lorsqu’au toucher ou à la vue la personne atteinte ressent de minuscules excroissances sur ou à proximité de la vulve, dans l’anus, dans le vagin, sur le col de l’utérus, sur le scrotum, sur le pénis, sur la cuisse ou encore au niveau de l’aine. La dimension, la forme et la couleur des excroissances dépendent de leur localisation. En général, les condylomes ne provoquent aucune douleur particulière, mais ils sont souvent accompagnés de démangeaisons et de saignements.

Généralement, les condylomes visibles apparaissent quelques semaines à 1 an après la contamination. Par ailleurs, les condylomes invisibles, notamment ceux qui sont répertoriés sur le col de l’utérus, n’apparaissent que très tard après la contamination. Il arrive même qu’ils ne se révèlent jamais dans le cas où la personne atteinte possède une très forte défense immunitaire.

Les traitements homéopathiques pour guérir le condylome

L’homéopathie traite efficacement ce type de maladie sexuellement transmissible. Pour soigner les lésions, il est recommandé de prendre à raison de trois fois par jour, 5 granules de  Cinnabaris 5 CH. Ce type de traitement est principalement convenable lorsque les condylomes sont de couleurs rouge vif et aussi quand la zone affectée se saigne facilement. Dans le cas où la zone de prédilection des lésions est un orifice,  une prise de Nitricum Acidum 5 CH à raison de 5 granules, trois fois par jour est conseillée.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 3.1/5 (36 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 2 votes)
Condylome, 3.1 out of 5 based on 36 ratings
  • Séminaire Homéopathique La Ferté-Imbault 2 juin 2017
    SÉMINAIRE HOMÉOPATHIE CLINIQUE « au pays de Raboliot » La Sologne: nature préservée entre Loire et Cher, ses étangs et ses forêts, vous allez adorer ! Le Dr. Edouard Broussalian et toute l’équipe de Planète Homéo ont le plaisir de vous convier à un séminaire clinique, qui aura lieu du 1er au 4 novembre 2017 dans le cadre […]
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
Copyright © 2012-2017 Guide Homéopathique - Tous droits réservés