Retrouvez-nous
Homéopathie Facebook Homéopathie Twitter

Chémosis

Le chémosis est un gonflement œdémateux de la conjonctive. Un chémosis est perçu comme la forme d’un bourrelet infiltré de liquide. Cette pathologie apparait au cours d’inflammations aiguës de la conjonctive c’est-à-dire des conjonctives allergiques aiguës ou apparait lors de brûlures de cette membrane. Quelques fois, c’est l’hémorragie sous-conjonctivale qui cause une distension  de la conjonctive. Ce serait donc le cas d’un chémosis hémorragique. Le chémosis est dû particulièrement à un allergène et il peut survenir à tout âge. N’étant pas une maladie contagieuse, le chémosis est une source d’ennui pour la personne qui porte la maladie. En effet, le chémosis se caractérise par un gonflement œdémateux de la conjonctive. Ce trouble oculaire est une pathologie récurrente et chronique en fonction de l’allergène.

Les causes du chémosis

Le chémosis est un signe d’irritation des yeux. On dirait que la surface externe de l’œil recense du fluide. Ainsi, la région des yeux gonfle tellement que l’on ne peut plus fermer correctement les yeux. En effet, le chémosis est lié souvent à des allergies ou à une infection oculaire. Le chémosis peut également provenir d’une complication chirurgicale de l’œil. Cette pathologie peut, en effet, survenir en frottant très souvent l’œil. Les causes du chémosis sont un œdème de Quincke, suite à une réaction allergique, une infection bactérienne ou à une infection virale. Suite à un contact avec un allergène, le chémosis se caractérise par un œdème au niveau de la conjonctive. Cet œdème apparait comme étant un bourrelet au milieu de l’espace situé entre les paupières et où le chémosis peut être suivi de démangeaisons. Une augmentation de volume est remarquée dans certains cas, chez des patients.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Une consultation médicale serait indispensable dans le cas où le chémosis persiste malgré les traitements homéopathiques déjà effectués. Ainsi, dans la mesure où l’œil devient douloureux et dur ou dans le cas où l’acuité visuelle est brutalement en baisse,  le patient doit impérativement consulter un médecin. Si le patient est confronté à une rougeur autour du limbe, à des vomissements ou à des nausées, il est préférable de consulter un médecin. Dans d’autres cas, si une personne qui souffre d’une maladie telle que le diabète, la sclérose en plaques ou le rhumatisme est atteinte de cette pathologie, il est essentiel de demander l’avis d’un médecin bien avant de commencer tout traitement. En cas de grossesse, l’automédication est fortement déconseillée.

Les remèdes homéopathiques et le chémosis

Parfois, le larmoiement irrite plus particulièrement la paupière et il est accompagné s’une petite rougeur. Dans ce cas, le traitement homéopathique recommandé est l’Euphrasia 5 CH. De plus, les collyres à base d’Euphrasia sont aussi efficaces afin de soigner cette pathologie. Pour traiter le chémosis, le remède homéopathique Apis mellifica 5 CH à 9 Ch est indiqué. Dans le cas où le malade présente un œdème grave à l’échelle des paupières et présente également un larmoiement plus qu’abondant, le remède Kalium iodatum est le traitement homéopathique le plus recommandé. De plus, si le larmoiement est abondant, mais reste peu irritant, le malade est tout à fait en mesure de prendre de l’Allium Cepa 5 CH.

VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0 (from 0 votes)
  • Questionnement sur la vaccination 3 avril 2017
    Courageux document écrit par un de nos étudiants, pharmacien, soutenu par de nombreuses références et un film. A lire et à voir. Absolument !
  • Direction de la guérison 26 mars 2017
    Correspondance des organes, et Direction de la guérison Par le Dr. James Tyler Kent. Transactions of the Society of Homoeopathicians, 1911, p 31-33. Traduction littérale par Édouard Broussalian. Réécrit par Camille Genton. Préambule du traducteur. Tous nos lecteurs savent que notre site se consacre à l’approche Hahnemannienne de l’homéopathie, caractérisée par son pragmatisme et fondée […]
Copyright © 2012-2014 Guide Homéopathique - Tous droits réservés